Avatar Tezuka

Critiques de Tezuka

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.7

Tant s'en lave les mains qu'à la fin le temple se casse

Combien en France savent encore exactement ce en quoi consiste un chemin de croix ? Cette ignorance explique me semble-t-il les incompréhensions grotesques qui ont accompagné chez nous la sortie de La passion du Christ et dont, par la force des choses, je ne peux être témoin que rétrospectivement. Le blâme en revient pour autant partiellement à l’auteur : le film de Mel... Lire l'avis à propos de La Passion du Christ

9 3
Avatar Tezuka
7
Tezuka ·
8.2

L'attrape-cœurs

« C'est vraiment comme si on était des adultes maintenant », dit Aiko, un faux sourire heureux sur le visage, pas comme si elle mentait elle aussi. Faire croire qu'on est heureux, faire croire que l'on vaut quelque chose, faire croire que la vie vaut peut-être la peine d'être vécue, qu'on ne pleure pas la nuit. Le café est plein, en face de toi est la fille que tu aimes, et tout ce que tu... Lire l'avis à propos de Bonne nuit Punpun

13 3
Avatar Tezuka
10
Tezuka ·
Écouter
7.3

Critique de A Crow Looked at Me par Tezuka

On ne devrait pas avoir le droit de chanter ce genre de choses. En très peu de mots, et quelques accords en sus, Phil Elverum (de The Microphones) laisse s'étendre sa douleur d'avoir perdu sa femme, Geneviève Castrée, un an après la naissance de leur fille unique. Elverum utilise très peu de mots et pratiquement aucune métaphore pour parler de sa peine, peut-être parce que,... Lire la critique de A Crow Looked at Me

2
Avatar Tezuka
9
Tezuka ·
8.2

Où sont les rêves de jeunesse ?

L'art de la paresse est plus difficile à décrire que l'on ne croit, la meilleure preuve en étant que trois livres qui l'abordent en font trois portraits différents. La paresse est d'abord une attente. C'est l'attente folle du lieutenant Drogo du Désert des Tartares qui, enfermé dans son fort sur une frontière désertée, attend la gloire qui viendra sous la forme... Lire la critique de Oblomov

20
Avatar Tezuka
9
Tezuka ·
7.5

A sa pipe noircie, l’ironiste reconnaissant

L’été vient d’arriver et avec lui l’angoisse des matinées trop longues et des journées à remplir. Je n’irais pas jusqu’à dire comme ce bon vieux Jerome (lisez Trois hommes dans un bateau une fois ou deux et il deviendra pour vous aussi ce « bon vieux Jerome ») que la paresse est chez moi un don mais enfin c’est un trait de caractère assez inexpugnable. Et voilà justement que par une nuit... Lire la critique de Pensées paresseuses d'un paresseux

5
Avatar Tezuka
7
Tezuka ·
-

Critique de The World of the Shining Prince par Tezuka

Un européen né au Moyen Âge parti visiter le Japon de l'ère du Sengoku Jidai aurait été assez peu dépaysé. Il y aurait trouvé des seigneurs locaux en conflit perpétuel, ayant à leur service des guerriers formant une caste assez similaire aux chevaliers qui forment le fond de l'imaginaire masculin occidental. Il y aurait rencontré des codes d'éthique similaires (bravoure, sacrifice,... Lire l'avis à propos de The World of the Shining Prince

Avatar Tezuka
9
Tezuka ·
6.8

Egotrip

Un nombre ahurissant de problématiques émergent face à l'impétueux qui entame avec humilité ou ambition la matière de l'étude biblique, mais gardons-en une seule pour faire simple : c'est l'angle. Pour parler des actes des apôtres - c'est-à-dire une portion du corpus le plus étudié de l'histoire de l'humanité - il faut offrir quelque chose de neuf, ou à défaut de différent. C'est une règle... Lire l'avis à propos de Le Royaume

1
Avatar Tezuka
5
Tezuka ·
Bande-annonce
7.8

Adultère, n. m. : douleur

C'est le plus beau film sur le plus bel amour, mais pas celui qu’on croit, la faute sans doute à une Maggie Cheung (royale) et à un Tony Leung (que j’ai durant tout le film confondu avec son homonyme, celui qui a joué dans L’Amant...) formant un couple trop bien assorti pour ne pas appeler quelques doutes. On ne verra d'ailleurs pas de tout le film les visages de la moitié des protagonistes.... Lire la critique de In the Mood for Love

10 3
Avatar Tezuka
8
Tezuka ·
Bande-annonce
7.7

Une conversation

Je crois que j'ai maintenu une assez bonne relation avec celui que j'étais à dix ans. J'aime toujours les dessins animés, les cabanes (celles dans les livres, pas en vrai) et les bandes dessinées. Je fais de mon mieux pour ne pas me coucher trop tard et je dors à la belle étoile parfois en été. De son côté il a dû faire des compromis. Je ne joue pas à l'ordinateur plus d'une heure... Lire l'avis à propos de Steven Universe

12 4
Avatar Tezuka
8
Tezuka ·
8.5

Je voudrais serrer la main de cet homme incroyable

Le premier vrai choc artistique est toujours suivi d'une intense période de recherche. Je me souviens qu'après avoir visionné pour la première fois Kiki la petite sorcière, j'ai longtemps cherché à comprendre comment Miyazaki avait pu arriver si loin, si haut. La lecture de Starting Point a eu pour moi quelque chose de très personnel, mais elle parlera bien sûr très largement à ses... Lire la critique de Starting Point: 1979-1996

11 11
Avatar Tezuka
9
Tezuka ·