Overhead the albatross hangs motionless upon the air...

Avis sur Meddle

Avatar Thomas_Dekker
Critique publiée par le

Un utilisateur de ce site dont le nom m'a échappé affirmait que si un album de rock progressif disposait d'un morceau de plus de 18 minutes, le reste de l'album n'était pas à la hauteur. Certes Meddle n'échappe pas à la règle, mais cela est aussi du à la qualité de son morceau principal, le mythique "Echoes".

Je tiens à souligner la qualité de "One of these days", un morceau à part dans la discographie des Pink Floyd. Si sa différence avec les autres morceaux de l'album nuit quelque peu à l'unité de celui-ci, "One of these days" est un morceau intéressant. Il donne un aperçu de ce que les Pink Floyd aurait fait si ils avaient formé un groupe de hard rock. Malgré ses deux basses, la violence du morceau et de ses paroles ("One of these days, i'm going to cut you in little pieces"), le vent et la précision de l'ensemble lui permet de garder un aspect floydien. Lorsque la seule phrase est dite, le morceau s'envole entre le solo de Gilmore, basse de Waters, les notes de synthé de Wright et la rythmique de Mason.

A Pillow of wind et Seamus sont des morceaux sans grand intérêt. Si le premier reste très classique dans la lignée de More, le second est très marqué Pink Floyd (plutôt époque 1968-1970) avec les chiens en arrière plan.

Fearless et San Tropez sont des morceaux beaucoup plus intéressants. Non pas parce que ce sont de bons morceaux - c'est correct mais loin des meilleurs des Floyd - mais parce qu'ils marquent une réelle évolution. Plus classiques, ambiance de jazz pour San Tropez, ils gardent un aspect original et le "son Pink Floyd". Bien qu'on l'ait entraperçu sur Atom Heart Mother, Pink Floyd fait enfin des morceaux accessibles à tous, ne nécessitant pas une patience inhumaine. Il manque juste un peu de folie, d'émotion, de génie peut être pour le chef d'oeuvre. Ces éléments, les Pink Floyd les trouveront lors de conception du Dark Side of the Moon.

Echoes enfin et son son de sonar. Parfaitement reconnaissable, le morceau approche la perfection musicale. C'est une démonstration de rock progressif. Tout y est si harmonieux ; les paroles poétiques, les voix conjuguées de Gilmour et Wright, le synthétiseur, et ces accords de guitare... Laissez vous emportez dans les profondeurs du monde des Pink Floyd par les douces notes d'Echoes ! Vous ne le regretterez pas. Fermez les yeux et voyez. Voyez par et à travers la musique, vous y découvrirez des couleurs et des dimensions nouvelles.

Il faut reconnaître un défaut à Echoes : la troisième partie et ses bruits d'animaux sont longs. Alors je vous conseille la version de Echoes - The best of Pink Floyd, plus courte (16'30") et pus synthétique. Pensez également à regarder la version live présentée en ouverture de Pink Floyd - Live at Pompeii, le son est magnifique.

Meddle est donc un album incontournable des Pink Floyd. Bien moins génial que ceux qui le suivront, "Echoes" et "One of These Days" en sont les principaux attraits pour l'amateur de musique commun. Ne les ratez pas !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 588 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

Thomas_Dekker a ajouté cet album à 3 listes Meddle

Autres actions de Thomas_Dekker Meddle