Avatar Gilles Da Costa

Critiques de Gilles Da Costa

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.6

Critique de The Duke of Burgundy par Gilles Da Costa

La spécialiste des papillons Cynthia et sa jeune compagne Evelyn entretiennent une relation masochiste dominante-dominée rythmant leur vie toute entière. Pourtant, sous le vernis de cette mécanique bien réglée, commence à poindre une réelle dissension entre les deux femmes mettant en danger leur couple. Comme l'extraordinaire second long métrage de Peter Strickland Berberian Sound Studio, The... Lire la critique de The Duke of Burgundy

20
Avatar Gilles Da Costa
8
Gilles Da Costa ·
Bande-annonce
6.2

Critique de The Mole Song: Undercover Agent Reiji par Gilles Da Costa

Après deux films plutôt sérieux, le très bon mais très bourrin Lesson of the Evil et le polar burné en dent de scie Shield of Straw, le metteur en scène stakhanoviste s'autorise une parenthèse fantaisiste avec cette adaptation hystérique du manga Mogura no Uta signé Noboru Takahashi. Ainsi, The Mole Song fait indéniablement partie du répertoire "cartoonesque" de Miike et se rapproche du ton... Lire l'avis à propos de The Mole Song: Undercover Agent Reiji

2
Avatar Gilles Da Costa
7
Gilles Da Costa ·
Bande-annonce
6.5

Critique de The World of Kanako par Gilles Da Costa

"Shock Therapy Entertainment". Ce slogan racoleur très "Sam Fulleresque", accompagnant la sortie de The World of Kanako au japon, est parfaitement adapté à la nature volontairement outrancière de ce nouveau Tetsuya Nakashima. Car dans ce film, tout semble exagéré, amplifié à l’extrême, pour entraîner le spectateur dans une chute libre aux confins de la psyché fragmentée de son héros Fujishima... Lire l'avis à propos de The World of Kanako

3
Avatar Gilles Da Costa
8
Gilles Da Costa ·
Bande-annonce
6.7

Critique de A Girl Walks Home Alone at Night par Gilles Da Costa

Avec ce premier long métrage, la jeune réalisatrice Ana Lily Amirpour nous présente un univers singulier et séduisant, entre fable pop horrifique et onirisme macabre aux accents lynchiens. Noir et blanc somptueux valorisant des cadres soigneusement composés, achronisme d'une ville figée entre passé et présent, bande originale tour à tour électronique et folklorique, A Girl Walks Home Alone At... Lire la critique de A Girl Walks Home Alone at Night

6
Avatar Gilles Da Costa
7
Gilles Da Costa ·
Bande-annonce
5.9

Critique de Cub par Gilles Da Costa

Un groupe de scouts piégés au cœur d'une foret par un boogeyman bricoleur ayant truffé les bois de "boum j't'attrape" ingénieux tous plus tordus les uns que les autres, l'idée avait de quoi séduire. Pourtant Cub se prend les pieds dans le tapis, plombé par une trop grande déférence envers ses illustres aînés Vendredi 13 et Sleepaway Camp (pour n'en citer que deux) et incapable de forger sa... Lire l'avis à propos de Cub

1
Avatar Gilles Da Costa
5
Gilles Da Costa ·
Bande-annonce
6.9

Critique de Il est difficile d'être un dieu par Gilles Da Costa

Il aura donc fallu plus de 13 ans au réalisateur russe Alexeï Guerman pour tourner son adaptation du roman de science-fiction des frères Arcadi et Boris Strougatski. A sa mort, en février 2013, c'est finalement son fils Alexeï junior qui termine le montage du film, honorant ainsi la mémoire de son père et récompensant la patience de cinéphiles désespérant de voir Il est difficile d’être un dieu... Lire la critique de Il est difficile d'être un dieu

8
Avatar Gilles Da Costa
8
Gilles Da Costa ·
Bande-annonce
6.7

Critique de Hwayi : A Monster Boy par Gilles Da Costa

Plus de dix ans après sont extraordinaire Save the Green Planet, le réalisateur sud-coréen Jang Joon-hwan nous revient enfin avec ce thriller versant encore une fois dans le mélange des genres. Ainsi, si son premier long métrage s’intéressait au parcours de Byeong-gu, un jeune homme esseulé torturé par son passé et ses névroses, en mélangeant avec talent comédie noire, horreur et... Lire l'avis à propos de Hwayi : A Monster Boy

3
Avatar Gilles Da Costa
7
Gilles Da Costa ·
Bande-annonce
6.4

Critique de Tokyo Tribe par Gilles Da Costa

Imaginez un croisement invraisemblable entre Les Guerriers de la nuit de Walter Hill et West Side Story, le tout sur fond de rap japonais old-school façon Shakkazombie/Zeebra, et vous aurez une idée assez juste de l'univers présenté dans ce Tokyo Tribe de haute volée. Adapté d'un manga signé Santa Inoue, le dernier film de Sono Sion est une mosaïque étourdissante de formes, de couleurs et de... Lire la critique de Tokyo Tribe

5
Avatar Gilles Da Costa
8
Gilles Da Costa ·
Bande-annonce
5.8

Critique de Killers par Gilles Da Costa

La photographie, le sound-design et le montage de Killers sont en tous points remarquables. Dans une scène d'introduction glaçante et bluffante de maîtrise, les réalisateurs indonésiens Kimo Stamboel et Timo Tjahjanto (alias les Mo Brothers), démontrent ainsi tout leur savoir-faire technique et fixent la barre très haut pour le reste du métrage. Peut-être trop haut, car Killers ne ré-atteindra... Lire l'avis à propos de Killers

8
Avatar Gilles Da Costa
5
Gilles Da Costa ·
Bande-annonce
6.4

Critique de Alléluia par Gilles Da Costa

Alléluia est loin d'être le premier film adapté de la cavalcade meurtrière des "Lonely Hearts Killers" Raymond Fernandez (pas celui du Daily Mars, l'autre) et Martha Beck, ce fait divers ayant défrayé la chronique à la fin des années 40. En 1969 déjà, Leonard Kastle s'en inspire pour son très bon The Honeymoon Killers (d'ailleurs projeté durant cet Étrange Festival 2014). Suivront une salve de... Lire la critique de Alléluia

2
Avatar Gilles Da Costa
7
Gilles Da Costa ·