Avatar Margoth

Critiques de Margoth

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.7

Slay the SteamWorld Kaitos

Sur Nintendo Switch : Bien entendu, les avides de jeux ambitieux et jusqu’au-boutistes resteront sur leur faim et auront d’ailleurs tout intérêt à combler leur lacune de Baten Kaitos s’ils ne l’ont jamais fait. Pour le reste, SteamWorld Quest s’avère être un bon petit jeu pop-corn, qui ne prêche pas pour son ambition justement mais plutôt sur le fait d’être divertissant et bien... Lire le test SteamWorld Quest: Hand of Gilgamech sur Nintendo Switch

Avatar Margoth
7
Margoth ·
Écouter
6.1

Acte 4, scène 3 : Fashion Victim

[...] Bref, en terme de mariage de deux écoles que pourtant tout semble opposer, cela se passe plutôt bien. Et cela se serait sans doute mieux passé encore si le potentiel des titres étaient meilleurs. C'est là le problème de Flush The Fashion et de finalement toute cette période un peu trouble de reconstruction d'Alice Cooper : sans forcément être désagréable pour... Lire l'avis à propos de Flush the Fashion

Avatar Margoth
6
Margoth ·
-

Malédiction vénère

Bref, vous l'aurez compris : The Fates, c'est la sauvagerie bête et méchante. C'est bourrin, c'est malsain, ça chope la gorge d'emblée et puis s'en va tout aussi vite. Pas surprenant pour deux sous mais blindé jusqu'à la moelle de diverses croustillades sonores qui trouvent grâce aux oreilles (le riff « Feared And Adored » bon sang !) une fois l'homogénéité de façade estompée. En... Lire la critique de The Fates

Avatar Margoth
8
Margoth ·
7.7

Objection et volte-face

Sur Nintendo DS : Profitant du remake sur Nintendo DS d’une série qui s’était illustrée originellement sur Gameboy Advance, Capcom s’est décidé à tenté d’habiliter cette série si singulière, attachante et prenante dans nos contrées européennes. Ce premier volet lui offre une belle introduction agrémenté d’une affaire bonus concoctée pour l’occasion qui, même si elle n’est pas dénuée de petits... Lire le test Phoenix Wright : Ace Attorney sur Nintendo DS

Avatar Margoth
9
Margoth ·
-

Horizon putride

[...] Ce second opus s'avère, de la même manière que son prédécesseur, fort convaincant. Il n'ira certes pas marquer les foules avec une identité singulière mais au moins sait-il exhiber une formule efficace. Qui fonctionne même sensiblement mieux que son grand frère. Parce qu'il y a quand même une petite évolution dans le propos et dans sa maîtrise, même si cela reste dans l'ordre du subtil.... Lire l'avis à propos de The Horizons Towards Which Splendour Withers

Avatar Margoth
7
Margoth ·
-

Pantera made in Brazil

[...] Au moins pourra-t-on remercier HellgardeN de ne pas cacher son influence, encore moins de tenter de la cacher hypocritement. Malgré tout, Making Noise, Living Fast parvient plutôt bien à tirer son épingle du jeu pour paraître sympathique. C'est que même si on pourra jouer au jeu du « où est la similitude avec ce qui a déjà été fait » afin de chercher... Lire la critique de Making Noise, Living Fast

Avatar Margoth
7
Margoth ·
7.3

Carte postale (trop) figée

[...] C'est justement cet univers en question qui me reste en travers de la gorge. Si, effectivement, c'est beau, il manque quelque chose d'essentiel : de la vie, du mouvement. Comprenez, Folkensange, c'est typiquement cette galette qui te fout devant les yeux des paysages magnifiques. Mais seulement des paysages de cartes postales. Qu'importe que ce soit en style illustratif dessiné... Lire l'avis à propos de Folkesange

Avatar Margoth
6
Margoth ·
7.1

Vitraux et puzzles

Sur Nintendo Switch : Glass Masquerade, c’est typiquement ce petit jeu casu qui fera bondir lesdits hardcore gamers. Tant d’évolutions technologiques pour toujours finir par revenir à des choses basiques, ça paraît tout con il est vrai. Et pourtant, lorsqu’on est en recherche de détente, de zenitude, faire des puzzles, ça fonctionne bien. Voir de jolis vitraux aussi. Et puis bon, qu’est-ce qui est... Lire le test Glass Masquerade sur Nintendo Switch

Avatar Margoth
6
Margoth ·
-

Japon abyssal

Abyss est déjà ce genre d'album qui paraît faussement homogène. De la simple poudre de perlimpinpin dû au côté brut et cracra de sa mise en son. Car il s'avère finalement extrêmement varié, bien davantage que son prédécesseur qui était davantage axé doom. Ici, le côté stoner/sludge que l'on voyait déjà vaguement apparaître à titre ponctuel sur Under The Strawberry Moon est... Lire l'avis à propos de Abyss

Avatar Margoth
8
Margoth ·
-

Entre feu juvénile et morne tradition

[...] Au final, en terme de goth/sympho metal à chanteuse, Ignea se pose avec The Realms Of Fire And Death comme une brise rafraîchissante dans le genre. Malgré tout, à l'instar de ce que nous a montré Jinjer dernièrement, on sent qu'il y a comme un potentiel pour montrer un courant d'air autrement plus fortiche dans le futur. Les désirs... Lire la critique de The Realms of Fire and Death

Avatar Margoth
8
Margoth ·