Avatar JM2LA

Critiques de JM2LA

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Critique de Entr'acte par JM2LA

Précédente vision : 22 avril 2014 La puissance d'une image, comme un cœur mystérieux ou non, peut rayonner sur les autres et les organiser comme un corps vivant. Et puis, pour ne rien gâter, il reste quelque chose de cette irrévérence, une quasi tendresse, une jeunesse certaine. Lire l'avis à propos de Entr'acte

Avatar JM2LA
8
JM2LA ·
-

Hymne

En salle, le 12 février 2015 Écran ordinateur, 9 août 2020 Voilà un cinéma capable d'embrasser l'intime et le collectif dans une même ivresse jubilatoire. Un acte de cinéaste libéré de l'explication et aussi libre que mille récits dansants, flottants dans l'atmosphère. Trois hommes, quatre parfois, discutent comme des papes, joyeux de leur joie contagieuse, contagieux de leur amitié... Lire l'avis à propos de Tabu

Avatar JM2LA
8
JM2LA ·
6.1

Demain n'est pas un autre jour. (Sauve qui peut les riches)

Notes pour mémoire : Plongée dans le vide d'une vie sans vitalité, à travers des 'non-dialogues' tirés au cordeau au bord d'un vide plus que sidéral, en ce qu'il a même remplacé - avantageusement, pensent-ils - le scintillement des étoiles par l'éclat des enseignes lumineuses de la richesse ostentatoire. Au début, il y a bien une jeune fille qui émet cette réserve d'une vie... Lire la critique de Sapphire Crystal

2
Avatar JM2LA
8
JM2LA ·
-

Critique de Bras Cubas par JM2LA

10 février 2015 (en salle, avec sous-titres français) 3 août 2020 (écran d'ordinateur, sans sous-titres) Fantaisie exubérante et imaginative, un outre-tombe jubilatoire, grave ou sérieux de la musique (Ravel en particulier) avec jeu théâtralisé, marionnettisé : logique et contradictoire à la fois. Beau comme un tour du chapeau du magicien, mais un magicien débonnaire et... Lire la critique de Bras Cubas

Avatar JM2LA
8
JM2LA ·
Bande-annonce
6.8

Notes, entre bien d'autres

Revu le 2 août 2020 (en salle toujours) Un détail que je n'avais jamais vu (en 10-15 visions... plus peut-être) : quelques brins d'herbe dans les cheveux de Francesca Vanini, entre les quelques minutes de la fin de la projection et l'arrivée de Camille et sa présentation à Prokosch... Une sombre histoire... Notes : Documentaire, étude clinique sur l'oscillation... Lire l'avis à propos de Le Mépris

Avatar JM2LA
10
JM2LA ·
-

Le plaisir, là où il ne s'éteint pas

L'amour, c'est aussi le temps suspendu par la parole, la langue - portugaise en l'occurence - qui s'invite dans les corps, qui les hypnotise et les rend à une chair heureuse. Toute la mise en scène de Bressane s'y retrouve, toute cette invention surprenante et évidente, c'est-à-dire vivante. Dans son rythme, dans son montage, dans ses ruptures, ses clins d'œil et même ses obscurités dont on... Lire l'avis à propos de A love movie

Avatar JM2LA
8
JM2LA ·
-

En cinquième vitesse

À en croire les sous-titres, le titre se traduirait en français par 'une famille bruyante'. La voici qui pose, puis des enfants, eux ou d'autres, scènes un peu inquiétantes mais pas trop, des jeux sans doute, révélateurs tout de même, d'ailleurs voici des photos, de 'bonne famille', noires et blanches, ou plutôt blanches. Une employée noire repasse en silence. Puis tout se réveille, hurle, la... Lire la critique de A Família do Barulho

Avatar JM2LA
8
JM2LA ·
-

Road movie, entre Rio et Alban Berg

Une tendre amitié entre deux gars des bidonvilles de Rio contraste avec leur course folle, sanguinaire et gratuite vers une mort annoncée par un ange halluciné par l'un des deux. Une séquence centrale contraste elle-même avec le tout, un mariage entouré d'enfants (ces mêmes anges annonciateurs?), quasi documentaire et baignée d'une lumière magnifique quand le reste du film semble pris dans... Lire la critique de O Anjo Nasceu

1
Avatar JM2LA
9
JM2LA ·
-

Le murmure obsessionnel de l'amour avant de hurler au crime

Pour un premier film, vraisemblement, il a peu de moyens (sonores en particuliers) mais, comme un homme habité par la force de la mise en scène, il retourne tout à son avantage. Découpage maniaque, multiplié, vertigineux d'une filature entre voyeurisme, douleur amoureuse, saudade, vengeance de classe et d'injustice. Litanies musicales - toujours différentes mais revenant comme une obsession... Lire la critique de Cara a cara

Avatar JM2LA
8
JM2LA ·
Bande-annonce
5.9

Télé militant, cinéma militaire

Un désastre après Le Nom des Gens... Peut-être parce qu'il n'y a rien de plus rigide et ennuyeux que la psychologie d'un militant... et parce qu'un militant n'a rien d'autre qu'une psychologie ? Montage à l'avenant de scènes mal fichues, indéfinies, soi-disant festives, collectives, non mises en scène, sans doute pour certaines improvisées mais sans direction, sans vraie folie, ni foi... Lire la critique de Télé gaucho

Avatar JM2LA
4
JM2LA ·