Écouter
Pochette Sticky Fingers

Sticky Fingers

(1971)
12345678910
Quand ?
7.9
  1. 2
  2. 5
  3. 11
  4. 19
  5. 49
  6. 143
  7. 555
  8. 1103
  9. 695
  10. 365
  • 2.9K
  • 246
  • 342
  • 13

Liste de morceauxSticky Fingers

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:50)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:52)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:44)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(7:17)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:33)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:36)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:54)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:34)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:05)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:55)
Critiques : avis d'internautes (23)
Sticky Fingers
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Rocking hard and let's roll!

Après le sardonique "Beggars Banquet", le sanglant "Let It Bleed", un "Get Yer Ya-Ya's Out!" lourd comme le plomb, voici donc le très libidineux "Sticky Fingers". Dès les tous premiers accords de "Brown Sugar" on comprend tout. On comprend de quoi sera fait cet album, où ils veulent en venir et vers quelles cimes ils vont nous emmener. Et c'est fou l'air qui se brasse là-haut! Dix titres et...

51 26
Avatar DanielO
10
·
Quand les doigts collent, on se mets au rock'n'roll...

L'album de l'arrivée officielle de Mick Taylor, est aussi un l'album dans lequel les Stones lâchent leur rock'n'roll de façon magistral. Après l'avoir repoussé pendant longtemps, au profit du Blues ou de Blues-Rock, les Stones se lancent dans un album définitivement rock'n'roll, teinté de blues, ce qui annonce bien la suite, avec "Exile on Main St." et ses deux successeurs. L'album commence... Lire la critique de Sticky Fingers

1
Avatar KingJulian
9
KingJulian ·
Découverte
Derrière la braguette ? Un diamant brut.

Depuis la sortie de « Their Satanic Majecties Request », les évènements se succèdent à la vitesse de l’éclair pour les Rolling Stones. Ils sortent « Jumpin’ Jack Flash » qui ouvre la période dorée des Stones et qui sera suivi de près par Beggars Banquets qui marquera une rupture avec Brian Jones dont l’influence peine à se faire sentir et une prise de contrôle du duo Jagger/Richards. Puis... Lire la critique de Sticky Fingers

36 13
Avatar Docteur_Jivago
10
Docteur_Jivago ·
Can't you hear the Stones knocking?

C'est l'un des meilleurs albums des Stones, pour ne pas dire le meilleur... mais je vais pas trop insister, au risque d'ouvrir les hostilités (je veux dire les débats). Après tout, l’appellation d'origine contrôlée "meilleur album" est toujours délicate à attribuer à un groupe. C'est le véritable album post-Brian Jones (même s'il y en a eu deux avant) dévoilant le nouveau guitariste... Lire la critique de Sticky Fingers

19 2
Avatar Errol 'Gardner
9
Errol 'Gardner ·
Critique de Sticky Fingers par FlyingMan

1971, nouvelle décennie, débarrassé des Beatles, les Stones ont enfin les feux de la rampe pour eux tout seul. Il ne faut pas se reposer pour autant, il faut frapper juste et frapper fort. Les Stones pondent donc Sticky Fingers. Rien que ca ! Terminé la naïveté des sixeties, ca va causer coke, coke et... "guess what ?", ben oui, encore de coke... ah oui et de sexe aussi avec le très machiste... Lire la critique de Sticky Fingers

10 2
Avatar FlyingMan
9
FlyingMan ·
Toutes les critiques de l'album Sticky Fingers (23)
Vous pourriez également aimer...