Avatar Marlon_B

Critiques de Marlon_B

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.9

Le criminel s'en tirera-t-il?

Excellent film noir, au suspens entièrement gardé et savamment distillé malgré l’annonce initiale, avec des éléments de l’intrigue policière et des personnages se dévoilant progressivement et un mystère se désépaississant simultanément, Assurance sur la mort mêle intelligemment petites magouilles et ingéniosité, vénalité et morale, innocente complicité et amour intéressé, meurtre et... Lire la critique de Assurance sur la mort

Avatar Marlon_B
8
Marlon_B ·
Bande-annonce
7.2

Au nom du père

Sympathique comédie plutôt simplette, touchante grâce au personnage de Pamela, souvent drôle (même si certaines vannes sont trop attendues), parfois même sarcastique (humour noir raillant les États-Unis et leur politique étrangère), Avanti n’affiche pas les mêmes prétentions - tant dans le message que la construction - que Lire l'avis à propos de Avanti!

Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
Bande-annonce
7.3

Récit déconstruit

Après un début remarquable et plein de promesses, Les Tueurs retrouve un niveau nettement moins enthousiasmant. La déconstruction narrative opérée par les scénaristes à travers les nombreuses analepses maintient toutefois l’attention du spectateur, intriguée par ce puzzle des faits et ce montage original. L’arrivée des deux tueurs, depuis la mystérieuse prise de vue de dos... Lire l'avis à propos de Les Tueurs

Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
6.6

Un chat et des chattes

Fritz the cat, OVNI interstellaire from USA, provoque un sentiment partagé entre d’un côté l’admiration face à ce délire créatif psychédélique, cette liberté de ton, ce croquis osé d’une société en devenir et d’un autre côté l’égarement narratif et la vision parfois caricaturale, quoique vraie. Néanmoins, il serait recommandable à beaucoup de producteurs ou jeunes cinéastes... Lire l'avis à propos de Fritz the Cat

Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
7.4

Le bal des faux-culs

Triptyque tragi-comique, farcesque, satirique se déroulant dans le Veneto (nord-est de l’Italie) autour du thème principal de l’hypocrisie, Signore & signori fait souvent rire mais peut être aussi très cruel, à l’image de cette bande d’amis s’aimant par devant et faisant la nique par derrière. En effet, dans le dos des personnages s’agite un monde insoupçonné, plus... Lire l'avis à propos de Ces messieurs dames

Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
7.4

Nous serons heureux et libres, là-bas, un jour, tous les deux

Brillant avant tout grâce à cette histoire d’amour aussi impossible que splendide, les amants de la nuit relègue le film noir et son intrigue en arrière-plan au profit du couple Keechie/Bowie, de leurs péripéties et de leurs sentiments purs et sincères. Il n’en garde pas moins une violence latente, un climat de tragédie et un suspens consubstantiels au genre. Quelle grâce... Lire l'avis à propos de Les Amants de la nuit

Avatar Marlon_B
7
Marlon_B ·
7.3

C'est l'histoire d'une bande de potes qui

Road-Movie à la française, avec ses restoroutes sans chichis, ses stations-services aux chiottes sans verrou, ses enseignes et ses voitures nationales, le plein de super c’est avant tout l’histoire d’une amitié masculine avec cette bande de mecs qui ne viennent pas du même endroit mais vont vers une même destination, qui ne se connaissent pas mais se retrouvent tous par un concours... Lire l'avis à propos de Le Plein de super

Avatar Marlon_B
8
Marlon_B ·
Bande-annonce
7.1

Tempus fugit

Deux films en un : la première partie, le road-movie, rythmée par la musique à la Bregovic (un peu trop présente peut-être, mais entraînante), pleine d’humour, avec des dialogues bien écrits, de bonnes idées et un bon Eugene Hutz (Alex dans le film, musicien dans la vraie vie, membre de Gogol Bordello et auteur de la B.O.) aussi cocasse que touchant (au contraire de son trop rigide, et donc... Lire la critique de Tout est illuminé

Avatar Marlon_B
6
Marlon_B ·
7.3

Aveu d’impuissance

Le Bel Antonio c’est d’abord l’aveu d’impuissance d’un scénariste (Pasolini, pour ne pas le nommer) et, dans une moindre mesure, d’un cinéaste (Bolognini). Comment ne pas voir, à travers ce Mastroianni maquillé comme un travesti et castré dans sa virilité (comme devait se sentir un homosexuel à l’époque, et parfois encore aujourd’hui), un double de Pasolini, montré du doigt, méprisé,... Lire l'avis à propos de Le Bel Antonio

1
Avatar Marlon_B
6
Marlon_B ·
7.8

La fin d’un cycle

Pietro Germi signe ici sans aucun doute son plus beau film. D’une grande force émotionnelle, grâce à la gaieté innocente de l’enfance, l’amitié indéfectible, les joies passagères, les rancunes durables, les drames familiaux mais aussi d’une grande acuité sociale avec cette fresque zolienne d’une époque bientôt révolue, le travail pénible mais la fierté de l’accomplir, l’appartenance à un... Lire l'avis à propos de Le Disque rouge

1
Avatar Marlon_B
9
Marlon_B ·