Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

"Until the day we have to meet again"

Avis sur Circles

Avatar JulesCh13
Critique publiée par le

Le 8 janvier 2020, plus d'un an après la mort de Mac Miller, était annoncé par un post Instagram "Circles", son ultime album. Un jour plus tard sortais "Good News", un titre apaisant et surtout extrêmement touchant, celui-ci reprenant les sujets abordés dans "Swimming".

L'album sort quelques jours plus tard et il est à la hauteur des attentes. De nombreux sons dans un style presque identique à "Good News" comme par exemple l'introduction "Circles" ou encore l'excellente Cover de Arthur Lee "Everybody". On retrouve un album très peu "hip hop" comparé à ce qu'il a fait avec "Good AM" ou encore "Watching Movies with the sound off" mais totalement dans la continuité avec ce qu'il avait fait sur "Swimming".
On comprend vite que l'album est d'ailleurs est dans la continuité de Swimming, Swimming représentait là où Mac Miller voulait aller, en parlant de ces craintes "It ain't 2009 no more
Yeah, I know what's behind that door" ou encore de ces regrets "My regrets look just like text I shouldn't send". Circles représente le fait qu'il est pret à aller de l'avant et que désormais, il est prêt à avancer.

Circles introduit l'album sur un son calme et apaisant, il utilise un nouveau style beaucoup moins hip hop que ce qu'il a fait avant, il repart de zéro et il va le faire pas à pas. D'ailleurs le fait d'avancer petit à petit est un thème qui apparait dès l'intro "Don't you put any more stress on yourself, it's one day at a time" mais aussi dans le morceau Complicated "Some people say they want to live forever, that's way too long, I'll just get through today" ou encore Once a day "Everybody keep rushin' why aren’t we taking our time?", il veut repartir sur des bases saines, mais il a peur de tomber à nouveau.
Deux autres morceaux très marquants dans l'album sont "Good News" et "Everybody", le premier est une chanson douce, elle parle d'arrêter de s'isoler avec ces idées noires mais plutôt de les accepter et d'arrêter de communiquer seulement sur les "bonnes nouvelles". La deuxième est une cover, à travers celle-ci l'artiste communique sur son acceptation de la mort comme une partie de la vie et qu'en attendant il faut vivre pleinement. Ces deux chansons prennent d'autant plus de sens (tristement) avec la mort de l'artiste.
L'album s'écoute facilement avec un mélange de plusieurs genre, avec des sonorités de folk sur "Once a Day" ou encore "Everybody", avec des sonorités de Jazz mais aussi de Hip-Hop avec notamment quelques couplets rappé avec par exemple le deuxième sur "Hand me Downs".

Circles est dans la continuité de Swimming, un album très mélancolique et qui prend tristement beaucoup plus de sens après sa mort. L'album n'est pas comme la plupart des albums posthumes, il fait entièrement partie de sa discographie.
La conclusion à celle-ci.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 42 fois
2 apprécient

JulesCh13 a ajouté cet album à 1 liste Circles

Autres actions de JulesCh13 Circles