Écouter
Pochette Forever Changes

Forever Changes

(1967)
12345678910
Quand ?
8.0
  1. 4
  2. 2
  3. 3
  4. 13
  5. 37
  6. 114
  7. 361
  8. 632
  9. 444
  10. 216
  • 1.8K
  • 222
  • 429
  • 22

Liste de morceauxForever Changes

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:18)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:32)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:21)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:31)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:02)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:45)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:35)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:27)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:08)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:24)

PostsForever Changes

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cet album ?
Critiques : avis d'internautes (16)
Forever Changes
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Drogues à buses

Remarque liminaire n°1 : Pour le contexte, les anecdotes et la portée incommensurable du disque, je vous invite à vous tourner vers l’excellente critique de FrankyFockers, ici. Remarque liminaire n°2 : Quiconque n’ayant jamais entendu un titre stupéfiant comme the red telephone est prié de...

47 20
Avatar guyness
9
·
Critique de Forever Changes par FrankyFockers

La carrière de Love n'aura duré que de 1965 à 1970. Un bien court moment, mais qui marquera à jamais l'histoire de la musique rock et qui fera du groupe le plus grand représentant du psychédélisme américain. Arthur Lee naît en 1945 à Memphis d'un père noir et d'une mère blanche. Très vite installé à Los Angeles, il commence à jouer de l'orgue dès 1962, sort son premier single l'année suivante... Lire l'avis à propos de Forever Changes

52 9
Avatar FrankyFockers
10
FrankyFockers ·
La foi en la possibilité d'un monde meilleur

Découvrir ce "Forever Changes" près de 40 ans après sa création revient à s'exposer à un double choc : d'abord la révélation stupéfiante que le baroque psychédélique et décalé qui a illuminé tant de beaux disques des jeunes groupes anglais des 90s, de Belle and Sebastian aux Boo Radleys, avait été inventé par les délicieux illuminés de... Lire l'avis à propos de Forever Changes

5
Avatar Eric Pokespagne
9
Eric Pokespagne ·
Découverte
1967, l'année qui tue

Y'a des années comme ça. On sait pas trop pourquoi mais elles accumulent les bons albums ou ceux qui marquent l'histoire de la musique, alors que d'autres sont nettement moins prolifiques. En 1967, c'est la mouvance psychédélique qui semble être à l'honneur. Tandis que la fameuse banane d'Andy Warhol illustre le premier album de The Velvet Underground, les Doors sortent deux excellents premiers... Lire la critique de Forever Changes

17 1
Avatar Flavien M
9
Flavien M ·
67 and 67 is

Forever Changes est un bon album, ni plus (certainement pas), ni moins (tout de même). Il n'apporte pas grand-chose de neuf, mais propose de jolies chansons (notamment les deux compositions de Bryan MacLean) et offre un bon résumé de ce qui s'est fait sur l'année 1967, entre Beatles, Jefferson Airplane, Beach Boys et autres Donovan. Du coup, ce disque peut constituer une bonne... Lire la critique de Forever Changes

9 4
Avatar Tídwald
7
Tídwald ·
Toutes les critiques de l'album Forever Changes (16)
Vous pourriez également aimer...