Avatar Scrabs

Critiques de Scrabs

Versus
  Suivre
5.9

Alice au Pays des Ersatz.

Fan inconditionnelle de l'oeuvre originelle de Lewis Carroll ainsi que de l'adaptation Disney presque aussi loufoque que le livre fondateur, mon œil curieux ne pouvait que tiquer chez mon libraire, devant cet Alice au Pays des Morts-Vivants. Réécriture ? Suite ? Autre délire schizoïde ? Malgré mes appréhensions, je me suis lancé dans la lecture. Déception n'est pas un terme... Lire la critique de Alice au Pays des Morts-Vivants

2 4
Avatar Scrabs
4
Scrabs ·
Bande-annonce
6.9

Destruction du Je-Nous

J'ignore si l'allusion était volontaire mais pour ma part, c'est ainsi que j'ai entendu toute la symbolique de la chute initiale de Tony, celle qui donne lieu au déroulement de toute son introspection, initiée par la thérapeute et sa "psychologie de comptoir" (ainsi nommée). Là où la spécialiste nous fait part de théories pour le moins discutables quant aux raisons de l'accident, moi... Lire l'avis à propos de Mon roi

1
Avatar Scrabs
8
Scrabs ·
7.3

Etreintes orageuses.

Mariage du ciel et de la terre. Fusion, séparation, mélange des teintes et des sensations. Le climat à l'image d'une femme aux humeurs changeantes ; impénétrable, insaisissable, délicieusement lunatique. Les tempêtes sont violentes et les accalmies apaisantes. Zweig nous emporte dans un tourbillon ardent d'émotions et de descriptions, le sensoriel se mêle au désir interne, le désir de l'homme... Lire l'avis à propos de La Femme et le Paysage

12 6
Avatar Scrabs
9
Scrabs ·
Écouter
7.7

Fifty shades of blue.

Je m'étonne toujours de voir combien les albums des Electric Light Orchestra sont délaissés. Peu de notes, souvent aucune critique ; cette musique est-elle boudée ou tout simplement méconnue ? Pourtant, tout semble tenir du chef d'oeuvre, et cet album ne fait pas exception à la règle ; il est même peut-être le plus représentatif du caractère éclectique de Electric Light Orchestra.... Lire la critique de A New World Record

19 12
Avatar Scrabs
10
Scrabs ·
Écouter
7.4

Eldorado.

J'étais un peu sceptique à l'écoute des premières minutes de l'album. D'humeur joyeuse, j'avais décidé d'écouter un nouvel album des Electric Light Orchestra, moi qui avais été charmée par leur dynamisme survolté sur "Discovery" ou encore par l'envoûtement céleste de "Time", espérant sûrement y trouver ma dose de joie et de bonne humeur. Quelque peu interloquée dans un premier temps, je me... Lire la critique de Eldorado: A Symphony by the Electric Light Orchestra

6 2
Avatar Scrabs
9
Scrabs ·
Écouter
-

L'impertinence.

Délicieusement dérangeant, immersion de la machine au cœur de l'Homme. Intrusion brutale et étonnante, parfois déstabilisante. Une ambiance parfois underground, parfois robotique, comme stigmatisée par la modernité. La solitude, au creux de la musique, s'érigeant en rempart pour dissimuler l'insupportable vérité. Une mélancolie froide et stagnante, dans une temporalité pétrifiée. Lire la critique de A Place for the Lost

3
Avatar Scrabs
7
Scrabs ·
Écouter
7.0

Plaisir coupable.

Les mauvaises langues diront qu'une fois que l'on a écouté deux chansons, on les a toutes entendues. Je ne vais pas les contredire. Il y a une recette plus ou moins similaire dans chaque morceau des Village People. Certes. Et, musicalement parlant, je ne comparerai jamais les Village People à quelques uns de mes groupes préférés (les Pink Floyd, ou Electric Light Orchestra qui serait plus dans... Lire la critique de Cruisin'

2
Avatar Scrabs
8
Scrabs ·
Bande-annonce
6.7

« Vous me faites bander, Marielle. »

" La vie est un long fleuve tranquille " est l'un des nombreux titres qui peuplait ma liste des classiques à voir, de ces films dont l'on entend parfois parler en société sans pouvoir en saisir les références. S'il y a bien un travers dans lequel le film n'est pas tombé, et qui m'a agréablement surprise, c'est quant à sa durée. Si certaines scènes sont cultes et si l'humour fait mouche (la... Lire l'avis à propos de La vie est un long fleuve tranquille

9
Avatar Scrabs
6
Scrabs ·
Écouter
7.9

Là-haut.

Une grande finesse, un coton délicat qui enrobe sans jamais emprisonner ; au contraire, il me porte et je vole, par-delà les nuages, entourées par ces nuances enchanteresses et poétiques, et j'accueille en moi les paroles simples et les rythmes épurés. Le ballet de ces deux voix aériennes possède un charme léger et puissant à la fois, d'une chaleureuse tendresse et d'une touchante fragilité. Lire la critique de Sounds of Silence

19
Avatar Scrabs
10
Scrabs ·
Bande-annonce
6.9

Babel.

Comme si le titre était suffisamment éloquent. Eloquent, sans rien dire cependant, car qui comprend l'autre ? Des désaccords de langage, des disharmonies, et la tour s'effondre et jamais n'atteindra les cieux. Le bannissement de l'universalité. Des langues diverses qui se heurtent, qui se frottent, parfois se rencontrent sans pourtant jamais paraître s'accorder. A cette poignée de billets... Lire la critique de Babel

9 5
Avatar Scrabs
10
Scrabs ·