Avatar MemoryCard64

Critiques de MemoryCard64

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.0

La mort de l'art

La bande-annonce laissait entrevoir un sous-Gone Girl, mais la précédente réalisation du styliste américain Tom Ford avait reçu un accueil assez chaleureux. La curiosité était donc de mise. Toutefois, le doute sur la qualité de Nocturnal Animals n'aura pas plané très longtemps puisque le film s'affirme dès les premières minutes comme un croisement risible entre The Neon Demon et un roman de... Lire la critique de Nocturnal Animals

7 2
Avatar MemoryCard64
1
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
2.0

T'aime T'aime et nanar

"Gontieeeeeeeer ! Hé ! GONTIEEEEEEEEEER ! Gontier c'est à toi qu'je parle ! Comme tes avocats ont décidé que j'pouvais voir ma fille que demain et qu'c'est ce soir... qu'j'ai envie lui dire que je l'aïïme... alors j'ai pris l'micro. Comme ça j'l'apprôche pas... C'est légal ça !" "L'avenir de l'humanité ce n'est pas le valium, c'est l'amour." (en rencontrant sa patiente,... Lire la critique de T'aime

10 4
Avatar MemoryCard64
1
MemoryCard64 ·
7.7

Ounaye, y es-tu ?

Le festival du film français est pour moi l'occasion d'entamer plusieurs filmographies d'auteurs que je ne connais pas, et Alain Guiraudie en fait partie. En terme d'attentes cependant ce réalisateur se démarquait nettement des autres puisque le synopsis farfelu de son moyen-métrage me promettait beaucoup, tout comme les avis glanés ici et là. Guiraudie démarre son histoire avec une... Lire la critique de Du soleil pour les gueux

2
Avatar MemoryCard64
8
MemoryCard64 ·
7.2

"C'est comme une image... mais qui viendrait de loin"

Je ne connais pas encore très bien la filmographie de Godard mais la direction qu'elle a pris à la fin des années 60 ne m'attire pas du tout. Il était évident que Notre Musique allait être sélectionné pour le festival et j'ai pris cela comme une occasion de voir un film que je n'aurais certainement pas vu de moi-même. Finalement, j'ai trouvé l’œuvre intéressante malgré les caractéristiques... Lire la critique de Notre Musique

1 1
Avatar MemoryCard64
6
MemoryCard64 ·
5.0

Quand le film de vacances tourne au drame

La première scène d'un film est capitale. Elle doit introduire le spectateur à la diégèse et lui faire comprendre à quoi il doit s'attendre dès les premiers plans. En ce sens, on peut dire que l'introduction de Les Filles ne savent pas nager est une réussite. La réalisatrice, Anne-Sophie Birot, met en scène un moment très vivant où des adolescent fêtent la fin de l'année scolaire en chahutant... Lire la critique de Les Filles ne savent pas nager

1
Avatar MemoryCard64
3
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
6.3

Comme si j'allais me faire suer à trouver un titre

Le film de genre français est actuellement dans une impasse, la faute sans doute à des producteurs trop frileux pour financer des projets différents de ce que l'on a l'habitude de voir. Les quelques réalisateurs qui souhaitent quand même se lancer dans l'aventure le font donc sans appui, pour un résultat rarement probant. Malgré cela, plusieurs long-métrages réalisés par des personnes à... Lire la critique de Trouble Every Day

1 3
Avatar MemoryCard64
1
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
6.7

Quand on privilégie l'histoire au cinéma...

Comme pas mal de monde j'ai été introduit à l'histoire de Sophie Scholl en cours d'allemand. On avait même regardé en fin d'année la première moitié de ce biopic, qui m'avait suffisamment plu pour me donner envie de voir la suite, un certain nombre de mois plus tard. Mais entretemps, j'ai eu l'occasion de voir plusieurs films sur la résistance, et il faut bien dire que le film de Marc... Lire l'avis à propos de Sophie Scholl, les derniers jours

4
Avatar MemoryCard64
5
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
6.4

Si tout est impressionnant, alors plus rien ne l'est.

Je me souviens encore très bien du sentiment d'imposture que m'avait procuré Man of Steel, mais je n'avais pas envie de me placer tout de suite du côté des détracteurs de Zack Snyder. Après tout, il est possible qu'il ait été limité par les exigences des producteurs. Je lui ai donc donné une seconde chance avec 300, mais il s'avère finalement que les tares du premier opus de l'univers... Lire la critique de 300

2 2
Avatar MemoryCard64
2
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
4.7

Bazar du bizarre

Avant de voir le biopic que lui a consacré Tim Burton, il me semblait important de me confronter au moins une fois au cinéma d'Ed Wood, le fameux pire réalisateur de tous les temps. Plan 9 from Outer Space avait l'air d'être la meilleure porte d'entrée vers son univers kitsch fait de bric et de broc. Et finalement, si tout le monde s'accorde à dire que ce long-métrage n'a aucune valeur... Lire la critique de Plan 9 from Outer Space

Avatar MemoryCard64
1
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
6.3

Horror Movie 101

Plus je vois de films de Wes Craven plus je me demande comment il a pu accoucher de la saga Scream. A l’exception peut-être du premier Freddy, ses réalisations antérieures sont basiques et L'Emprise des ténèbres ne fait pas exception. Comme la plupart des mauvais Craven, l'écriture se révèle faiblarde. Aidé par une voix off extrêmement paresseuse et des dialogues mal tournés, le... Lire l'avis à propos de L'Emprise des ténèbres

1
Avatar MemoryCard64
3
MemoryCard64 ·