J'avais bien aimé le premier "Fleet Foxes" malgré une tendance à l'uniformité et à la répétition, et ce grâce à quelques mélodies lumineuses qui s'appuyaient sur une indéniable amplitude sonique (... c'est-à-dire pour du folk 70's !). "Helplessness Blues" constitue la terrible confirmation que, une fois passé le coup de bluff initial et retombée l'inspiration de Robin Pecknold, Fleet Foxes est surtout un groupe redondant, ennuyeux et affreusement répétitif : envolée la magie, il ne reste que les mêmes harmonies vocales - cette fois posées sur un tapis sonore nettement plus pauvre, rappelant (pourquoi ?) les efforts de CS&N (sans Y !!) -, des textes assez consternants (écoutez les premières lignes de la chanson "Helplessness Blues", difficile de ne pas hurler de rire !), et des mélodies mort-nées, à deux ou trois exceptions près. Reste maintenant à voir si la bande de Pecknold (arf arf !) peut rattraper cette triste impression sur scène. [Critique écrite en 2011]
EricDebarnot
3
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste La malédiction du second album

Créée

le 11 févr. 2015

Critique lue 405 fois

1 j'aime

2 commentaires

Eric BBYoda

Écrit par

Critique lue 405 fois

1
2

D'autres avis sur Helplessness Blues

Helplessness Blues
TheJester
10

Et tu décolle...

C'est un des rares groupes qu'arrivent à se créer un véritable univers, jamais vu avant. Leur musique folk aux mélodies psychédéliques emporte tout sur son passage, et s'accorde même des passages...

le 3 janv. 2012

7 j'aime

Helplessness Blues
bisca
7

Critique de Helplessness Blues par bisca

En dépit de son charme et de ses qualités formelles indéniables, le premier album de Fleet Foxes avait laissé un arrière-goût d’insatisfaction un peu agaçant. Non pas à cause de l’unanimité critique...

le 27 mars 2022

1 j'aime

Helplessness Blues
EricDebarnot
3

Redondant, répétitif et ennuyeux !

J'avais bien aimé le premier "Fleet Foxes" malgré une tendance à l'uniformité et à la répétition, et ce grâce à quelques mélodies lumineuses qui s'appuyaient sur une indéniable amplitude sonique (.....

le 11 févr. 2015

1 j'aime

2

Du même critique

Les Misérables
EricDebarnot
7

Lâcheté et mensonges

Ce commentaire n'a pas pour ambition de juger des qualités cinématographiques du film de Ladj Ly, qui sont loin d'être négligeables : même si l'on peut tiquer devant un certain goût pour le...

le 29 nov. 2019

204 j'aime

152

1917
EricDebarnot
5

Le travelling de Kapo (slight return), et autres considérations...

Il y a longtemps que les questions morales liées à la pratique de l'Art Cinématographique, chères à Bazin ou à Rivette, ont été passées par pertes et profits par l'industrie du divertissement qui...

le 15 janv. 2020

190 j'aime

105

Je veux juste en finir
EricDebarnot
9

Scènes de la Vie Familiale

Cette chronique est basée sur ma propre interprétation du film de Charlie Kaufman, il est recommandé de ne pas la lire avant d'avoir vu le film, pour laisser à votre imagination et votre logique la...

le 15 sept. 2020

187 j'aime

25