👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

The CNK (dans une certaine mesure, anciennement connu sous le nom de Anorexia Nervosa) est un groupe de... Black Metal Symphonique (à développer) français qui rêve de déclencher la polémique.

Surfant sur la mode norvégienne des groupes soit-disant nazis (comme si Hitler les aurait soutenus... LAULE !) qui brûlaient des églises et vandalisaient les cimetières pendant les années 90, The CNK débarque pour de bon en 2007 avec l'album L'Hymne à la Joie, sorte de concept sur un régime qui aurait sacrément tourné au vinaigre, basculant ainsi dans une espèce de dystopie nazie-punk ultraviolente.
Il semblerait que le ton soit donné : on est pas là pour rigoler.

Déjà, pour cet album, CNK est l'acronyme de Cosa Nostra Klub, et comme vous le savez, remplacer un "C" par un "K" dans un titre ou un nom d'artiste, c'est un peu devenu une sorte de marque de radicalité.
En suite, histoire de bien faire peur à ta mère, on a droit à un morceau chanté en Allemand, Die Holza... HolzhammerMethode (je crois). Et si cette dernière parle Allemand, elle pourrait bien sentir un léger malaise en l'entendant.
Puis, il y a certains samples de morceaux classiques qui évoquent directement le troisième Reich et son amour des soldats mineurs.
Et pour finir en beauté, on a aussi droit à pas mal d’allusions tournant autours d'une Europe battue, morte, dévastée par une "machine", "la machine de Dieu".

Bref, d'ordinaire, je me considère comme quelqu'un qui a beaucoup d'humour, mais en découvrant et comprenant les paroles pour la première fois, je n'ai pas pu m'empêcher de me sentir un chouilla inconfortable face à ce que j'avais sur les oreilles.
Pourtant, depuis que RockHard a mis Total Eclipse of Dead Europe sur sa compil' du mois... Eh bien... Je n'y peux rien, mais je suis complètement fan de ce putain de groupe et de leur putain d'album.

Putain !

Donc, on va se calmer et on va en parler tranquillement. Il va de soit que je ne suis pas nazi, que je ne soutiens pas leur pensée et leur... "politique"... Alors comment ça se fait que The CNK me parle autant ? (maintenant que j'y pense, je n'ai jamais non plus été très Black Metal)

Déjà, il faut dire ce qui est, leur Metal est vraiment jouïssif. Puissant, violent, épique, fier. Comportant un nombre impressionnant de refrains qui te restent en tête toute la journée et que tu vas marmonner discrètement au boulot comme un con en espérant que personne te gaule en train de le faire (rassure-toi, au pire, ils feront semblant de rien voir/entendre).
Ce que j'aime beaucoup aussi avec ce groupe, c'est le chanteur qui se donne à fond... Mais genre vraiment à fond. Pour les cinéphiles, ce mec me fait tout le temps penser à Pink dans le film The Wall, lorsqu'il monte sur scène et révèle le monstre qu'il est devenu. En bref, il ne fait pas réellement du "chant" Black Metal, plutôt un hurlement rempli de rage et de patriotisme pas si aigu que ça en plus.
L'instru aussi botte des culs à la rangers cloutée puisqu'on a droit à des riffs tranchants comme des lames de rasoir, un batteur très élégant qui a la politesse de ne pas harceler ses grosses caisses et une basse... Malheureusement invisible. Mais on se rattrape sur le synthé et les orchestrations qui donnent une ampleur et un souffle monumental à l'album.
Si vous cherchez à vous en convaincre, allez simplement écouter Cosa Nostra Klub (1er vrai morceau de l'album) et savourez la bifle, c'est de la bonne.

Bon, maintenant qu'on a un peu papoté musique, il serait peut-être temps d'évoquer la non-polémique que le groupe a déclenché. Parce que oui, j'ai fait un brin de recherches sur eux et j'ai remarqué deux choses : La première c'est que malgré le matraquage publicitaire dans RockHard, Hard Rock et Metallian, ils ne sont pas si connus que ça. La deuxième, c'est que, parmi les quelques milliers que nous sommes à les suivre (depuis 2007 qu'ils n'ont rien sorti à part un album de reprises, divinement nommé "Révisionnisme" et un live dans une cave devant 250 personnes, autant vous dire que je suis un fan HARDCORE) certains se seraient un peu imaginé que The CNK était un groupe premier degré qui vantait réellement les mérites d'une dystopie totalitaire en Europe.

