Avatar MemoryCard64

Critiques de MemoryCard64

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.8

Venez comme vous êtes

Un bar où les pintes de bière se vident à la vitesse des corps qui se déhanchent sur la piste, un endroit où les ambiances musicales se succèdent au rythme frénétique de la soirée, un lieu de perdition où viennent s'échouer les gens qui veulent oublier leurs soucis : bienvenue au Belgica, l'établissement accueillant n'importe qui prêt à prendre part à la folie de la nuit. Comme on... Lire la critique de Belgica

2
Avatar MemoryCard64
6
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
7.9

No thinking, just stupid !

Aubrey Plaza m'a indirectement fait découvrir cette série : le rôle de blasée qu'elle tenait dans Scott Pilgrim était vraiment sympa, et j'ai beaucoup aimé sa contribution à une fausse bande-annonce pour Daria le film... Forcément, quand j'ai appris qu'elle jouait le même type de personnage dans une série comique, je ne me suis pas posé de questions, j'ai foncé ! Alors, Parks and... Lire l'avis à propos de Parks and Recreation

Avatar MemoryCard64
6
MemoryCard64 ·
7.1

Ch'Twin Peaks

Les séries françaises ne brillent généralement pas pour leur qualité, mais il arrive de temps en temps qu'un éclair de génie illumine ce paysage audiovisuel bien terne. P'tit Quinquin, la mini-série écrite et réalisée par Bruno Dumont, en fait partie. L'histoire met en scène une série de meurtres sordides venant troubler la quiétude d'une petite bourgade du Pas-de-Calais. Enfin... Lire la critique de P'tit Quinquin

6 3
Avatar MemoryCard64
8
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
8.1

Le Silence des Agneaux

Charles Laughton, grand acteur anglais, s’essaya à la réalisation en 1955. Le succès ne fut pas au rendez-vous, si bien qu'il ne reconduisit pas l’expérience, laissant derrière lui cette œuvre unique qu’est La Nuit du Chasseur... L'histoire, inspirée d'un fait divers, prend la forme d'un conte à la fois poétique et tragique. La mise en scène aide à cela à travers plusieurs plans... Lire la critique de La Nuit du chasseur

2
Avatar MemoryCard64
8
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
7.4

Bordeciel

Birdman avait fait grand bruit à sa sortie, et avait permis à Alejandro González Iñárritu d'être auréolé de l'Oscar du meilleur réalisateur. Le succès commercial avait suivi, ce qui a probablement encouragé les producteurs à laisser beaucoup de libertés au mexicain pour son film suivant. Il s'est en servi pour mener ses ambitions artistiques démesurées à bien et imposa un tournage... Lire l'avis à propos de The Revenant

Avatar MemoryCard64
6
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
7.3

Engage le jeu que je le gagne

Quand on évoque la boxe au cinéma, l'une des premières choses qui vient à l'esprit est Rocky, une saga devenue culte au fil des années grâce à de nombreux épisodes. Pourtant, le parcours du sportif interprété par Stallone a démarré dans un drame social, qui emploie le milieu de la boxe pour mieux dépeindre la vie des quartiers pauvres de Philadelphie. Le film reste très classique dans... Lire la critique de Rocky

2
Avatar MemoryCard64
7
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
6.0

L’enfer est pavé de bonnes intentions

La saga Silent Hill, c'est quand même le haut du panier en terme d'expérience vidéoludique, ce n'est donc pas étonnant qu'une adaptation cinématographique ait rapidement été mise en chantier. Cette catégorie de films n'étant pas réputée pour sa qualité, l'idée pouvait faire peur. Mais la présence d'un réalisateur qui sait ce qu'il fait tire le projet vers le haut, pour un résultat inégal mais... Lire la critique de Silent Hill

1
Avatar MemoryCard64
6
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
7.0

La vie en rose

Dans Chantons sous la pluie, Stanley Donen s'amusait à montrer l'artificialité du cinéma hollywoodien grâce à des numéros musicaux rondement menés. Je vois Drôle de frimousse comme le prolongement logique de ce film, puisqu'il s'attache à remettre en cause ce qu'est une image à travers le monde de la photographie et de la mode. Le message est très clair : chaque image est fabriquée.... Lire la critique de Drôle de frimousse

1
Avatar MemoryCard64
9
MemoryCard64 ·
7.4

Diamants sur pellicule

Une robe noire, un bagel, la Cinquième Avenue... L'ouverture de Breakfast at Tiffany's est à l'image du reste du film : chic, douce, mais emprunte d'une profonde mélancolie, un sentiment que le personnage principal connait bien, même si elle s'en défend... Dans l'ensemble, je pense que Woody Allen aime beaucoup ce film, puisqu'il comporte plusieurs thèmes qui seront plus tard... Lire l'avis à propos de Diamants sur canapé

Avatar MemoryCard64
8
MemoryCard64 ·
Bande-annonce
6.0

Ceux qui font un passage éclair dans ton film te saluent.

J'entends souvent parler de films majeurs et mineurs dans la filmographie des frères Coen. Jusqu'ici je n'avais vu que des œuvres considérées comme majeures (O'Brother, Fargo), et je crois bien que Ave César n'en fait pas partie. Pourtant, le film partait vraiment bien. Le début multipliait les hommages intelligents, bien marqués mais pas trop appuyés non plus : l'introduction du... Lire l'avis à propos de Avé, César !

1
Avatar MemoryCard64
5
MemoryCard64 ·