Avatar Aurea

Critiques de Aurea

Versus
  Suivre
Bande-annonce
8.0

Le Cri

Revoir Elephant Man, c’était accepter de replonger dans un bain de souffrance et de cruauté qui m’avait traumatisée lors du premier visionnage, mais en même temps m’était offerte l’occasion unique d’assister en salle, à l’un des films les plus déchirants de l’histoire du cinéma. Récit tragique et bien réel de Joseph Merrick,... Lire la critique de Elephant Man

85 91
Avatar Aurea
10
Aurea ·
-

Une histoire simple

Durant le confinement, comme beaucoup, j’ai eu envie de me retrouver, de me détendre, de m’immerger dans un cocon tissé d’insouciance et de douceur de vivre, rêvant de nature, de source fraîche et d’air pur. Qui, mieux alors que Rosamunde Pilcher, romancière britannique adorée à l’adolescence, aurait pu me procurer ces bienfaits immédiats, me faisant... Lire l'avis à propos de Retour au pays

47 56
Avatar Aurea
7
Aurea ·
Bande-annonce
7.8

Le Prédateur

« L’argent, ce fumier sur lequel pousse la vie…» Premier plan époustouflant dans l’immense hall de la Bourse, vertige d’une caméra en forte plongée qui tournoie sur la foule grouillante des spéculateurs, tels des fourmis affolées, qu’un coup de pied malveillant aurait mises en émoi, soulignant ainsi la vulnérabilité de leur condition. À l’ordre du... Lire la critique de L'Argent

62 82
Avatar Aurea
8
Aurea ·
7.2

Le Dilemme

« Terre, Eau, Île, trois termes féminins qui font de Ouessant un lieu initiatique par excellence…» Elle avait débarqué sur l’île bretonne, ce matin-là, jeune femme fraîche émoulue de la ville, pleine d’interrogations, d’attentes et d’espoirs. Elle voulait affronter cette terre sauvage et fascinante battue par la mer et les vents, apprivoiser ces êtres rudes... Lire l'avis à propos de L'Amour d'une femme

61 70
Avatar Aurea
8
Aurea ·
7.8

La Recluse

« Plonger au fond du gouffre, Enfer ou ciel, qu’importe ? Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau ! » Depuis que la rencontre, qui n’avait duré que quelques secondes, avait eu lieu, la jeune fille ne cessait d’y penser : elle se revoyait , dans sa robe de percale bleue, les bras chargés de fleurs des champs, tandis que la voiture, venant de la ville, se... Lire la critique de Adrienne Mesurat

74 97
Avatar Aurea
8
Aurea ·
-

La Ragazza di Napoli

Incroyables yeux de chatte étirés vers les tempes, chatoiement d’un iris piqueté d’or : magie du regard de celle qui deviendra La Loren, fantasme de toute une époque des années 50 et 60 . « Elle est belle, et plus que belle; elle est surprenante : Ses yeux sont deux antres où scintille vaguement le mystère, et son regard illumine comme... Lire l'avis à propos de Sophia Loren, une destinée particulière

74 131
Avatar Aurea
8
Aurea ·
7.4

L' Araignée

Pas de titre ronflant qui annonce la fresque , La Cousine Bette ne déroge pas à la règle, qui nous suggère une petite histoire intimiste et privée : Balzac fait du détail son fer de lance, cerne l’individu, décrivant autour de lui des cercles concentriques de plus en plus grands jusqu’à transformer son récit en une épopée humaine et... Lire l'avis à propos de La Cousine Bette

70 101
Avatar Aurea
7
Aurea ·
6.7

A Reliable Wife

« On peut supporter le désespoir tant que l’on n’est pas, de fait, désespéré. Ralph avait cinquante-quatre ans, et le désespoir l’avait gagné comme une infection, sans qu’il s’en fût aperçu. Il aurait été incapable de distinguer à quel instant précis l’espoir avait déserté son cœur. » Et il était là, maintenant, en cette journée d’octobre 1907,... Lire l'avis à propos de Une femme simple et honnête

20 45
Avatar Aurea
8
Aurea ·
7.5

Le "bonheur dans le pessimisme"

« La Joie de vivre » : comment aurais-je pu deviner, ne connaissant pas le roman, que ce titre innocent et léger, porteur de vie et d’espoir, désignait le douzième tome des Rougon Macquart? Comment expliquer chez Zola, ce titre presque incongru, sinon par son envie de créer, face au vice incarné par Nana, une... Lire l'avis à propos de La Joie de vivre

72 138
Avatar Aurea
8
Aurea ·