Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Et dire que mes oreilles étaient vierges...

Avis sur Ride the Lightning

Avatar Johnny B
Critique publiée par le

Il faut comprendre ici, que cet album est le deuxième que j'ai écouté et ce, après l'album noir ! Je me promenais dans les rues de Montréal en cherchant les aubaines musicales parce qu'en ce temps existait Sam the Recordman ( ou tout le monde trouvait de tout , tout le temps) et une section à rabais chez HMV, pour ceux qui connaissent...

Comme je m'étais littéralement empiffré de la musique offerte sur l'album noir, je commencais à m'immiscer dans le monde un peu plus métal. Lorsque j'ai aperçu la pochette de Ride the lightening, ça a été, pour ainsi dire, un coup de foudre visuel. Comme si l'image me parlait. En comptant mes sous, je me suis rendu compte que je pouvais me le permettre. Ohhhh pas le disque, la cassette recto-verso, l'ancienne mode, l'ancêtre du mp3 player. Toujours est-il qu'une fois sorti du HMV, j'éprouvais une hâte maladive d'aller me taper ce petit album auquel j'accordais une chance, cela va sans dire. Parce qu'Enter sandman m'avait foutu une raclée à la première écoute. Donc, si je pouvais, à ce moment là, avoir au moins la moitié du plaisir avec Ride the lightening, j'en aurais eu pour mon argent...

Et Ben merde alors! L'album commence en trombe avec Fight fire with fire, beaucoup moins accessible que le Black album mais Ô combien jouissif à entendre. Bon, au moins une bonne piste. Ca va bien, ca augure quelque chose de bon. Merde, For whom the bell tolls arrive un peu plus tard, Et vlan, arrive la baffe ! Fade to black s'ensuit, lentement mais surement dans un arrangement musical qui me convenait. On commence doucement pour en arriver à une finale majestueuse ( tueuse !!!) Et repaf, ils nous balance creeping death en pleine tronche sans crier gare. J'écoutais attentivement cette cassette, ou plutot ce joyau, à travers mon "walk-man" et ne manquait aucune note. J'étais littéralement tomber amoureux. C'est d'ailleurs ce qui m'a poussé par la suite, à me procurer Master of puppet, et And justice for all...et Load et Reload, Et St-Anger et tout le bataclan...Parce que je venais visiblement de trouver MON groupe. Voilà, c'Est ce que j’espérais de la musique et j'avais été exaucé. Merci Metallica.

J'ose le comparer à Master of puppet en voyant en lui, un frère, un frère de sang qui a préparé le terrain à une oeuvre monumentale. Comme un préparatif à la pièce de résistance. Truffé des plus gros hits live que la musique ait pu nous donné jusqu'à présent, JAMAIS, cet opus ne pourra tomber dans l'oubli et se démoder. Précurseur, avant-guardiste, tellement solide, reprit maintes et maintes fois par d'autres groupes, il a pavé le chemin à bon nombre de band. Définitivement, l'un des meilleur album de Metallica, il aura été mon tremplin vers le Heavy métal pur. Maintenant que j'avais encaissé le coup de poing en pleine gueule que cet album a pu me donner, j'entrais visiblement dans la cour des grands.

Le plus grand, à mon avis, de tous les groupes confondus...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 184 fois
Aucun vote pour le moment

Johnny B a ajouté cet album à 7 listes Ride the Lightning

Autres actions de Johnny B Ride the Lightning