Écouter
Pochette Young Americans

Young Americans

(1975)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 4
  2. 1
  3. 3
  4. 12
  5. 50
  6. 158
  7. 377
  8. 235
  9. 73
  10. 38
  • 951
  • 67
  • 119
  • 8

Liste de morceauxYoung Americans

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:12)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:44)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:45)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:14)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(6:31)
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:32)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(5:07)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(4:15)

PostsYoung Americans

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cet album ?
Critiques : avis d'internautes (8)
Young Americans
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Blue-Eyed Soul

En 1974, David Bowie sort l'apocalyptique Diamond Dogs et enterre le Glam Rock dans la crasse, le sang et la paranoïa. Halloween Jack avatar tordu de Ziggy Stardust jette aux ordures la trousse de maquillages et les paillettes et enferme l'auditeur dans un cauchemar "Orwellien" plein de bruits et de fureur. Bowie tourne définitivement la page "Ziggy",...

47 7
Avatar Ze Big Nowhere
8
·
Demi-teinte

Le Featuring de la mort !!!! John Lennon sur la compo et la voix sur les deux seules chansons qui sauvent l'album. Comme par hasard, ce sont vraiment les deux seules chansons à avoir traversé les décennies qui nous séparent de celui-ci. Le reste de l'album est constitué de "petites" chansons pas désagréables avec, il faut le dire, un petit côté 80s à l'avance, mais dont il ne reste pas grand... Lire l'avis à propos de Young Americans

Avatar MathieuCan
5
MathieuCan ·
Découverte
The Philadelphia story

Si je n'ai jamais été un grand fan de David Bowie, j'ai tout de même de l'estime pour certains albums, notamment Ziggy Stardust, Diamond Dogs, Pin Ups et Young Americans. L'anglais a toujours su se transformer, changeant de styles, et d'identités musicales par la même... Lire l'avis à propos de Young Americans

19
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·
It's hip to be alive

"Young Americans" ou le style du funk blanc inventé par David Bowie en 1975 n'est pas l'album préféré de ses fans. Magnifiquement produit, il s'éloigne du rock pour s'orienter vers la soul au moyen de laquelle l'artiste espère percer de façon majeure aux Etats-Unis. Pour autant, l'album est composé d'excellents morceaux tous très cohérents et très sensuels (Young americans, somebody up there,... Lire la critique de Young Americans

3 3
Avatar dagrey
8
dagrey ·
Chic et choc...

Bowie tâtait à la Soul depuis quelque temps, s'efforçant, dérisoire et pénible, de noircir sa blanche électricité. Et puis "Young Americans" arriva, objet parfait de sensualité détachée et de cross-over moderniste : cinq ans avant tout le monde, Bowie posait le premier jalon de ce que les 80's allaient être, pour le meilleur et souvent le pire : une... Lire la critique de Young Americans

5
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·
Toutes les critiques de l'album Young Americans (8)
Vous pourriez également aimer...