Avatar Emphiris

Critiques de Emphiris

Versus
  Suivre
6.8

Les Américains, ou l'adolescence révélée

Une analyse plutôt originale des comportements culturels, principalement américains, qui se lit et s'assimile rapidement. Le postulat de départ réside en ce que les Américains, en tant que nation, n'ont jamais "tué le père" (le roi Anglais, donc) mais ont fuit la persécution pour arriver sur un Nouveau Continent, espace de tous les possibles. De cette genèse découle toute une série de... Lire la critique de Culture codes

1
Avatar Emphiris
6
Emphiris ·
8.3

You can be a crypto-knight

Pas d'idée de cadeau de Noël pour la copine passionnée d'informatique / le pote féru d'archéologie / la petite cousine qui passe son bac et adore les maths / la grand-mère friande d'Histoire / le neveu qui rêve de devenir reporter / l'oncle-lettré-qui-a-déjà-tout-lu / l'ami ne vivant qu'à travers les thrillers / n'importe quel humain sachant lire ? Bam, une "Histoire des codes secrets" pour... Lire la critique de Histoire des codes secrets

7
Avatar Emphiris
9
Emphiris ·
6.6

Critique de La Reine des lectrices par Emphiris

Un roman original qui se lit très vite et traite agréablement des fonctions et plaisirs de la lecture. Lire la critique de La Reine des lectrices

Avatar Emphiris
6
Emphiris ·
6.0

Chroniques parisiennes mi rudes mi molle(tte)s

Certains y voient le sublime sous la couche superficielle, d'autres l'inconsistance de mots aussi vains que le projet de vie de leur auteur. Icelui se comporte exactement comme le cliché du Parisien trop sûr de lui par excès d'argent facile et complexe de supériorité, énergumène qui prétend casser les codes pour mieux rentrer dans la norme de son milieu, individu odieux... Lire l'avis à propos de L'amour dure trois ans

1
Avatar Emphiris
5
Emphiris ·
Bande-annonce
6.4

Critique de Roméo + Juliette par Emphiris

Autant on peut saluer Baz pour le parti pris original, autant c'est d'un kitsch surchargé qui a mal vieilli. De plus le DiCaprio jeune m'exaspère, épidermiquement. Quitte à passer pour la mamie obtuse de service, j'ajouterai que la voir sous forme de ballet (notamment la chorégraphie de Noureev) rend davantage honneur à la pièce. Lire l'avis à propos de Roméo + Juliette

Avatar Emphiris
5
Emphiris ·
-

Ni oui...

Découvrir la vie de cette forte femme a été un plaisir, légèrement gâché par le souci d'exactitude du biographe - mais qui lui en voudrait ? C'est globalement le problème avec les biographies : sous la légende romanesque effritée, perce le personnage souvent bien plus bêtement humain que l'on ne voudrait le croire. Néanmoins ce voyage dans les salons et les moeurs du Grand Siècle à la lueur de... Lire la critique de Ninon de lenclos courtisane grd siecle

Avatar Emphiris
7
Emphiris ·
6.2

Critique de Les Yeux jaunes des crocodiles par Emphiris

Certes, ce roman n'a rien d'époustouflant. Et pourtant. Je l'ai dévoré en une nuit, à la recherche de résonances des histoires de Jo & Co dans les miennes. J'ai été happée par cet enchevêtrement de relations discordantes qui posent plein de questions sans y répondre. Il faut dire aussi que je n'avais pas lu de roman depuis au moins trois mois, par manque de temps. J'ai lu celui-là avec la... Lire la critique de Les Yeux jaunes des crocodiles

1
Avatar Emphiris
7
Emphiris ·
Bande-annonce
7.1

Critique de Argo par Emphiris

Un bon film pour se changer les idées et frissonner devant un suspense haletant (je suis bon public). Le plongeon dans la fin des années 1970 est réussi. Petit bonus pour quelques savoureux échanges sur le cinéma américain. Lire la critique de Argo

2
Avatar Emphiris
7
Emphiris ·
8.2

Critique de Le Spleen de Paris par Emphiris

Mon recueil de poèmes favori et ce pour plusieurs raisons. D'une part il n'est pas très connu, ça permet de se la péter en salon (#blagounette). Surtout, j'aime l'omniprésence de Paris dedans, et pas que ses bons côtés. La prose poétique permet une interprétation autre que les vers, et la comparaison avec certains poèmes des Fleurs du mal montre la virtuosité du bonhomme : rester touchant en... Lire la critique de Le Spleen de Paris

8 2
Avatar Emphiris
10
Emphiris ·