Les Américains, ou l'adolescence révélée

Une analyse plutôt originale des comportements culturels, principalement américains, qui se lit et s'assimile rapidement.
Le postulat de départ réside en ce que les Américains, en tant que nation, n'ont jamais "tué le père" (le roi Anglais, donc) mais ont fuit la persécution pour arriver sur un Nouveau Continent, espace de tous les possibles. De cette genèse découle toute une série de comportements et de façons de voir le monde / autrui : les Américains seraient des adolescents fascinés par la violence, pétris de rêves fous et d'indépendance rebelle tout en cherchant continuellement le foyer maternel, avec le monde entier pour terrain de jeu, etc. Comprendre cela est formidable et permet de vendre des voitures et des crèmes anti-rides. Elle est pas belle, la vie ?
Un poil plus profondément s'invite une mini-réflexion quant aux spécificités des peuples et au besoin de compréhension réciproque - mais toujours pour permettre aux multi-nationales d'exporter leurs produits avec succès.
Emphiris
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Littérature de salon. (de coiffure) et A lire dans le train.

Créée

le 1 déc. 2013

Critique lue 321 fois

1 j'aime

Emphiris

Écrit par

Critique lue 321 fois

1

D'autres avis sur Culture codes

Du même critique

Le Livre sans nom
Emphiris
7

Attention, spoil.

J'ai été happée, littéralement aspirée par ce bouquin. Le début, toute la première moitié, en fait, est magistrale. On se paume avec bonheur dans les entrelacs de l'intrigue et les histoires...

le 11 août 2010

33 j'aime

2

Fenêtre sur cour
Emphiris
10

Ce génie.

Le film en tant que fiction est déjà prenant, on ne va pas s'attarder sur la capacité d'Alfred à monter un suspense en mayonnaise. Pour ne rien gâcher, Grace Kelly est un plaisir visuel de tous les...

le 29 nov. 2010

19 j'aime

4

Mad Men
Emphiris
9

Din-Don Draper (de la farce)

- Toi, tu t'es encore foulée pour le titre. Telle que vous me lisez, je viens de conclure la série Mad Men. 4 saisons goulûment avalées en moins d'un mois. - Psst... on peut pas dire que tu sois en...

le 19 avr. 2011

17 j'aime

2