Avatar Aurea

Critiques de Aurea

Versus
  Suivre
7.4

L' Absence, le plus doux des supplices...

Petite merveille que ce recueil de poèmes paru en 1912, découvert tout récemment, et qui évoque, en termes simples et sans emphase le couple et l'amour, nec plus ultra d'un quotidien doré sur tranche. Il émane de ces textes que d'aucuns ont pu trouver "sensibles et désuets" un charme et une grâce intemporels sur des mots de tous les jours, des mots qui... Lire la critique de Toi et Moi

43 48
Avatar Aurea
8
Aurea ·
Bande-annonce
8.2

"I want to be just like you !"

Il a 12 ans, boucles brunes et regard clair dans un visage rieur : celui d'un jeune garçon né un 4 juillet, en cette fête nationale qui autorise tous les espoirs d'une foule en liesse. Mais la vie n'est qu'une succession de moments joyeux et tristes et la disparition prématurée d'un père que John adorait, va accentuer chez l'enfant une indicible mélancolie,... Lire l'avis à propos de La Foule

122 79
Avatar Aurea
10
Aurea ·
Bande-annonce
8.0

Qu'est-ce que la vérité ?

L’Homme est incapable d’être honnête avec lui-même. Il est incapable de parler honnêtement de lui-même sans embellir le tableau." Vérité et réalité s'affrontent dans une oeuvre tout en clair obscur, depuis le soleil qui perce, éclatant, à travers les arbres de la forêt dans des scènes dont la beauté laisse pantois, à la pluie diluvienne qui s'abat sur... Lire l'avis à propos de Rashômon

345 117
Avatar Aurea
8
Aurea ·
7.7

La plus belle pour aller danser

Jeunesse , beauté, charme, Mathilde avait tout, mais tare absolument rédhibitoire en cette fin de XIXe siècle : elle était pauvre. Pas de dot et donc peu d'espoir de faire "un grand mariage", de ceux qui la faisaient rêver, elle qui ne voyait que par le beau, le raffinement et la délicatesse des manières. Et pourtant , il l'aimait... Lire la critique de La Parure

95 73
Avatar Aurea
9
Aurea ·
Bande-annonce
7.9

Violence et Passions

Comme un torrent, l'un de ces titres qui me parle, beau, puissant, suggérant la force des émotions, des sensations, leur intensité, et surtout la complexité des êtres partagés entre des sentiments contradictoires, ce que résume très bien James Jones, auteur du roman "Some came running" qui a inspiré l'adaptation : " J'ai... Lire la critique de Comme un torrent

57 39
Avatar Aurea
8
Aurea ·
Bande-annonce
6.1

Un éternel jeune homme

Lambert Wilson ? Oui, c'est moi Je viens vous annoncer une sombre nouvelle : votre ami, M. Antoine d'Anthac est mort. Par dix fois la même voix courtoise et lisse diffuse le même message, la caméra scrutant les visages en gros plan, saisissant le tressaillement d'une paupière ou le rictus d'une bouche. De... Lire l'avis à propos de Vous n'avez encore rien vu

50 32
Avatar Aurea
6
Aurea ·
Bande-annonce
7.3

Is she a kid or is she kidding?

Les hommes ne pensent-ils donc qu'à ça ?... Et quelle façon plus ludique de nous le dire que cette délicieuse comédie où le déguisement masque aussi le désir ardent d'un retour à l'enfance ? Susan était pourtant bien décidée à connaître New York, quittant son village natal de l'Iowa pour devenir enfin une femme de la ville, libre et moderne. Et quand... Lire la critique de Uniformes et Jupons courts

39 30
Avatar Aurea
8
Aurea ·
Bande-annonce
7.4

La Contessa

Les applaudissements crépitent, cris, hourras et bravos fusent de toutes parts dans la salle bondée du cabaret madrilène où ELLE se produit chaque soir : admiration et désir à peine dissimulé dans le regard brillant des hommes qui la convoitent, jalousie et inquiétude dans celui de leurs compagnes, subjuguées malgré elles par ce bel animal qui danse la... Lire l'avis à propos de La Comtesse aux pieds nus

81 64
Avatar Aurea
8
Aurea ·
Bande-annonce
7.1

Faux gothique

Même si cette première oeuvre de Mankiewicz n'est pas la plus aboutie, elle contient en germe tous les ingrédients des films à venir : on y retrouve le thème de l'enfermement et du fantasme, celui de la femme convoitée par deux hommes, et bien sûr celui du Bien et du Mal. Gene Tierney n'est certes pas la paysanne... Lire la critique de Le Château du dragon

36 20
Avatar Aurea
7
Aurea ·
7.6

Une pure merveille!

Bijou des bijoux que ce délicieux film, sorte d'apologie de la félicité conjugale qui brosse le portrait d'un Casanova un peu infantile mais si touchant en la personne de Henry Van Cleve : Don Ameche , éternel enfant gâté, éblouissant au côté de l'exquise Gene Tierney, la douce Martha, l'épouse aimée, qui par son... Lire l'avis à propos de Le Ciel peut attendre

90 53
Avatar Aurea
10
Aurea ·