Avatar Ponchiot

Critiques de Ponchiot

Versus
  Suivre
Bande-annonce
3.2

Creepy and Basta

Un film basé sur un Creepy Pasta, il fallait oser. Loin d'être bon et totalement classique dans sa forme, j'ai cependant été agréablement surpris par un film qui ne s'éloigne pas le moins du monde des sentiers battus mais le fait finalement plutôt mieux que pas mal des productions de ces deux dernières années. On a ainsi un film d'horreur honnête moins, avec des légères touches... Lire l'avis à propos de Slender Man

Avatar Ponchiot
4
Ponchiot ·
4.6

Critique de Aux arts, citoyens ! - Le Réseau... par Ponchiot

Découverte dans l'édition 2019 du 48h BD, la nouvelle série du réseau Papillon "aux arts, citoyens" nous narre l'histoire d'enfants qui décident de s'engager dans la résistance en Normandie (pendant la seconde guerre mondiale donc), en empêchant du vol d’œuvres d'art. La principale difficulté de cette oeuvre vient de la comparaison que l'on est obligé de faire avec la série "les... Lire l'avis à propos de Aux arts, citoyens ! - Le Réseau Papillon, tome 1

1
Avatar Ponchiot
4
Ponchiot ·
Bande-annonce
3.6

Oui, c'est bien raté

D'entrée de jeu lorsque le film est arrivé dans les recommandations Netflix, l'homophonie avec le Oh Dja Dja d'Aya Nakamura aurait du mettre la puce à l'oreille. Un bon vieux "fuyez pauvres fous" des familles. Néanmoins, bloqué dans une intense session de triage, le film fut mis en fond. Et j'ai bien fait de ne pas y accorder plus qu'une oreille distraite. En gros, deux... Lire l'avis à propos de Ouija

Avatar Ponchiot
2
Ponchiot ·
7.2

Le livre du presque

Autant avec Fantômes, Joe Hill était cohérent et justifiait pleinement son talent, autant c’est beaucoup plus discutable avec l’homme-feu. Ce n’est pas que le livre est mauvais. Il se lit plutôt bien, les évènements suivent une trame classique (prévisible si on est fans du paternel, ce qui est le problème) mais efficace. Le problème est que Joe Hill (fils de Stephen King pour ceux au... Lire la critique de L'homme feu

Avatar Ponchiot
6
Ponchiot ·
7.1

Dessiner un voyage intérieur à la Aubenas - Racines et résignation.

Un trait classique mais agréable pour un sujet qui pourrait sembler anodin : Un camp de gitan situé en bordure d'un camp militaire et la population suivie du point de vue du dessinateur, jusqu'à l'expulsion, le relogement et la nouvelle vie. Une histoire classique, très personnelle donc universelle entre racines et résignation. Le positionnement de l'observateur en terrain non... Lire l'avis à propos de Kérosène

Avatar Ponchiot
7
Ponchiot ·
Bande-annonce
6.2

Téléfilm sur grand écran

Avoir la chance de participer aux avant-premières illustre parfois cruellement les défauts de certains films. Devant cet écran géant, dans une salle bondée, le côté excessif ressort tout de suite.En pratique, ce film est envisagé dès le début comme un téléfilm à céder à France 2 (surement en direction des rares profs de lettres qui n’ont pas encore totalement abandonnés la télé).... Lire l'avis à propos de Le Mystère Henri Pick

3 3
Avatar Ponchiot
3
Ponchiot ·
6.9

Relève horrifique

Relève horrifique Prenant le soin de cacher son nom mais restant dans le domaine du roman horrifique, tout était fait pour que l’on ait une opinion détestable de Joe Hill (soit plutôt Joe King, fils de Stephen King, donc). En effet, comment passer décemment derrière le maitre de l’horreur et se faire valoir sous son propre nom, alors même que les accusations réelles ou fantasmées de... Lire l'avis à propos de Fantômes - Histoires troubles

Avatar Ponchiot
7
Ponchiot ·
7.6

De belles images, sans intérêt

Tanigushi oscille systématiquement entre de jolies oeuvre oniriques au dessin parfait, et des dessins parfaits, mais à l'histoire soit inutile soit ennuyeuse. Ici, on a de magnifiques paysages à l'Aquarelle de la Venise récente et actuelle, que l'on nous présente comme étant des retours de carte postale. Et on a un texte moche et mal ficelé, qui vient en 2 pages nous parler de la... Lire la critique de Venise

Avatar Ponchiot
5
Ponchiot ·
5.4

Le cul est nul, le coup de crayon aussi

Une cinquantaine de pages présentant des histoires de « cul nul », toutes en une page, au pire deux et entre deux et huits strips. Dès le troisième, on se pose la question du but et du sens. Je n’ai pas souri, mais l’ensemble n’a pas vraiment l’air humoristique. Il ne dénonce pas, il n’explique pas, ne contextualise pas. Il pose juste, dans des décors vides, parfois autant que le... Lire la critique de Cul Nul

Avatar Ponchiot
3
Ponchiot ·
-

Sans dessin ni passion

La grande fresque annoncée du Chapeau de Rimbaud, qui, globalement, nous narre les aventures d'un révolté corse qui fuit la loi autant que son passé et se retrouve à accompagner Rimbaud et sa caravane de trafiquants d'armes, souffre de plusieurs défauts. Le plus évident est son crayonné. Sous couvert d'être fluide et malgré quelques belles scènes (reine de Saba notamment), on se... Lire la critique de Le Chapeau de Rimbaud

Avatar Ponchiot
4
Ponchiot ·