Avatar JM2LA

Critiques de JM2LA

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.2

Grains de folie à double face

Revu 10.03.2019 (écran ordi) Vu 03.11.2015 (salle) Notes : des prouesses qui n'ont l'air de rien (dialogues à double face en temps continu et joués avec un millier de nuances...). Un jeu sur le hasard, les possibles ouverts et ceux refermés, qui retrouve sa saveur et sa légèreté, ou qui se donne tel de prime abord comme une jolie femme. (On pense à d'autres exercices du genre - sur... Lire la critique de Un jour avec, un jour sans

2
Avatar JM2LA
8
JM2LA ·
5.4

La mécanique rythmique du miracle

Tout le monde s'accorde pour dire le jeu des acteurs du muet vieilli, outré, etc... mais si cette exagération qui fait sourire souvent se trouve prise dans une forme rythmée, et en temps (dans la durée dramatique du plan et de l'écho des précédents et des suivants) et en espace (dans le cadre) par la plastique propre des acteurs ou de la mise en scène, alors il se passe une sorte de... Lire la critique de Sainte nuit

1
Avatar JM2LA
8
JM2LA ·
5.4

Critique de Unter Schnee par JM2LA

Un 'beau bouquet' si on le survole comme il est lui-même montré mais qui retourné ferait voir des tiges de longueurs et de nature différentes, tantôt racines naturelles, tantôt sans, tantôt de tiges de papiers. Lire la critique de Unter Schnee

Avatar JM2LA
5
JM2LA ·
6.8

Japon année zéro

Notes. Difficile de ne pas rapprocher les Enfants de la Ruche d'Allemagne année zéro, tourné la même année dans un pays réduit à zéro justement, ou presque. Une scène en particulier y invite, les ruines d'Hiroshima, mais ce n'est qu'une histoire de 'décor' et les entrées, les rapports au récit invitent plus aux différences qu'aux points communs. Ici, le récit avance comme par errance, avec sa... Lire l'avis à propos de Les Enfants de la ruche

3
Avatar JM2LA
8
JM2LA ·
-

Moi, le bonheur...

Le charme (grandissant au fur et à mesure) de cette comédie provient du personnage féminin - Annette - savoureusement, 'bonheureusement' et égoïstement centrée sur elle-même - "Toute ma famille, c'est MOI" dit l'intertitre, et sur la réalisation de quatre désirs, plutôt disparates au demeurant. Ou plutôt de quatre rêves... (La différence peut ne pas être mince... et maintient le film... Lire l'avis à propos de The dream lady

Avatar JM2LA
7
JM2LA ·
7.1

Faisceau de lumières romanesques

Aucune raison ou un faisceau de raisons pour motiver une action, un événement. Un scénario romanesque qui multiplie les résonances entre tous les moments, personnages et événements du film et dont les harmonies de montage se font plutôt à distance, le récit n'étant que la résultante de ces résonances, "raisonnances" des actions. La crise de nerfs de la mère professeur... Lire la critique de Les Roseaux sauvages

Avatar JM2LA
9
JM2LA ·
Bande-annonce
7.1

Romanesque au possible et à l'impossible

Notes rapides (revu en salle 16.11.2018) : Un des films d'apprentissage - comme on disait roman d'apprentissage - les plus aboutis et les plus émouvants sur le jeu, sur cet état second vu et développé ici comme une connaissance secrète. Cela donne la plus belle idée du film : une bouche qui articule et un corps qui marche en apesanteur sur un bain de silence lorsqu'il est sur scène.... Lire l'avis à propos de Esther Kahn

Avatar JM2LA
9
JM2LA ·
Bande-annonce
8.0

Un art, une technique et aussi quelque chose d'autre

Petites notes au passage : "In Ecclesia nulla salus... dans le cinéma seul" Des murs comme des ciels pour certains, des ciels comme des murs pour d'autres. Selon leurs yeux. Quelques détails oubliés : le nourrisson au sein avant qu'elle n'expire, le développement de l'émeute après le bûcher et la mort de Jeanne, le passage des fléaux d'armes d'une main à l'autre en... Lire l'avis à propos de La Passion de Jeanne d'Arc

1
Avatar JM2LA
10
JM2LA ·
-

D'une commande de là-bas à un film d'ici

Une première partie sur la maladie du sommeil. Clinique, documentaire: victimes de tous âges, gonflés, tombant progressivement au sol d'endormissement comme des choses se dégonflant, marchant en arrière malgré la volonté inverse, au bord de la folie. Ce qui se propage ici, ce n'est pas l'idéologie française, justifiant sa colonisation par l'apport de sa science, éventuellement la bonhomie du... Lire l'avis à propos de Le réveil d'une race

Avatar JM2LA
9
JM2LA ·
6.3

Les sentiments à la pierre ponce

Le Grand jeu, résumé à son intrigue, fait peur: poncifs sentimentaux et politiques de l'époque, voire même surenchéris (histoire de double, de réapparition à la 'Vertigo'). Et pourtant, par la grâce de la mise en scène et la chirurgie des dialogues, tout poncif qu'il soit, cela est poncé et déponcé, si l'on peut dire, et greffé d'une vie impeccablement redonnée jusque dans les détails.... Lire l'avis à propos de Le Grand Jeu

Avatar JM2LA
8
JM2LA ·