Alors, à ceux-là, j'ai envie de poser une question : Vous croyez réellement qu'ils auraient pu être produits chez Season of Mist, être présents dans tous les encarts pubs des magasines pendant trois mois et recevoir une avalanche de critiques positives s'ils étaient réellement aussi dangereux ?
Toute cette mise en scène n'est qu'un simple habillage, un délire halluciné et quasiment rien d'autre.

... Quasiment ?

Oui, "quasiment". Dans la même interview, le chanteur a déclaré qu'il trouvait les groupes "engagés" assez naïfs de croire qu'ils pourraient mener la révolution avec leur guitare, sauf que deux phrases plus loin, il explique aussi que L'Hymne à la Joie est sensé nous faire réfléchir aux limites du système... Ce qui est une forme d'engagement politique, qu'on le veuille ou non.
Sans compter que j'aime beaucoup considérer l'Art comme mouvant, capable de changer de sens selon l'époque à laquelle il est vu/lu/écouté/joué. Et là, avec des chansons comme comme "Vote for Winners", on a droit à de véritables moments de bravoure ultra engagés et dénonciateurs...

Pour l'anecdote, je ne peux plus écouter l'intro de ce morceau sans entendre "Vote Donald Trump".

Bref, que penser de cet album ? Que penser du groupe ?

Qu'il ne faut pas le prendre au premier degré. L'habillage, les paroles, les instrus et les samples sont là pour donner de l'ampleur au groupe, le rendre plus puissant, plus fort et sans limite.
Après tout, bordel de merde, c'est du Metal ! On peut provoquer, déranger et y ajouter un soupçon de réflexion, on est chez Season of Mist, pas sur NRJ.
Cependant, même si la démarche artistique est vraiment intéressante et que certains morceaux semblaient avoir 10ans d'avance sur leur temps, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'à la base, The CNK cherchait à déclencher la polémique afin de se faire connaitre.

Et n'allez pas me dire qu'en 2007 ce n'était déjà pas possible. S'il vous plait.

Mais c'est pour ça que je ne peux pas mettre 10/10 à l'album. Parce qu'à chaque écoute, même si je prends un pied d'enfer, je sens toujours comme une légére odeur de malhonnêteté qui plâne autours du concept.

Cependant, je vous recommande quand même vivement l'écoute de cet album (légale hein, les métalleux aussi ont besoin de vivre). Sur ce, je vais allez me boire une bonne tisane menthe réglisse et aller faire une petite sieste avant de faire la vaisselle.

\m/

GrenKopun
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 5 ans

L'Hymne à la joie
Nikki
8

Wrong ϟϟ.

Avec ANOREXIA NERVOSA, Hreidmarr avait donné un sacré coup de pompe dans le cul au Black Metal Symphonique (il était, à juste titre, un des meilleurs groupes du genre. Comment peut-on résister à "New...

Lire la critique

il y a 8 ans

3 j'aime

L'Hymne à la joie
GrenKopun
9

The Wall

The CNK (dans une certaine mesure, anciennement connu sous le nom de Anorexia Nervosa) est un groupe de... Black Metal Symphonique (à développer) français qui rêve de déclencher la polémique...

Lire la critique

il y a 5 ans

Old Boy
GrenKopun
10
Old Boy

Rire.

Le cinéma sud-coréen a quelque chose d'assez fascinant. Il faut bien avouer que dès les premières minutes d'un de leurs films, je me sens déjà dépaysé. Dans cette région du monde, les codes de...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime

3

Only God Forgives
GrenKopun
8

Rouge.

Qu'est ce que l'Art ? Pour certains philosophes, l'Art, c'est lorsqu'il y a un groupe de réflexion qui se forme autour d'une œuvre. En ce sens, on peut largement dire que Only God Forgives en est,...

Lire la critique

il y a 7 ans

8 j'aime

2

The Cell
GrenKopun
7
The Cell

Une excellente surprise pour les amateurs de série B qui ont du cœur.

Bon, déjà, l'affiche m'a menti, ça commence mal. On nous montre une J-Lo en petite tenue moulante et une esthétique visiblement assez orientale mais en fait non (Remboursé !!!). Jennifer Lopez, quant...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

1