Avatar Raton

Critiques de Raton

Versus
  Suivre
  • 1
  • 2
7.6

Tendre prière à la pop culture

Il ne serait pas peu dire que j’attendais cet album de pied ferme. La douce Lana nous a fait patienter pendant presque un an entre la publication du premier single (« Mariners Apartment Complex » en septembre 2018) et la sortie, plusieurs fois repoussée, de « Norman Fucking Rockwell » (NFR). Inspiré par le célèbre peintre américain, connu pour ses... Lire la critique de Norman Fucking Rockwell!

36 6
Avatar Raton
8
Raton ·
Bande-annonce
7.5

À la mémoire de mon ami Hypergerme

Je voulais que mon 1000e film ait une signification particulière et qu'il marque une étape dans mon parcours approximatif de cinéphile. J'ai d'abord pensé à des films cultes qui prenaient la poussière dans mes envies depuis longtemps : Metropolis ou Casino pourquoi pas ? Toutefois, aussi bons que puissent être les films, ils n'avaient pas un... Lire l'avis à propos de Le Dieu d'osier

16 5
Avatar Raton
9
Raton ·
Bande-annonce
4.8

Vers le premier sitcom de torture ?

"House of Flesh Mannequins" est le premier film du réalisateur/producteur italien ultra-extrême Domiziano Christopharo, déjà responsable d'un segment de l'horrible Deep Web XXX, présenté l'année dernière au Sadique Master 2018. Dès les premières secondes du film, présenté dans une version intégrale exclusive, son... Lire la critique de House of Flesh Mannequins

1
Avatar Raton
2
Raton ·
Bande-annonce
5.6

Réseaux sociaux-pathes

« Framed » nous est présenté comme immersif, brutal et parfait pour commencer « en douceur » le Sadique Master Festival. On commence vite à comprendre que le si le film est « doux » pour le festival, il reste éminemment brutal pour le commun des mortels. Reprenant les postulats du sous-genre de la « home invasion » (un groupe d’individus, bloqué dans une... Lire l'avis à propos de Framed

1
Avatar Raton
5
Raton ·
7.4

Connard le Barbant

Conan s'est imposé extrêmement rapidement dans la scène Doom par un son titanesque et des rythmiques briseuses d'os. Le groupe semblait pousser dans un nouveau retranchement les musiques plombées en prenant une approche "fantasy doom warrior", jusque-là pas suffisamment exploitée. À la fin de la décennie 2000 et au début des 2010’s, le Doom avait justement besoin d’un... Lire l'avis à propos de Existential Void Guardian

2
Avatar Raton
5
Raton ·
Écouter
7.4

Écran de poudre et fumée aux yeux

Sleep n’a pas sorti un album original depuis 19 ans (Dopesmoker, sorti en 2003, étant une réinterprétation de Jerusalem, paru en 1999) et on apprend la veille de sa publication, la sortie de « The Sciences », nouvel opus du trio le plus enfumé de l’Ouest. La date de sortie n’a pas été... Lire la critique de The Sciences

3 4
Avatar Raton
7
Raton ·
Bande-annonce
6.9

Les souffrances du jeune Edwin

« Dead Hands Dig Deep » est le film qui m’a convaincu de me rendre au Sadique Master. Il faut avouer que pour tout amateur de musiques extrêmes, le synopsis a de quoi faire saliver : le documentaire retrace le parcours chaotique du chanteur du groupe d’horror punk Kettle Cadaver, Edwin Borsheim, particulièrement connu pour ses prestations scéniques... Lire l'avis à propos de Dead Hands Dig Deep

3
Avatar Raton
7
Raton ·
6.4

Moins de black, plus de bataille !

Deströyer 666 est à un moment charnière de sa carrière : déjà considérés comme des vieux briscards de la scène black thrash, estimés par certains comme le groupe pilier du genre aux côtés d'Aura Noir et Nifelheim, ils sont confrontés au renouvellement de la scène par des groupes plus jeunes et particulièrement excités... Lire l'avis à propos de Call of the Wild (EP)

7
Avatar Raton
8
Raton ·
7.4

Le spleen de la supernova

Je suis tombé sur un article de Cvlt Nation (aka. les hipsters bourrins du metal) qui présentait cet album comme du "Soaring Cosmic Doom" (qu'on pourrait traduire par "Doom cosmique vertigineux/planant"). Cette élégante dénomination, doublée d'une splendide pochette, ne pouvait que m'inciter à écouter l'opus sur le champ. On doit d'ailleurs l'artwork à Pedro Oliveira, plus... Lire l'avis à propos de Mooncurse

1
Avatar Raton
8
Raton ·
7.8

Post-grind, tartines de marrons et breaks de forains

Plus ça va, plus j'ai tendance à écouter les albums pour leurs pochettes et à ignorer les sorties triple A. Parfois, la musique n'est pas à la hauteur de l’œuvre d'art (le dernier Vassafor m'a assez déçu par exemple) et parfois, je tombe sur une perle rare. « We Are the Parasite, We Are the Cancer » de The King Is Blind en est une.... Lire l'avis à propos de We Are the Parasite, We Are the Cancer

6
Avatar Raton
8
Raton ·
  • 1
  • 2