Écouter
Pochette 7

7

(2018)
12345678910
Quand ?
7.2
  1. 1
  2. 2
  3. 4
  4. 13
  5. 37
  6. 104
  7. 280
  8. 279
  9. 57
  10. 12
  • 789
  • 87
  • 230
  • 23

Liste de morceaux7

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:24)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:24)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:04)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:24)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:59)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:25)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:11)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:09)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:14)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:51)
Match des critiques
les meilleurs avis
7
VS
Le début de la fin ?

Deux albums coup sur coup en 2015, une compilation de chutes de studio l'an passé et on ne savait plus trop de quoi l'avenir de Beach House serait fait. Mais le duo de Baltimore a plus d'un tour dans son sac et revient avec un septième opus, purement et simplement intitulé "7". Un projet qui confirme le virage entrevu sur ses prédécesseurs: moins de ballades et un peu plus de pep's. L'esprit dream pop plane toujours, fort heureusement, mais se teinte ici d'un zeste de shoegaze qui...

2
artificiel...

Un style que le duo ne maitrise pas. On est passé de dream-pop à soup-pop. Des textures nouvelles mais insipides... Sans émotion, c'est lourd. Notamment une batterie monotone, apparemment le batteur de la tournée à été appelé à la rescousse au dernier moment pour l'enregistrement studio qui s'est fait très vite. Le coté électro qui a été développé dans cet album fait un peu fake. Ou sont passé les orgues lanscinants? La naiveté et la simplicité des débuts de Devotion ou de... Lire la critique de 7

2 2

Posts7

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cet album ?

Critiques : avis d'internautes (7)

7
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de 7 par Victor Blutch

Beach House a acqus sa hype (sa "carte" disent les académiques) grâce aux journaux spécialisés et aux festivals branchés. Reste que cet album exprime peu d'énergies généreuses ; et encore moins musicale. Lire l'avis à propos de 7

1
Avatar Victor Blutch
4
Victor Blutch ·
Découverte
La maturité définitive (et la beauté) pour Beach House

J'étais tellement impatient, les quatre premiers singles m'avaient énormément hypé, surtout le titre "Dive", incroyable balade dream-pop se terminant par un imposant mur de son de percussions légères et profondes. Le tout accompagné d'un riff bête comme trois choux mais qui apporte une texture épaisse et électrique au rendu final. Je m'étais demandé comment ces derniers allaient... Lire la critique de 7

9 4
Avatar LesterBangs
10
LesterBangs ·
7 and 7 is

Le septième album du duo américain, annoncé un 14 février (14/02 donc 14 divisé par 2 égal 7), joue sur tout un tas de symboles obscurs (et assez gratuits, il faut le dire) sur le chiffre 7. Au-delà d’ajouter simplement une aura de mystère autour d’un disque et d’un groupe déjà par essence « voilés », ce jeu témoigne de l’intelligence avec laquelle Beach House joue désormais de sa propre... Lire l'avis à propos de 7

9
Avatar Krokodebil
8
Krokodebil ·
Le meilleur album de Beach House ?

Critique aussi disponible sur MTXOS. Entre la sortie d'un B-Sides, les singles sortis pour promouvoir ce nouvel opus et le lancement d'une nouvelle tournée, Beach House a réussi à nous faire oublier que depuis leurs derniers albums, trois années ont passé. Pour autant, le groupe a-t-il préféré nourrir le flux... Lire l'avis à propos de 7

Avatar Gary Stu
8
Gary Stu ·
Magnifique "7", entre noirceur et brillance

On y retrouve le savoir-faire de Beach House, duo de Baltimore capable de créer des mélodies atmosphériques, propices à l'évasion et au rêve. Contrat ici largement rempli. Mais cette fois-ci, Alex et Victoria ont resserré, tendu quelque peu le cordage de leurs compositions, créant ci et là un climat d'étrangeté, jouant sur les contrastes: entre noirceur et brillance. Il y a donc un effort... Lire la critique de 7

1
Avatar Beach_House
8
Beach_House ·
Toutes les critiques de l'album 7 (7)
Vous pourriez également aimer...