Avatar Ilya_Personne

Critiques de Suttree

@Ilya_Personne
Versus
  Suivre
6.6

Fin de partie

Le livre de Robert Stone "Dog Soldiers", traduit en français sous le titre "Les Guerriers de l'enfer" a été écrit et publié, une année avant la fin de l'une guerres les plus iniques et sanglantes de la fin d'un siècle qui n'en a point été avare. Autant souligner que ce livre transpirait "in vivo", les angoisses, les trouilles et les pertes de contrôle d'une époque charnière. L'un des sous... Lire la critique de Les Guerriers de l'enfer

4
Avatar Ilya_Personne
7
Ilya_Personne ·
-

Critique de Le Cauchemar par Ilya_Personne

Plus faible que ses romans précédents, les écrasants "Le buveur" et "Seul dans Berlin" comme si toute parole de trop était devenue exténuation au sortir d'une guerre immonde qui laisse au peuple allemand, l'âme vide et les yeux creux. Il y a toujours cette acuité à dépouiller, à fouiller l'humain pour arriver jusqu'à l'os mais le récit est lourd, le sentiment de déperdition contamine le roman.... Lire l'avis à propos de Le Cauchemar

2
Avatar Ilya_Personne
7
Ilya_Personne ·
Bande-annonce
6.0

Critique de Contronatura par Ilya_Personne

De tous les genres ou filons, exploités par le cinéma italien de l'époque, auxquels Margheriti s'est frotté durant 3 décennies, le giallo paraît être celui ou il a fait montre de plus de talent. Intéressant parcours que celui de ce réalisateur qui comme de nombreux autres transalpins de l'époque, nourrissait le cinema italiens de films de genre. Souvent de qualité mineures, beaucoup de ces... Lire la critique de Contronatura

1
Avatar Ilya_Personne
6
Ilya_Personne ·
7.1

La baronne perchée et les iles enchantées

Simenon n'en finit pas de me surprendre avec ses "romans durs". "Ceux de la soif" fait partie des 117 romans que Simenon écrivit entre 1931 et 1972, laissant de coté l'embarrassant Maigret, et beaucoup d'entre eux sont de petites pépites. Celui-ci est tiré d'un fait divers survenu dans les années 30 et qui troubla la sérénité millénaire des Galapagos, appelées aussi "iles enchantées". Sur... Lire la critique de Ceux de la soif

6 2
Avatar Ilya_Personne
8
Ilya_Personne ·
Bande-annonce
6.0

L'ombre du pigeon

"Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide" énonçait Camus en guise de préambule du "Mythe de Sisyphe". Et de suicide, il en est bien question ici, mais pas que de ceci. C'est avec un jité de JP Pernaut (personnage important de "La carte et le territoire") que s'ouvre le bal. Ce vendredi 13 sera le jour de l'échappée, chevaucher son vélo et partir dans les... Lire l'avis à propos de Near Death Experience

2
Avatar Ilya_Personne
8
Ilya_Personne ·
7.9

Hanté

D'une poignée de lieux, dispersés dans la géographie et dans le temps, d'une poignée de détails en apparence anodins, Jean-Paul Kauffmann, qui a connu l'épreuve de la claustration et de l'exil, tisse la trame d'un drame, celui de l'érosion, de la dissolution. Napoléon Bonaparte, au contact des vents éperdus de Longwood, de l'humidité qui suinte des murs de sa demeure, au contact du vide,... Lire la critique de La chambre noire de Longwood

4
Avatar Ilya_Personne
8
Ilya_Personne ·
6.3

Document rare

" Là ou il y avait des trous pleins d'ordures, ils ont construits des grandes bites en ciment ", ainsi se termine "La ville bidon" sur la voix désabusée d'un gardien d'immeubles joué par Roland Dubillard. Plus que son scénario, une critique de l'urbanisme des villes nouvelles dans la banlieue parisienne, dont il stigmatise l'affairisme et l'idéalisme hypocrite, tout en soulignant la violence... Lire la critique de La Ville bidon

8
Avatar Ilya_Personne
7
Ilya_Personne ·
6.3

La soumission confortable

On peu reconnaitre à Houellebecq une véritable capacité à mettre (malignement) les pieds dans le plat. Les sujets de ses livres sont en général dérangeants et un brin racoleurs. Ce qui reste intéressant c'est la mise en abime par la suite de ces sujets. Beaucoup de choses passent à la moulinette, beaucoup de sujets, des points de vue qui dessinent en mosaïque une image du présent. Dans le cas... Lire la critique de Soumission

11
Avatar Ilya_Personne
5
Ilya_Personne ·
Bande-annonce
6.3

Quand austérité ne rime pas avec inspiré.

J'aime beaucoup les raisonnements que tiens Bruno Dumont sur le cinéma. Lors de ses interviews il parle souvent de la pauvreté culturelle actuelle,de l'exigence de faire des films pensés, du fait que beaucoup de metteurs en scène ne respectent pas l'intelligence des spectateurs, qu'ils sacrifient leurs âmes au nom du chiffre. Je suis très globalement d'accord avec lui. Sauf que à la vision de... Lire l'avis à propos de Camille Claudel 1915

2 2
Avatar Ilya_Personne
5
Ilya_Personne ·