Dites à la ménagère qu’on a ressuscité cloclo !

La première chanson que j’ai écouté de lui, c’était « Saint-Valentin » ; évidemment Orelsan me semblait être un rappeur pornographique à qui toute notion de « bon goût » était étrangère. Et puis je suis tombé sur une vidéo de la chanson « le chant des sirènes » en live. De quoi me réconcilier avec le rap.

Tout d’abord parlons des arrangements, juste excellents sur cet album. Les samples, les rythmes, tout y est extrêmement efficace, utilisés sans volonté de faire compliqué. Mais il ne sert à rien de faire compliqué, il faut faire bien. Sur cet album, c’est réussi.

Les paroles sont pas complexes certes, mais c’est bien écrit, bien rédigé. Un peu trop de namedropping sans doute, mais rien de bien grave. Et puis « ça ne m’étonnerait pas si Marc Dorsell rachetait Walt Disney », ça reste assez mythique comme phrase. Orelsan ne dénonce pas, il établit. Il remarque et expose un mal être, un manque de repère et de croyances. Plus d’espoir. Il aborde des thèmes assez terribles, la mort et le suicide dans ces chansons exceptionnelles que sont « suicide social » et « elle viendra quand même ». La mort s’en bat les couilles de nos vies…

Orelsan se veut rappeur de l’anti lutte des classes, de l’anti cliché. Un peu comme un Saez, Il expose un mal être général de la jeunesse française comme un fait. « Je ne suis plus assez naïf pour avoir un point de vue » résume le tout. Il ne se veut pas polémique, et chante sans prétention. Sa voix est plutôt agréable à écouter, assez rare pour être noté chez un rappeur.

« Ils sont cools », « Raelsan », « Finir mal », « 2010 », « Plus rien ne m’étonne » les chansons efficaces s’enchaînent et on se surprend à chanter et à apprécier ces paroles plus ou moins intéressantes sur le fond. Mais une voix sympa sur des arrangements cools, c’est toujours agréable. Orelsan est un rappeur décomplexé, celui qui m'a réconcilié avec son genre. Et puis il rappe comme il veut, puisqu’on est en 2013.
Thomas_Dekker
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Top 10 albums 2011

Le 19 février 2013

26 j'aime

4 commentaires

Le Chant des sirènes
Alex-La-Biche
9

Le chant du cygne

J’rêvais d’être connu en jouant aux p'tites voitures Maintenant les labels et les groupies veulent ma signature Oui j’assure, j’suis l'génie qu’a écrit "Sale pute" J’aimais pas...

il y a 6 ans

43 j'aime

7

Le Chant des sirènes
Thomas_Dekker
8

Dites à la ménagère qu’on a ressuscité cloclo !

La première chanson que j’ai écouté de lui, c’était « Saint-Valentin » ; évidemment Orelsan me semblait être un rappeur pornographique à qui toute notion de « bon goût » était étrangère. Et puis je...

il y a 10 ans

26 j'aime

4

Le Chant des sirènes
Pish
8

Critique de Le Chant des sirènes par Pish

Je ne m'étais jamais intéressé à Orelsan, suivant d'une oreille distraite ses déboires festivaliers et les répercussions de "Sale Pute". En distillant ses clips (Raëlsan, 1990, Suicide social) au...

il y a 11 ans

23 j'aime

5

In the Court of the Crimson King
Thomas_Dekker
9

Confusion will be my epitaph.

Magnifique. Sans doute le meilleur album de progressif jamais créé (si l'on met Pink Floyd à part bien entendu). L'album est juste une définition de ce qu'est le progressif ; un album concept symbole...

il y a 10 ans

46 j'aime

7

2001 : L'Odyssée de l'espace
Thomas_Dekker
5

Kubrick ou le talent de faire croire à son génie à travers une oeuvre nébuleuse et insignifiante.

"2001 : l'odyssée de l'espace, on l'aime ou on le déteste." C'est complètement faux. Il existe un relativisme très fort concernant ce film qui fait que le nombre de 5/6/7 est important sur...

il y a 10 ans

44 j'aime

30

La Haine
Thomas_Dekker
3
La Haine

La haine, c'est comme la banlieue : un cauchemar

Kassovitz s’aime. Il veut être génial et il se croit génial. Le problème c’est qu’il ne l’est pas. Chacun de ces plans est supposé étaler tout son génie. La haine est un navet, je le clame haut et...

il y a 10 ans

40 j'aime

46