Dedalus

@DeanMoriarty

Homme, 28 ans | Facebook | Site personnel
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre

Répartition des notes

  1. 7
  2. 8
  3. 21
  4. 54
  5. 109
  6. 277
  7. 500
  8. 495
  9. 306
  10. 121

Comparez votre collection avec Dedalus

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de Dedalus
Sondages de Dedalus
Critiques de Dedalus

Dernières critiques

Bande-annonce
6.7
Jouer sans médiator: tutoriel

Dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d’un médicament commercialisé depuis 30 ans par le laboratoire Servier, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l’histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité. Dès la... Lire la critique de La Fille de Brest

Avatar DeanMoriarty
7
DeanMoriarty ·
Bande-annonce
6.4
Moonage daydream

Artiste aux milles visages, David Bowie a su métamorphoser son image au grès des différents albums qui ont jalonné sa riche carrière. Ne reculant devant aucune extravagance vestimentaire, le musicien anglais a contribué à faire du rock un art à la croisée de tous les autres, créant ainsi des albums qui empruntent aux arts plastiques leur esthétique pop et au cinéma son sens de la narration.... Lire l'avis à propos de Labyrinthe

Avatar DeanMoriarty
7
DeanMoriarty ·
Mentions J'aime de Dedalus

Activité récente

Statuts d'humeurs

Deadwood, le film (2019) Question : faut-il se retaper les trois saisons pour comprendre le film ?
Southland Tales (2007) Trop sérieux pour essayer de nous faire adhérer à son délire...
Black Mirror (2011) Une saison 4 un peu en demi teinte par rapport à la finesse des trois premières
L'Éveil du Léviathan - The Expanse, tome 1 (2011) Faut aimer les écritures plates. Et les personnages sans consistance. Et les intrigues déjà vues.