Les Zombies ont pas vraiment de chance.

Ils ont eu le malheur de vouloir faire leur propre style de pop bien fin et bien léché aux accents symphoniques, à grand coup de demi-ton et parsemé d'harmonies vocales. Odessey & Oracles fut la tentative ultime de pouvoir gagner une place dans les charts avec tous ces ingrédients. Et malgré le fait d'avoir une pochette monstrueusement psyché ou d'avoir engagé Geoff Emerick (ingé son des Beatles), il faudra attendre que le groupe se sépare pour que leur œuvre soit reconnue à sa juste valeur. Les boules... Un peu...

Sorti la même année que le Double Blanc des Beatles, cet album s'est sans doute retrouvé dans l'ombre des fab (et des Stones, et des Kinks, etc). Dommage, car il n'en reste pas moins un bijou synthétisant quelques-unes des meilleures sonorités des 60's.

A (re)découvrir.
QueenyHarvey
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur.

Créée

le 18 mars 2012

Critique lue 828 fois

9 j'aime

QueenyHarvey

Écrit par

Critique lue 828 fois

9

D'autres avis sur Odessey and Oracle

Odessey and Oracle
EricDebarnot
9

Une ruine majestueuse

On imagine difficilement un nom de groupe plus décalé, plus inapproprié que ce "The Zombies" en écoutant de délicieux coulis de mélodies raffinées, voire éthérées qui compose "Odessey (sic) &...

le 19 déc. 2015

21 j'aime

Odessey and Oracle
alextwist
10

Critique de Odessey and Oracle par alextwist

Un des plus grands albums de tous les temps, faut-il en dire plus? des Zombies qui ne sont plus que l'ombre d'eux même au succès maintenant lointain louent un studio à Abbey Road et dans un dernier...

le 20 déc. 2011

12 j'aime

Odessey and Oracle
QueenyHarvey
9

Une des perles de 1968.

Les Zombies ont pas vraiment de chance. Ils ont eu le malheur de vouloir faire leur propre style de pop bien fin et bien léché aux accents symphoniques, à grand coup de demi-ton et parsemé...

le 18 mars 2012

9 j'aime

Du même critique

Mutter
QueenyHarvey
9

Et soudain, ils ont eu des moyens.

Alors ouais ok, on accuse Mutter d'être une pauvre usine à singles commerciaux. Blablabla. Mais si on arrête un instant de baver de la merde et qu'on écoute les... allez... cinq premiers titres de...

le 25 déc. 2011

15 j'aime

Odessey and Oracle
QueenyHarvey
9

Une des perles de 1968.

Les Zombies ont pas vraiment de chance. Ils ont eu le malheur de vouloir faire leur propre style de pop bien fin et bien léché aux accents symphoniques, à grand coup de demi-ton et parsemé...

le 18 mars 2012

9 j'aime

Tommy
QueenyHarvey
10

"Tommy can you hear me ?"

"Tommy" est sans doute l'un des concept albums les plus barrés du XXe siècle. Sortie du cerveau au bon sens discutable du guitariste Pete Townshend, l'histoire est celle de Tommy (sans dec'), petit...

le 17 mars 2012

8 j'aime