Écouter
Pochette Animals

Animals

(1977)
12345678910
Quand ?
8.0
  1. 27
  2. 18
  3. 36
  4. 48
  5. 139
  6. 375
  7. 1442
  8. 2907
  9. 2127
  10. 1233
  • 8.4K
  • 771
  • 774
  • 38

Liste de morceauxAnimals

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:24)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(17:01)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(11:20)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(10:22)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:24)
Match des critiques
les meilleurs avis
Animals
VS
Un album qui a du chien ! (et un cochon et un mouton aussi)

Pink Floyd et moi c'est une longue histoire. Si je devais vous faire un rapide résumé, je dirais que c'est mon papa qui me les a fait découvrir, que j'ai écouté tous leurs albums dès mon plus jeune âge et qu'ils m'ont fait vibré comme aucun groupe avant et après eux, que je regrette énormément de ne jamais avoir eu la chance de les voir en concert, et que je les considère comme étant le plus grand groupe de musique ayant jamais existé. Alors c'est bien normal que je me retrouve avec un top...

58 24
Avatar Angie_Eklespri
4
Angie_Eklespri
Animals (de compagnie)

    Il n’est pire groupe que celui qui cherche à prouver qu’il est toujours vivant, surtout si on ne lui a rien demandé. Animals c’est post-Dark Side Of The Moon ennuyeux. Peu de lumière, et avec des giga-effets qui suspendent le temps. Le tempo est au ralentit. Ralenti. Résultat c’est mou. Ce disque, c’est un géant qui somnole doucement. Ralenti. Il n’est pire album que celui qui illustre à la lettre une idée, un concept, un livre, un cliché, sans chercher plus loin.... Lire la critique de Animals

5 4
Critiques : avis d'internautes (40)
Animals
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Après l'industrie musicale, la politique

S’il y a bien une chose que j’ai appris de Pink Floyd, c’est qu’il ne faut jamais lancer un de leurs albums sans être véritablement prêt. Il suffit d’écouter The Wall pour se rendre compte de toute la puissance de leurs morceaux réunis ensemble dans un même disque. Cette fois, dans l’inlassable trajet qui me menait à mon internat, je me suis lancé dans l’écoute d’Animals. Sans doute moins... Lire l'avis à propos de Animals

6 10
Avatar James-Betaman
9
James-Betaman ·
Découverte
"Who was dragged down by the stone?"

Animals sort en 1977 marquant l'apogée des Pink Floyd après le départ de Syd Barret. Sorti après les albums The dark side of the moon , Wish you were here et avant le ténébreux et introspectif The wall, Animals trouve son inspiration dans La ferme des animaux... Lire l'avis à propos de Animals

12 9
Avatar dagrey
9
dagrey ·
You have to be trusted by the people that you lie to...

Encore une fois, c'est impressionnant. Voir incroyable. Après la monumental Wish You Were Here, que faire, sinon se mordre les doigts? Bien, objectivement, je ne peux pas vous dire que Animals soit meilleur, ah ça. Non. Mais une réelle surprise, oui. Des 4 albums "majeurs" (qui sont en fait les plus connus, oui.) de Pink Floyd, Animals à été le plus délicat, et le dernier, à être écouté, alors... Lire l'avis à propos de Animals

41 8
Avatar Théo Altman
10
Théo Altman ·
You better stay home and do as you’re told, get out of the road if you want to grow old.

Ça faisait bien trop longtemps que je n'avais pas fait une critique dithyrambique. Il fallait me relancer avec une valeur sure : Animals semblait la cible parfaite. 41'42", 5 chansons dont 3 dépassent les 10 minutes, Animals est le 4ème album du "fab four" des Pink Floyd (Dark Side, Wish you Were Here, The Wall). Moins accessible que les autres, moins ambitieux, moins prétentieux, Animals est... Lire la critique de Animals

18 4
Avatar Thomas_Dekker
10
Thomas_Dekker ·
La ferme se rebelle

C'est l'histoire d'un mouton, un peu paumé, un peu désabusé, candide, vierge comme une page blanche et regorgeant de naïveté. C'est l'histoire d'un porc, un peu trop gros pour son âge, sûr de lui, manipulateur et sournois, cupide et avare. C'est l'histoire d'un chien, un peu con, pas très rusé, superficiel mais amadoué, subjugué et travailleur, suiveur du troupeau guidé par un berger à la peau... Lire la critique de Animals

18 5
Avatar Nihiliste
9
Nihiliste ·
Toutes les critiques de l'album Animals (40)