Oh papa

Avis sur Baabel

Avatar Hypérion
Critique publiée par le

Avec Baabel, Leïla Martial déploie une voix d'une folle créativité où les comptines se superposent aux onomatopées rythmées fulgurantes, aux envolées chevauchant des sons oscillant entre jazz et rock.

Tout l'album mérite qu'on s'y plonge goulûment - peut être que certains s'épuiseront sous les assauts de créativité déployés et quelques passages (subjectivement géniaux) un peu criards - même si je ne suis personnellement pas séduit par les passages parlés, qui occupent de l'espace plus qu'autre chose. S'il fallait retenir un titre, ce serait deux. D'abord Baabel II, crescendo saccadé irrésistible où Leïla Martial déploie une voix multipliée, qui vous encercle et vous submerge. Enfin (et surtout), Oh Papa, une merveille de scénographie sonore (vous m'accorderez cette expression facile), où la superposition des voix imprime une cadence imperturbable et hypnotisante, puis l'écho d'un claquement de langue, un sifflement de gorge, lance l'auditeur dans un labyrinthe de boulevards où tout s'entremêle avec évidence et émotion.

Baabel est une jolie découverte, en espérant que vous passerez un aussi bon moment que moi à l'écouter (au casque. De grâce au casque).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 345 fois
5 apprécient

Autres actions de Hypérion Baabel