Avatar Eric Pokespagne

Critiques de Eric Pokespagne

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.3

Clancy un jour, Clancy toujours...

Ne nous illusionnons pas : même dans les années 80 / 90, la littérature de gare de Tom Clancy était déjà inepte et réactionnaire, et les adaptations de ses livres sur Jack Ryan n’ont jamais donné lieu à grand-chose de potable, en dépit des efforts méritoires de l’ami Harrison Ford. Alors, il n’y a aucune surprise à ce qu’en 2021, même avec tous les efforts... Lire la critique de Sans aucun remords

2 2
Avatar Eric Pokespagne
3
Eric Pokespagne ·
Bande-annonce
5.3

All Things Cease to Appear, surtout à l'écran...

Vu que le cinéma coréen a construit sa réputation mondiale il y a plus de vingt ans sur le mélange de genres, il serait sans doute temps que l’Occident s’y mette ; pourtant, la plupart des tentatives US ou européennes semblent systématiquement échouer, n’atteignant jamais cet équilibre improbable qui fait que chacun des « genres » fonctionne au premier degré, et à la satisfaction du... Lire l'avis à propos de Dans les angles morts

3
Avatar Eric Pokespagne
5
Eric Pokespagne ·
Bande-annonce
7.2

Yıkılmış bir kadın

Dévastée par la mort accidentelle de son fils autiste, torturée par la disparition de son mari qui n’est jamais rentré à la maison à sa sortie de prison, Fatma traverse la vie dans un état quasi-catatonique : simple femme de ménage à laquelle personne n’attache aucune importance – hormis un écrivain qui fantasme sur elle, et l’imagine comme son assassin – Fatma est littéralement invisible. Et... Lire la critique de L'Ombre de Fatma

3
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·
6.6

Marie et les filles…

Depuis l’apparition en de Marie Ulven, musicienne norvégienne d’une vingtaine d’années ayant choisi le format « bedroom pop 80’s » pour exprimer son mal-être de jeune femme homosexuelle face à un XXIè siècle déroutant et au sein d’une société pas forcément très « aimable », girl in red est un « groupe » qui nous parle. Deux EPs que l’on a le droit de trouver... Lire la critique de if i could make it go quiet

1
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·
Bande-annonce
6.4

Le retour peu fracassant du genre “Young Adult”

On a tous déjà plus ou moins oublié l’émergence d’une littérature pour « Young Adults », qui, à la suite du succès colossal de "Harry Potter", et sur des thèmes largement SF, fantastiques ou heroic fantasy, était sensée redonner – ou plutôt donner - aux adolescents le goût de la lecture, tout en véhiculant des idées progressives sur la position de la femme dans la société, la... Lire l'avis à propos de Shadow and Bone : La Saga Grisha

7
Avatar Eric Pokespagne
5
Eric Pokespagne ·
6.3

La tête dans la boîte

Depuis l’onde de choc de la découverte du "Silence des Agneaux" en 1991, le terme de serial killer a été tellement banalisé par la déclinaison outrancière du concept dans des dizaines, non, des centaines littéralement de films (et de romans) pas forcément inspirés ni intéressants… Au point qu’aujourd’hui, la mention d’un film (ou d’une série TV) consacrée aux méfaits et à la traque... Lire la critique de Bom Dia, Verônica

1 3
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·
6.5

"Je suis votre homme !"

Réaliser la biographie d’un musicien ou d’un groupe en BD est un exercice « classique » mais qui semble de plus en plus populaire, mais ce ne sont pas forcément les plus grandes stars qui inspirent les plus grands livres : nul fan du 9ème Art n’oubliera par exemple le magique hommage au saxophoniste de jazz assez méconnu Barney Wilen, "Barney et la Note Bleue" de... Lire l'avis à propos de Leonard Cohen sur un fil

2
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·
Écouter
7.2

Le véritable acte de naissance des Stranglers

Cinq mois seulement après la parution - qui fit grand bruit - de "Rattus Norvegicus", les Stranglers reviennent déjà avec de nouvelles chansons... même si ce second album récupère trois chansons qui avaient été délaissées lors de la sélection des titres de son prédécesseur, dont le très faible "Peasant in the Big Shitty", seul vrai problème de "No More... Lire l'avis à propos de No More Heroes

5
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·
Bande-annonce
6.8

Une mini-série bien antipathique...

Les fusillades dans les écoles ne sont heureusement pas devenues (encore ?) en Europe ces faits divers atrocement banals qui reviennent comme des cauchemars récurrents dans la société états-unienne. Elles constituent toutefois, au-delà de la question, certes essentielle, de la mise à disposition facile d’armes à feu, un vrai sujet pour qui s’interrogerait sur la noirceur qui est en nous – et,... Lire l'avis à propos de Quicksand : Rien de plus grand

2
Avatar Eric Pokespagne
4
Eric Pokespagne ·
6.4

Retour au jardin...

« I ain’t good alone / Can’t quite face it / Wish you’d bring me home » (Je ne suis pas bien seul / Je ne peux pas vraiment y faire face / J’aimerais que tu me ramènes à la maison). Les premières phrases de "I Ain’t" qui ouvrent le nouvel album de Dinosaur Jr – leur douzième et déjà le cinquième à voir le jour depuis la reformation de la « cellule... Lire l'avis à propos de Sweep It Into Space

4
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·