Avatar ConFuCkamuS

Critiques de ConFuCkamuS

Versus
  Suivre
7.4

Mort ou Vif

Elmore Leonard, deuxième tournée. Revigoré après Inconnu 89, qui fut mon premier roman signé par l'un des saints patrons du polar, je décidai d'enchaîner avec un deuxième. La loi de la cité me tendait les bras, je m'y plongeai donc avec grand plaisir. On tient ici l'éternelle réorchestration du bien contre le mal. Ou plutôt du shérif contre le brigand tel que le western l'a... Lire l'avis à propos de La loi de la cité

Avatar ConFuCkamuS
8
ConFuCkamuS ·
Bande-annonce
6.2

Convoyeur de plombs

Quand on réunit Guy Ritchie et Jason Statham pour le remake du Convoyeur, on se doute bien que les deux lascars ne vont pas jouer sur le même terrain que Nicolas Boukhrief. Mais devant l'appréhension à voir le polar social se transformer en film d'action pétaradant, il y a quand même une pointe de curiosité. Ritchie sortait d'un beau The Gentlemen, qui le voyait retrouver la... Lire l'avis à propos de Un homme en colère

Avatar ConFuCkamuS
6
ConFuCkamuS ·
Bande-annonce
6.6

L'Homme de l'Intérieur

Si Le Convoyeur surprendra dans les deux sens, j'aurais tendance à pencher vers la bienveillance eut égard à sa mise en scène économe et chirurgicale. À contre-courant du découpage multi-angles souvent injustifié, Nicolas Boukhrief mettra l'essentiel en un plan là où d'autres confondent sophistication avec frénésie. Par ce biais, il rappelle combien l'atmosphère est... Lire la critique de Le Convoyeur

Avatar ConFuCkamuS
6
ConFuCkamuS ·
7.4

Punch-drunk love

Elmore Leonard. Il sonne bien ce nom-là, me dis-je. J'ai l'impression d'en avoir souvent entendu parler. Quelques clics plus tard, tout paraît plus clair. Jackie Brown, Get Shorty, Justified, eh oui. Tout ça vient du même Leonard. Mais si je devais parier, je dirais que son nom m'étais connu de réputation. Je veux dire avant même qu'on pense aux films tirés de ses... Lire la critique de Inconnu 89

1
Avatar ConFuCkamuS
7
ConFuCkamuS ·
Bande-annonce
6.7

Beyond the Silence

On prend les mêmes et on recommence ? C'est un peu plus compliqué que ça. Si on s'en tient aux propos de John Krasinski, Sans un bruit (son troisième long-métrage) n'appelait pas forcément à une suite de fait il n'entendait pas y retourner même sur la pointe des pieds. Sans dévoiler l'intrigue, deux raisons expliquent ce revirement et elles sont cristallines. La première est... Lire l'avis à propos de Sans un bruit 2

3
Avatar ConFuCkamuS
7
ConFuCkamuS ·
Bande-annonce
6.9

"See you down the road"

Depuis son premier film (Les Chansons que mes frères m'ont apprises), Chloé Zhao entremêle si bien réalité et fiction qu'on s'en imprègne l'air de rien. Nomadland porte la marque de son auteure en cela qu'il convoque le spectre d'une Amérique fantasmée alors qu'il la dévoile dans sa vérité nue. Comme l'indique un personnage à mi-parcours, Fern (Frances McDormand, magnifique)... Lire l'avis à propos de Nomadland

Avatar ConFuCkamuS
7
ConFuCkamuS ·
-

Un contre Dix

Au rang des épisodes méconnus de la seconde guerre mondiale, la bataille de Bir-Hakeim figure dans les tout premiers. Je n'ai pour ainsi dire aucun souvenir d'en avoir entendu parler durant mon cursus scolaire, ou alors juste une référence à peine plus exhaustive qu'une note de bas de page. C'est là qu'internet révèle ses bienfaits, puisqu'une fois le terrain élagué de ses innombrables... Lire l'avis à propos de Bir Hakeim

Avatar ConFuCkamuS
7
ConFuCkamuS ·
Bande-annonce
8.4

♫ Je te préviens matador qu'un jour la bombe t'auras alors ♫

Automne 1962. La crise des missiles de Cuba amène les États-Unis et l'URSS au bord d'une troisième guerre mondiale. Deux superpuissances en conflit et c'est le monde entier qui retient son souffle. Rappelez vous qu'à l'époque, un programme fédéral de défense civil, relayé par la presse, enseignait aux citoyens comment construire leur propre abri anti-atomique. L'imminence d'une attaque était... Lire l'avis à propos de Point limite

2
Avatar ConFuCkamuS
8
ConFuCkamuS ·
Bande-annonce
7.6

Au Dam du Père

Pour sa première réalisation, le dramaturge Florian Zeller adapte sa propre pièce Le Père, qui narre l'inexorable décrépitude d'un vieil homme assailli par la maladie d'Alzheimer. Zeller va pourtant au delà de la simple transposition et opte pour une mise en scène adoptant le point de vue d'Anthony. The Father est un huis-clos à double-titre puisqu'on passe les 95... Lire l'avis à propos de The Father

3 1
Avatar ConFuCkamuS
7
ConFuCkamuS ·
Bande-annonce
5.6

Zohan manque pas d'hair

Résolution pour le conflit Israélo-palestinien : arrêtez la guerre, ouvrez des salons de coiffure. Il fallait y penser ! Voilà littéralement le concept improbable d'une énième comédie bien de chez Adam Sandler. Eh ben cette fois-ci ça me la coupe. Qu'est ce qui l'empêche de défriser comme tant d'autres (Little Nicky, Jack et Julie, Copains pour... Lire l'avis à propos de Rien que pour vos cheveux

1
Avatar ConFuCkamuS
6
ConFuCkamuS ·