Pochette Pornography

Critiques de Pornography

Album de (1982)

  • 1
  • 2

It doesn't matter if we all die

La plupart des gens qui se sont déjà intéressés à The Cure savent sûrement que Pornography est l'album le plus noir du groupe. Le dernier album de la "trilogie glacée" est aussi le plus culte, et à mon avis le plus réussi. Replaçons les choses dans leur contexte : en 1982, à l'époque de l'écriture de cet album donc, Robert Smith et ses comparses sont profondément dépressifs, lessivés de la... Lire la critique de Pornography

27 1
Avatar toothless
9
toothless ·

Idées noires

Entre 1980 et 1982, le parcours des Cure s'est avéré être d'une cohérence totale : après avoir mis en place une pop introspective extrêmement fine avec Seventeen Seconds, le son curien semble avoir gagné en expressivité avec Faith et son rock vaporeux – ça et là entrecoupé de spasmes de douleurs –, épousant constamment les errances et les angoisses du leader du groupe.... Lire la critique de Pornography

26 2
Avatar Trelkovsky-
10
Trelkovsky- ·

"I must fight this sickness / Find a cure..."

Début des années 80. La cold-wave s'abat sur le rock anglais et produit son premier chef-d'œuvre, l'implacable « Closer » de Joy Division. « Closer », album testament de Ian Curtis (qui se suicida quelques mois avant sa sortie), et qui serait bientôt suivi d'une autre masterpiece britannique, celle qui nous intéresse ici : « Pornography ». C'était, précisément, en 1982. Regardez dans n'importe... Lire l'avis à propos de Pornography

35 6
Avatar Psychedeclic
10
Psychedeclic ·

"témoignage éternel et époustouflant de la cold wave à son apogée"

« It doesn’t matter if we all die »…c’est sur ces paroles positives et pleines d’entrain que démarre un des meilleurs disques jamais enregistrés tout genres confondus (non non j’y vais pas un peu fort je vous assure)! Car « Pornography » (au nom très commercial il faut l’avouer) est un mythe à lui seul, un disque d’une noirceur et d’une intensité à couper le souffle, à tel point que son... Lire l'avis à propos de Pornography

2
Avatar Tristan Flocard
10
Tristan Flocard ·

En enfer, personne ne vous entendra hurler... The Cure oui.

Contrairement aux deux précédents albums, Pornography ne nous laisse pas le temps de nous habituer à son atmosphère glaciale. Il ne nous invite pas au voyage, il nous arrive comme un énorme coup de fouet en plein visage. On crache du sang noir en suppliant quelqu'un de nous aider. On agonise. Mais seul les bourreaux de ces lieux peuvent nous sortir de la, le groupe lui même. One hundred years,... Lire la critique de Pornography

6 5
Avatar Adriou
10
Adriou ·

l'univers de Cure

Voilà certainement le meilleur album de The Cure. Il pose les bases de leur musique très simple mais qui nécessite une bonne écoute. L'atmosphère y est particulière très Cure, un côté complètement à l'ouest mais qui a une super tenue auditive. Album dans lequel il n'est peut-être pas simple de rentrer. La voix de Robert Smith est à la fois forte et extrêmement fragile. C'est une plongée... Lire la critique de Pornography

2
Avatar Guylaine Brd
9
Guylaine Brd ·

Une nouvelle Beauté

Des spectres vêtus de noir s'agitant dans un halo rougeâtre, crépuscule de lumières artificielles. Une douleur schizophrénique, sans cesse redoutée, sans cesse adorée. L'abandon délicieux de tout espoir, au bénéfice d'une frénésie hébétée. En se cognant sans relâche contre le mur brûlant de ses regrets, jusqu'à ce que tout son corps saigne de cette impuissance hallucinée à renaître,... Lire l'avis à propos de Pornography

2
Avatar Eric Pokespagne
9
Eric Pokespagne ·

L'amour du chaos

Commencer une critique des Cure par Pornography, dernière oeuvre de leur fameuse trilogie glacée après Seventeen Seconds et Faith, pourrait sembler bien incohérent et illogique. En voilà justement l'intérêt : pourquoi ne pas rendre d'autant plus chaotique l'album le plus torturé et violent de tous les temps ? Exit les fins désastreuses suggérés par les non-moins remarquables Unknown... Lire l'avis à propos de Pornography

1
Avatar Hugo Laffont
10
Hugo Laffont ·

Critique de Pornography par Ywan Cooper

Après la survivance de l'intérêt de leurs deux précédents albums, Pornography sombre un peu dans la monotonie, surtout en ce qui concerne le chant. Ça reste excellent mais ça me donne envie que ça change. Lire la critique de Pornography

1
Avatar Ywan Cooper
7
Ywan Cooper ·

Je vous tiens, nihilistes

La noirceur, le disque difficile, éprouvant. Celui dont on ne ressort pas indemne. En France, on est assez fort pour tout ça. Nulle part ailleurs on aime autant Pornography (s'il y a bien quelque chose d'éprouvant c'est ce titre...). Le chef d'œuvre de la cold wave. La « cold wave » ? Surtout un fantasme de français. Ailleurs ça existe à peine, mais ici on y tient beaucoup. Il y aurait ce... Lire l'avis à propos de Pornography

9 1
Avatar Sanders
5
Sanders ·
  • 1
  • 2