Cover #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)

⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

#3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)

#3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...)

1996

623

301

104

7.8

Ma note

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Écrire une critique

Écouté

Envie de l'écouter

En cours

Coup de cœur

Ajouter à une liste

Accès rapide

Description

Morceaux

Tops

Critiques

Listes

Réactions

Activités

Album de Diabologum · 25 octobre 1996

Genres : Art Rock, Indie Rock

Label :

Lithium
Toutes les informations

22 membres ont ajouté #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...) à leur top 10 album

JZD
9

Critique positive la plus appréciée

Critique de #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...) par J. Z. D.

En 1996, fruit de la collaboration (trop mûr) de Michel Cloup et Arnaud Michniak, Diabologum est prêt à exploser. Après deux albums pas vraiment géniaux, le groupe continue de se scinder et ne...

le 13 mars 2012

31 j'aime

9

Gaki-Rae-Jepsen
8

Quand j'ai ouvert les yeux, le monde avait changé

Retour dans la langue de Patrick Sébastien pour ma part. Après avoir passé un long moment dans les eaux anglophone <3. Ca faisait quelques temps que je n'avais pas écouté un album français...

le 22 juin 2015

6 j'aime

1

cioran53
9

Chef d'œuvre oublié

Quand l'album s'ouvre, sur De la neige en été, le décor est en place. Sombre, désespéré, comme la jaquette de l'album. Mais ce désespoir n'est pas perdu pour tout le monde car Diabologum signe là la...

le 13 févr. 2013

6 j'aime

2

Mad_Cyril
9

Quand j'ai ouvert les yeux, le monde avait changé

Diabologum est sans aucun doute un des groupes français les plus étonnants et les plus intéressants des 90's et "# 3" constitue à la fois leur dernier (vrai) album ainsi que leur chef d'œuvre. En...

le 23 juin 2012

WilP
10

Critique de #3 (Ce n'est pas perdu pour tout le monde...) par WilP

A l'heure où la France entière est toute émoustillée devant les jérémiades abjectes de FAUVE, je me rappelle qu'il y a 18 ans, 4 toulousains indépendants, avec des textes habités, radicaux, des riffs...

Par

le 11 juin 2014

1 j'aime

2

Recommandées

Positives

Négatives

Récentes