Co Mafalda

@CoMafalda

Femme, 49 ans, France (44000)
de vos éclaireurs la suit :
Versus
  Suivre

Répartition des notes

  1. 8
  2. 12
  3. 16
  4. 23
  5. 138
  6. 232
  7. 420
  8. 300
  9. 89
  10. 13

Comparez votre collection avec Co Mafalda

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de Co Mafalda
  • Livres
    Couverture Hygiène de l'assassin
    Amélie Nothomb

    Amélie Nothomb, l'inventrice des mots, dans ses livres truffés de néologismes que l'on apprécie grandement ou on déteste. De la...

  • Livres
    Couverture Amour, prozac et autres curiosités
    Livres de Lucia Etxebarria

    On jubile devant cette écriture pas très littéraire, mais drôle qui raconte des histoires de vies, des expériences, parfois...

  • Films
    Affiche Nikita
    Les films de Luc Besson

    Réalisateur de talent qui a su avant d'autres mettre les femmes au premier plan, dans des premiers rôles remarquables qui ont...

Sondages de Co Mafalda
Critiques de Co Mafalda

Dernières critiques

8.6
Black feminism et sororité

Bell Hooks est l'une des grandes écrivaines de l'afroféminisme contemporain, son écriture est limpide et joliment tournée, même si ses analyses sont pointues et très bien argumentées: documentées et sociologisées (mêlant histoire et présent dans les luttes contre le racisme et le sexisme, en partant du mouvement pour le droit de vote, puis des droits civiques, jusqu'aux années 70) Le... Lire l'avis à propos de Ne suis-je pas une femme ?

3
Avatar CoMafalda
9
CoMafalda ·
8.0
Une oeuvre magistrale

Katryn Stockett réussie à nous captiver tout au long du livre, avec en plus une belle écriture, sans lourdeur. Elle y décrit les décors et les personnages en nous imprégnant comme par magie de l'histoire, que l'on ne désire plus quitter jusqu'à la fin. Les rares fois où j'ai eu cette sensation, c'était pour les Millenium de Stieg Larson ou encore pour "le parfum" de Patrick Suskind. L'un des... Lire la critique de La Couleur des sentiments

1
Avatar CoMafalda
9
CoMafalda ·
Mentions J'aime de Co Mafalda

Activité récente