Écouter
Pochette The Times They Are A‐Changin’

The Times They Are A‐Changin’

(1964)
12345678910
Quand ?
7.9
  1. 1
  2. 1
  3. 3
  4. 6
  5. 19
  6. 75
  7. 308
  8. 645
  9. 369
  10. 131
  • 1.6K
  • 116
  • 225
  • 8

Liste de morceauxThe Times They Are A‐Changin’

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:14)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:05)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(7:08)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:39)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:34)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:32)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:39)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:18)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:47)
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:33)
Critiques : avis d'internautes (6)
The Times They Are A‐Changin’
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Du folk dans le marbre

Bob Dylan, né Robert A. Zimmerman, est un fan du vieux Woody Guthrie, country-folk-man qui servira de référence au bio-pic fantasque "I'm Not There". Pour resituer un peu, dans ce film on y voit un mélange des personnalités évoquant vaguement ou clairement Dylan, dont un appelé Woody, avec l'inscription "This Machine Kills Fascists" peinte sur la house de guitare. Bref. Ce brave Woody avait la... Lire la critique de The Times They Are A‐Changin’

3
Avatar Chlorine Z
9
Chlorine Z ·
Découverte
Tête de l'art

Ça ressemble à un jeu. Entre soi et soi-même. Où l'on joue son âme. C'est le jeu des hommes qui rêvent d'une vie intense, plus grande et plus glorieuse que celle qui les attend. Beaucoup s'y essayent. La plupart abandonnent. Pas lui. Il a joué jusqu'au bout, à s'inventer lui-même : « Je serai Bob Dylan ». Poète, nomade, prophète, folksinger, songwriter, rocker, etc....

80 42
Avatar Pheroe
10
·
« And the first one now Will later be last »

Seul en scène, un gamin de 23 ans à la voix fluette et au ton monocorde est posé sur une chaise. Le gamin joue d’une guitare sèche et d’un harmonica. Le gamin a écrit et composé ses morceaux. Le texte surprend, la voix détonne, le rythme et le refrain reviennent en boucle : "For the times they are a-changin". L’inspiration évangélique est assumée : « Et beaucoup de... Lire l'avis à propos de The Times They Are A‐Changin’

21 7
Avatar Step de Boisse
10
Step de Boisse ·
Puisque la chronique m'ayant amené à ce joyau vaudra toujours mieux que mes fadaises...

"Ce troisième album de Bob Dylan est paru en 1964 et c'est probablement son plus radical. Par ses textes, bien sûr, dans lesquels dominent pour la dernière fois les chansons dites engagées (à sa façon, bien plus subtile que celle de Joan Baez et autres), du morceau éponyme à "Only Pawn in their game", en passant par "Ballad of Hollis Brown" ou "With God on our Side". Le son ensuite,... Lire la critique de The Times They Are A‐Changin’

2 1
Avatar Billy98
9
Billy98 ·
Changement d'humeur

The Times They Are-A Changin' porte bien son nom car Bob Dylan rompt avec l'ambiance joyeuse et humoristique de ses deux premiers albums. Les textes sont imprégnés de conscience politique et donnent l'impression que Dylan a été frappé de dégoût à la vue du monde. Le morceau With God On Our Side critique l'utilisation falsifiée de Dieu pour justifier la guerre de la part des occidentaux et reste... Lire la critique de The Times They Are A‐Changin’

6
Avatar Zazooن
9
Zazooن ·
Toutes les critiques de l'album The Times They Are A‐Changin’ (6)
Vous pourriez également aimer...