Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Pochette Cusp

Cusp

(2018)
12345678910
Quand ?
7.0
  1. 1
  2. 0
  3. 0
  4. 1
  5. 5
  6. 13
  7. 24
  8. 19
  9. 4
  10. 0
  • 67
  • 6
  • 25
  • 5

Liste de morceauxCusp

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:53)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:59)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:57)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:11)
- -
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:43)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:45)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:15)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:23)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:20)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:43)

PostsCusp

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cet album ?

Critiques : avis d'internautes (2)

Cusp
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Cusp par Shirenai

La grande dame de la folk est de retour avec un album tout en douceur, plein de beauté et de mélancolie, de douceur et de justesse, de petites pépites qui rendent le monde plus supportable et moins laid. So Tired est une merveille qui a sa place directement dans mes morceaux favoris. Emigré m'avait déjà prise aux tripes lors de sa sortie en tant que single, et même... Lire la critique de Cusp

1
Avatar Shirenai
8
Shirenai ·
Découverte
Critique de Cusp par Asoliloque

Nouvel album un peu frustrant de la folkeuse la plus chère à mes yeux, qui abandonne définitivement les sonorités sèches (la guitare n'est plus l'instrument principal hormis dans Emigré) de ses premières créations pour offrir une place de choix au piano. On se reproche désormais plus du registre d'une Emily Jane White voire d'une Agnes Obel, et le résultat navigue entre le chef d'oeuvre...

2
Avatar Asoliloque
8
·
Toutes les critiques de l'album Cusp (2)
Vous pourriez également aimer...