Avatar Motherfuck

Critiques de Motherfuck

Versus
  Suivre
6.0

Non

J’avais presque abandonné la lecture de La Mer à l’envers à mi parcours. C’est rare que j’interrompe un roman au beau milieu mais la faiblesse de celui-ci rendait caduques tous mes efforts pour en poursuivre la lecture. Et puis, finalement, je me retrouvais confinée, j’avais le temps pour ne rien faire, alors pourquoi pas, au fond, remplacer du vide par du vent ? Les... Lire l'avis à propos de La Mer à l'envers

9
Avatar Motherfuck
3
Motherfuck ·
7.0

Oui

On reproche régulièrement à Balzac ses longues descriptions, ce qui, chez un feuilletoniste, est souvent attribué à la nécessité qu'il a de remplir des pages. Je crois que l'on tire de sa condition une interprétation injuste de cette partie de l'oeuvre. On ne peut conserver chez Balzac que le versant romanesque. Le récit n'est pas la portion congrue de sa comédie humaine... Lire la critique de La Fille aux yeux d'or

17 20
Avatar Motherfuck
9
Motherfuck ·
Bande-annonce
6.5

Non

Belle déception. Le film m'a lassée plus vite qu'une mauvaise série B. Peut-être que je suis devenue excessivement intolérante aux films qui ne s'expliquent pas assez ? Peut-être ai-je besoin, en cinéma comme ailleurs, d'être maternée comme une petite infant capricieuse ? Je ne vais pas pousser plus loin mon introspection, j'ai le vertige en matière de psychanalyse, j'ai la... Lire la critique de Midnight Special

8 5
Avatar Motherfuck
4
Motherfuck ·
Bande-annonce
7.3

Oui

SPOIL Les nuits blanches c'est une belle histoire de friendzone. Adaptation d'une nouvelle de Dostoïevski que n'ai pas lu, Visconti nous embarque dans un moment de vie d'un jeune employé de banque, Mario, esseulé dans Livourne, lequel tombe sous le charme pourtant discret d'une jeune femme quelconque, Natalia. C'est un coup de foudre miraculeux, parce que la triste Natalia est... Lire la critique de Les Nuits blanches

17 5
Avatar Motherfuck
7
Motherfuck ·
7.8

Non

J'ai eu du mal à terminer Après l'Histoire. Ce n'est pas que le texte soit difficile d'accès, c'est plutôt que le ton contempteur, méprisant et dépréciatif de Muray a fini par me saouler, si bien que j'ai dû en suspendre plusieurs fois la lecture pour pouvoir préserver - n'en déplaise à l'auteur - un peu d'optimisme à vivre dans mon monde posthistorique. On ne peut pas faire... Lire la critique de Après l'histoire

21 15
Avatar Motherfuck
5
Motherfuck ·
5.9

Non

Amélie Nothomb est titulaire d'une charge dans le paysage littéraire français et à cette charge est attachée une prébende annuelle non négligeable. Dommage que cette prébende ne tombe cette année qu'en numéraire puisque la littérature s'en trouve cette fois peu enrichie. Je n'ai pas pour habitude de me prélasser dans la critique facile de la littérature consumériste, mais la... Lire l'avis à propos de Soif

17 6
Avatar Motherfuck
3
Motherfuck ·
Bande-annonce
7.4

Non

Compte tenu de sa Queer Palm glanée à Cannes (on ne dénombre décidément plus les prix sans valeur), je craignais que Céline Sciamma adopte un ton délibérément laudatif, qu'elle troque une authenticité historique pour valoriser l'impératif féministe. Cela aurait probablement gauchi le film et lui aurait retiré ses réelles qualités. Elle ne l'a pas fait et s'offrait donc la possibilité... Lire l'avis à propos de Portrait de la jeune fille en feu

28 5
Avatar Motherfuck
4
Motherfuck ·
8.2

Oui

Il me semble que c'est dans La musique d'une vie que Andreï Makine évoque l' "homo sovieticus" de Zinoviev. Ce type inspire tous ses romans, La fille d'un héros de l'Union soviétique n'y déroge pas. L'histoire recommence. Elle se redéploie ailleurs mais semblablement. Ces russes ont tous morflé avec la même intensité, insondable. C'est un sang de douleur... Lire l'avis à propos de La Fille d'un héros de l'Union soviétique

11
Avatar Motherfuck
8
Motherfuck ·
6.9

Oui

C'est bien Houellebecq, sur l'échelle de Richter c'est toujours un petit séisme, et chacun de ses livres fait toujours le même effet, c'est navrant et délicieux, je dirai 3/10 sur l'échelle de Richter, pas plus parce qu'au-delà il peut y avoir des effets vraiment néfastes, surtout d'un point de vue économique, on néglige souvent les effets économiques des séismes, on se limite souvent à un... Lire l'avis à propos de Sérotonine

19 5
Avatar Motherfuck
7
Motherfuck ·
Bande-annonce
7.6

Oui

C’est agaçant cette interminable antienne de la supposée opposition entre le cinéma et l’entertainment, anglicisme intraduisible désignant le divertissement sans l’art, le spectaculaire émotif, jouissif, et, par voie de conséquence, superficiel et trompeur. Cette antienne agit chez les pisse-froids, les analystes sophistiqués, les peine-à-jouir, les radoteurs du verbe, les... Lire la critique de 1917

24 9
Avatar Motherfuck
10
Motherfuck ·