Emile Belleveaux

Homme, 24 ans, France (69008)
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre
"Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter. Du chaos naissent les étoiles." Charlie Chaplin
"Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n'abandonne jamais." Xavier Dolan
"Il persiste de faibles lueurs de civilisation dans cet abattoir barbare autrefois appelé l'humanité." The Grand Budapest Hotel

Répartition des notes

  1. 2
  2. 15
  3. 48
  4. 69
  5. 210
  6. 508
  7. 1108
  8. 510
  9. 112
  10. 8

Comparez votre collection avec Emile Belleveaux

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de Emile Belleveaux
Sondages de Emile Belleveaux
Critiques de Emile Belleveaux

Dernières critiques

Bande-annonce
7.1
"Are you allowed to speak along the way ?"

Le film nous raconte l’histoire d’un dangereux tueur en série dans l’Amérique des années 70. On adopte le point de vue dudit tueur qui fait le récit de son parcours de meurtrier à un mystérieux interlocuteur, et ce à travers 5 « incidents » comme il les appelle. Le film est interdit aux moins de 16 ans dans les salles françaises et pour cause. On connait la propension du réalisateur... Lire la critique de The House That Jack Built

2 2
Avatar Emile Belleveaux
7
Emile Belleveaux ·
Bande-annonce
6.9
Le mélodrame au XIXème siècle

Carol est un mélodrame qui se déroule entre la fin de l'année 1952 et le début de 1953. Pourtant, c'est un film aux enjeux ancrés dans notre époque, avec tout de même cette authenticité des années 50 à tout point de vue, jusque dans le choix de la bande son, typique de ces années-là. Une histoire qui se concentre autour d'oppositions, celle de Carol une femme forte, mûre, assurée, aisée et... Lire la critique de Carol

1 1
Avatar Emile Belleveaux
7
Emile Belleveaux ·
Mentions J'aime de Emile Belleveaux

Activité récente

Statuts d'humeurs

Baby Blood (1990) "Pine de lézard !"
De l'autre côté du vent (2018) Un réalisateur qui meurt avant qu'il ait pu terminer son film. C'est le cas de The other side of the wind, mais c'est aussi le point de départ du film... La mise en abyme est totale !
Au poste ! (2018) Personnellement, je décernerai bien un oscar à Alain Chabat pour son gémissement dans ce film !