Écouter
Pochette Arthur (or The Decline and Fall of the British Empire)

Arthur (or The Decline and Fall of the British Empire)

(1969)
12345678910
Quand ?
8.0
  1. 0
  2. 0
  3. 1
  4. 2
  5. 8
  6. 27
  7. 101
  8. 232
  9. 111
  10. 37
  • 519
  • 74
  • 191
  • 4

Liste de morceauxArthur (or The Decline and Fall of the British Empire)

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:39)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:47)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:27)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:22)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:36)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:48)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:20)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:44)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:09)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:23)
Critiques : avis d'internautes (5)
Arthur (or The Decline and Fall of the British Empire)
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Leur meilleur !

Le meilleur du meilleur groupe de pop anglaise des 60's, c'est à dire les Kinks, qui l'emportent par KO haut la main avec cet album concept qui comporte du tube par kilos, des musiciens qui se lâchent carrément par rapport aux albums précédents (rien que la batterie de Mick Avory vaut le coup! Il a du écouter du Mitch Mitchell à fond ou je rêve ?), et puis il y a le Stairway to Heaven des Kinks,... Lire l'avis à propos de Arthur (or The Decline and Fall of the British Empire)

2
Avatar OlivierC
10
OlivierC ·
Découverte
Arthur and The Kinks

Qu'elle est douce et tranquille la vie du sieur Arthur Morgan. Qu'il est doux de se remémorer son enfance, ses aînés, les glorieux ancêtres qui trônent fièrement dans leur cadre vermoulu au beau milieu du salon. Qu'il est loin le temps de la splendeur, des fastes glorieux de l'empire; qu'il est loin le temps de Queen

37 24
Avatar Ze Big Nowhere
10
·
The english way of life

Angliche jusqu'à l'os. On ne pourrait mieux définir la musique des frères Davies et de leur groupe : les Kinks. D'ailleurs vous ne trouverez sans doute jamais un groupe plus anglais que celui-là, même pas la peine de chercher, je vous le garantis. C'est à un authentique morceau d'Albion auquel nous nous frottons là, un échantillon fleurant bon les "tea time" et les ballades en chapeau melon dans... Lire l'avis à propos de Arthur (or The Decline and Fall of the British Empire)

34 14
Avatar Saint-John Poivrot d'Arvor
10
Saint-John Poivrot d'Arvor ·
Critique de Arthur (or The Decline and Fall of the... par sven

En cette année 1969, le principe du concept album commence à faire des petits, en particulier avec le succès planétaire du Tommy des Who. Les Kinks ne dérogeront pas à la tendance quelques mois plus tard avec ce Arthur qui, comme son nom l'indique, propose un éclairage particulier sur le déclin et la chute de l'Empire Britannique, en l'illustrant par le parcours de cet Arthur plus ou moins... Lire la critique de Arthur (or The Decline and Fall of the British Empire)

Avatar sven
9
sven ·
Encore faut-il...

J'ai une théorie pour avoir mis une moins bonne note que tous ceux dont la critique est dithyrambique. Cet "album concept" qui raconte une histoire, l'avis d'Arthur sur l'Angleterre, "souffre" d'un détail : il faut comprendre l'anglais... Si certaines chansons ont pris tout leur sens pendant que je lisais les paroles, elles étaient bien moins intéressantes quand je n'écoutais que la musique.... Lire la critique de Arthur (or The Decline and Fall of the British Empire)

1
Avatar Cellophane
7
Cellophane ·
Toutes les critiques de l'album Arthur (or The Decline and Fall of the British... (5)
Vous pourriez également aimer...