Avatar TheScreenAddict

Critiques de Quentin Bonnet

@TheScreenAddict
Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.1

Critique de Un conte de Noël par TheScreenAddict

Un Conte de Noël est une surprise de taille dans le paysage du cinéma français. Arnaud Desplechin a pris un plaisir énorme à réaliser son film, un plaisir communicatif jusqu'à l'ivresse. Junon (Catherine Deneuve), mère de famille, mariée à Abel (Jean-Paul Roussillon), est atteinte d'une maladie du sang. Sa seule chance de salut est une greffe de moelle osseuse. La famille de Junon se... Lire la critique de Un conte de Noël

6
Avatar TheScreenAddict
8
TheScreenAddict ·
3.4

Critique de Twilight : Chapitre 2 - Tentation par TheScreenAddict

Twilight se veut un film sur les dangers de la tentation, comme le prétend son titre. Seulement voilà, le seul danger dans Twilight, c'est le film lui-même. Un film dangereux parce qu'il fait régresser son spectateur dans les profondeurs d'une morale infecte, obsolète et puritaine qui n'a plus aucune place dans nos sociétés. Bella, une humaine, est folle amoureuse d'un vampire, Edward,... Lire l'avis à propos de Twilight : Chapitre 2 - Tentation

5
Avatar TheScreenAddict
1
TheScreenAddict ·
Bande-annonce
6.8

Critique de Les Prédateurs par TheScreenAddict

On se remet très lentement du choc, de l'explosion de sensations qui découle de la contemplation de cet objet rare du cinéma, ce diamant noir plus baudelairien que baudelairien, cette méditation ahurissante sur la chair, la mort et le temps, plus proustienne que proustienne, ce vertigineux abîme où nagent les angoisses les plus inhumainement humaines, ce dépoussiérage électrisant du mythe éculé... Lire l'avis à propos de Les Prédateurs

25
Avatar TheScreenAddict
10
TheScreenAddict ·
Bande-annonce
4.7

Critique de X-Men Origins : Wolverine par TheScreenAddict

Une déception aussi colossale qu'était l'attente de ce film. La bande-annonce laissait présager des scènes bien mouvementées, d'une incroyable beauté... des scènes efficaces bien présentes dans le film, mais à seulement deux ou trois reprises sur près de deux heures. C'est mince ! D'autant plus que le reste est navrant : le personnage éponyme n'est que le fantôme de lui-même. A la place... Lire l'avis à propos de X-Men Origins : Wolverine

7
Avatar TheScreenAddict
2
TheScreenAddict ·
Bande-annonce
6.9

Critique de Kick-Ass par TheScreenAddict

Un ado solitaire qui rêve de devenir un super-héros, une gamine de onze ans transformée en machine à tuer par son vengeur de père, le fils d'un parrain de la pègre qui veut suivre les traces de son paternel malfaisant... Des humains (presque) ordinaires, justiciers costumés à leurs heures, qui se croisent pour le meilleur comme pour le pire dans un univers décadent régi par la loi du plus fort,... Lire la critique de Kick-Ass

7
Avatar TheScreenAddict
9
TheScreenAddict ·
7.1

Critique de Soldat bleu par TheScreenAddict

Voilà un western décapant, d'une liberté de ton exceptionnelle, dans la lignée des boucheries de Sam Peckinpah ou d'Arthur Penn. La scène d'ouverture, l'attaque d'un convoi par des Cheyennes, d'une brutalité inouïe, ne laisse absolument pas présager le ton drôlissime et décalé qu'emprunte ensuite le film : les déboires du Soldat bleu et de Crista Lee, femme délurée et téméraire, sauvage et... Lire la critique de Soldat bleu

2
Avatar TheScreenAddict
8
TheScreenAddict ·
Bande-annonce
7.3

Critique de Le Jour où la Terre s'arrêta par TheScreenAddict

Considéré à juste titre comme un grand film du cinéma de science-fiction, Le Jour où la Terre s'arrêta, de Robert Wise, n'a presque pas pris une ride. Non content de livrer une fable politique puissante sur l'absurdité de la guerre, ce classique se permet d'installer les codes d'un genre qui sera éculé à l'infini par ses successeurs. Les scènes de panique planétaire, avec leurs rassemblements... Lire l'avis à propos de Le Jour où la Terre s'arrêta

3 1
Avatar TheScreenAddict
8
TheScreenAddict ·
Bande-annonce
6.7

Critique de Scanners par TheScreenAddict

En 1982, Scanners offre la possibilité à Cronenberg de s'afficher sur la scène internationale. Premier film hollywoodien de sa longue carrière, son premier succès (énorme) au box-office, cette histoire de tueurs télépathes manipulés par des scientifiques peu scrupuleux ne reste pas moins l'un de ses films les plus personnels. S'il a un peu vieilli – l'appartenance aux années 80 est flagrante –... Lire l'avis à propos de Scanners

12
Avatar TheScreenAddict
7
TheScreenAddict ·
Bande-annonce
7.4

Critique de L'Invasion des profanateurs de... par TheScreenAddict

Des entités extra-terrestres viennent coloniser de l'intérieur les habitants d'une petite ville des Etats-Unis en se substituant à eux... Une merveille de film de SF, ancré dans la vague du cinéma paranoïaque des années 1950-1960. L'Invasion des Profanateurs de Sépultures se démarque par l'incroyable intensité de sa mise en scène : aucun moment de répit face à la menace, une tension et une peur... Lire l'avis à propos de L'Invasion des profanateurs de sépultures

6
Avatar TheScreenAddict
8
TheScreenAddict ·
Bande-annonce
8.5

Critique de Il était une fois en Amérique par TheScreenAddict

Dernier film de Leone, immense fresque new-yorkaise contemporaine de la Prohibition, narrant le destin du malfrat Noodles (Robert De Niro inoubliable), de son enfance à sa vieillesse. Il était une fois en Amérique est un pur film de gangsters, mais il est profondément marqué par une grande tristesse, une mélancolie permanente, qui passe par la construction de l'histoire (quasiment que des... Lire la critique de Il était une fois en Amérique

17
Avatar TheScreenAddict
10
TheScreenAddict ·