Avatar Gand-Alf

Critiques de Gary

@Gand-Alf
Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.8

Avant que nous disparaissions.

Pour une raison que j'ignore, le film reste. Je l'ai encore dans ma tête, comme un refrain lancinant qui refuserait de partir. Un air qui ressemble à du Cerrone de la grande époque, qui a l'aspect du drapeau tricolore français et qui donne envie de bouger, de se déhancher, à l'image des protagonistes enfermés à l'intérieur du morceau. En une seule séquence, une seule petite... Lire la critique de Climax

14 4
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
Bande-annonce
6.9

Insert Coin.

La nostalgie, c'est quand même bien pratique. Ca nous offre l'occasion de nous replonger avec émotion dans nos vieux souvenirs d'enfance ou d'adolescence, de les enjoliver au passage et de pouvoir se la jouer vieux con en mode "c'était mieux avant !". Sauf que non, c'était pas mieux avant. Pour ce qui concerne ma propre génération, oui, nous avions des trucs super cools comme la SuperNes,... Lire l'avis à propos de Ready Player One

76 18
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
Bande-annonce
6.2

Les vieilles choses doivent mourir.

S'attaquer à une institution comme celle que représente Star Wars, c'est comme inviter à danser la plus jolie des CM2 alors que tu n'es qu'en CE1. Qu'elles que soient ta bonne volonté, ta stratégie ou ta mignonne petite frimousse qui ferait pâlir le Dustin de Stranger Things, tu vas déguster. Concernant la saga imaginée par George Lucas,... Lire la critique de Star Wars : Les Derniers Jedi

181 52
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
Bande-annonce
6.6

Fathers and Sons.

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas rédigé de critiques. Plus le temps, plus l'envie, plus de vierges se trémoussant devant ma porte (on me signale que ça n'a jamais été le cas... bon), bref, rien d'intéressant à dire. Mais aujourd'hui, comme ça, à brûle-pourpoint (petite dédicace à ma régulière), je souhaite causer de Guardians of the Galaxy Vol. 2, dernière sortie ciné... Lire la critique de Les Gardiens de la galaxie Vol. 2

95 19
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
7.6

Escapade en Italie.

Publié en 2004 en six parties puis l'année suivante en un seul et même album, When in Rome trouve son origine dans le désir du scénariste Jeph Loeb et du dessinateur Tim Sale de s'attarder sur le personnage de Catwoman, en premier lieu sur son absence entre The Long Halloween et Dark Victory. Loin du simple... Lire la critique de Catwoman à Rome

3 1
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·
8.4

Le jeune garçon et la mort.

Peu avant sa mort en 2007 suite à un cancer du sein, la romancière Siobhan Dowd avait débuté l'élaboration d'un court roman illustré, sous l'impulsion de l'éditrice Denise Johnstone-Burt. Orphelin, le récit se verra renaître quelques années plus tard grâce à la plume de l'auteur Patrick Ness et aux coups de crayons de l'illustrateur... Lire l'avis à propos de Quelques minutes après minuit

18
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
Bande-annonce
6.4

Dans l'ombre du père.

Après un détour par le film live pour les besoins de Hajimari no Michi, Keiichi Hara revient au cinéma d'animation avec cette adaptation du manga signé Hinako Sugiura, publié entre 1983 et 1987. S'attardant davantage sur le destin d'une des filles de Katsushika Hokusai que sur celui du célèbre artiste lui-même, Sarusuberi... Lire l'avis à propos de Miss Hokusai

6 2
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·
Bande-annonce
6.7

Who's that Girl ?

Un film de vampires tourné en persan par une cinéaste américaine d'origine iranienne, voilà qui piquait ma curiosité au plus haut point, d'autant que ce premier essai était précédé d'une excellente réputation dans les festivals où il fut présenté. Sauf que malheureusement, la découverte eu l'effet d'une douche froide sur ma personne. Prolongement d'un court-métrage du même nom déjà... Lire l'avis à propos de A Girl Walks Home Alone at Night

7 5
Avatar Gand-Alf
3
Gand-Alf ·
Bande-annonce
6.6

The Real Shade of Grey.

Bien avant que les lectrices du dimanche en manque de sensations fortes ne transforment en best-seller le devoir de littérature d'une desperate housewife (et par extension, en blockbuster calibré pour des spectatrices ne jurant que par l'érotisme soft et toc), il y eu Secretary, sensation indie de 2002 partageant des points communs troublants avec les cinquante nuances de déjection... Lire la critique de La Secrétaire

30 16
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
Bande-annonce
5.7

Naked Vampires from Outer Space.

Cherchant à rameuter dans leur giron une poignée de cinéastes "prestigieux" histoire de montrer qu'ils sont capables de proposer autre chose que des séries B avec Chuck Norris, les moguls Menahem Golan et Yoram Globus proposèrent au début des années 80 à Tobe Hooper, réalisateur du mythique Texas Chainsaw Massacre et... Lire la critique de Lifeforce, l'étoile du mal

10 4
Avatar Gand-Alf
6
Gand-Alf ·