Avatar FrançoisLP

Critiques de FrançoisLP

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.4

L’appel de la forêt

La construction spatiale de l’attente Annonçant un état à venir inéluctable, le titre du film, dont la variation possible « que vienne le feu » aurait seulement rendu souhaitable, se range du côté de la fatalité assise à regarder ses cultures dévastées. Le découpage circulaire – parcourir, habiter et observer l’espace des montagnes de Galice (plan du viaduc... Lire l'avis à propos de Viendra le feu

Avatar FrançoisLP
6
FrançoisLP ·
Bande-annonce
6.4

L’extinction du domaine de la lutte

La géométrie de l’espace Le générique d’ouverture annonce un film dirigé et non pas réalisé. Arnaud Desplechin, de même qu’il oriente le pas de sa caméra vers les fossés de Roubaix, dirige les spectateurs vers l’extinction finale du suspens et les acteurs jusqu’à la résolution de leur partition criminelle. Le (dé)placement des corps et du décor vise à reproduire la... Lire l'avis à propos de Roubaix, une lumière

Avatar FrançoisLP
7
FrançoisLP ·
Bande-annonce
7.2

L’acteur, le cascadeur et le couturier

L’aventure d’Hollywood est pleine de rêves et de mirages bâtis sur les collines d’une industrie usante établie autour d’une unité expérimentale (innovation technique, filmique…) et d’un corps sériel (code établi des films, des séries et des suites à succès) dont le produit final reste toujours unique – chaque film incorpore dans son élaboration des éléments différents. C’est cette double... Lire la critique de Once Upon a Time... in Hollywood

1
Avatar FrançoisLP
6
FrançoisLP ·
Bande-annonce
7.1

L'invasion de l'image

Naked Lunch est le cri de révolte porté par un employé de bureau médiocre (Bill Lee) qui se détruit en cherchant à dissoudre l’environnement qui l’emprisonne. Cette tentative conduira à sa perte. L’univers créé : une fiction partagée par un ensemble de personnages Sa consommation d’une drogue destinée à éradiquer le sujet de ses rêveries le fait... Lire la critique de Le Festin nu

Avatar FrançoisLP
5
FrançoisLP ·
6.8

La reprise

Le dimanche déverse dans les rues de Tokyo une foule compacte qui emporte avec elle les amants à la dérive. Dans le vacarme et l’agitation de la journée se retrouvent comme chaque semaine au même endroit deux êtres portés par la même volonté de passer un bon moment ensemble. L’occasion particulière – le dimanche – provoque la rencontre et pose un impératif : il faut passer une bonne journée.... Lire l'avis à propos de Un merveilleux dimanche

1
Avatar FrançoisLP
7
FrançoisLP ·
Bande-annonce
6.8

La femme qui voulait devenir un être humain

« Je suis la porte ; si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera, et il sortira. » Janus ou le choix de la vie C’est dans l’intimité d’une nuit électrique que s’envolent brutalement les promesses d’avenir de Marina, témoin impuissant de la mort d’Orlando, son compagnon. L’euphorie joyeuse de cet amour passionnel... Lire l'avis à propos de Une femme fantastique

Avatar FrançoisLP
7
FrançoisLP ·
Bande-annonce
7.6

Meurs tendre printemps

Deep End a la beauté farouche d’un printemps à peine éclos. Il resterait fade s’il ne montrait aussi, dans une candeur éprouvée, la joie faible et alanguie des épreuves quotidiennes d’une adolescence en plein doute, portée par l’espoir touchant de voir se réaliser les fantasmes rêvés d’un amour à peine ébauché et déjà sans lendemain. Dans l’eau triste et vaseuse des tentations incestueuses... Lire la critique de Deep End

2 1
Avatar FrançoisLP
5
FrançoisLP ·
Bande-annonce
5.9

Le temps de l'éternité

L’éternité passe et s’arrête sur les fragments oubliés et presque rompus d’un passé que l’on a déjà relégué dans les limbes d’un mauvais souvenir. Témoins volontaires d’un spectacle dont la durée inconnue ne permet pas le recul nécessaire à sa pleine appréhension, Jaujard et Metternich sont comme les héros d’un drame de Beckett, prêts sans jamais l’être totalement pour un jugement qui... Lire l'avis à propos de Francofonia

1
Avatar FrançoisLP
4
FrançoisLP ·
Bande-annonce
6.2

Du spirituel dans l'art, et dans la couleur en particulier

Yves Saint Laurent méritait mieux qu’une adaptation aussi mièvre et légère que celle que nous avait donnée Jalil Lespert, non pas tant par le jeu des acteurs que par la démonstration sans profondeur d’une vie par trop survolée. Il est toujours difficile de s’attaquer à un personnage aussi extravagant et paradoxal ; l’interprétation éthérée et très personnelle de cette existence torturée et... Lire l'avis à propos de Saint Laurent

Avatar FrançoisLP
7
FrançoisLP ·
Bande-annonce
7.8

Les nochers des Enfers

Dans l’Antiquité, les Romains opposaient la religio à la superstitio, les rites qui unissent les hommes aux croyances qui les séparent. Culte public rendu aux dieux de la cité, la religio n’était en fait que l’apanage des magistrats et des prêtres qui engageaient et réduisaient la liberté individuelle au domaine de la familia, de la maisonnée. Au XXe siècle, cette religio existe toujours ;... Lire l'avis à propos de La Dolce Vita

5
Avatar FrançoisLP
9
FrançoisLP ·