Imaginez que vous vous trouvez sous l'eau, dans un paradis aquatique sans nom, ni frontières, que de temps en temps vous reprenez souffle. Puis retournez sous l'eau, caresser les algues qui vibrent suivant les courants marins, prendre dans votre main, le sable blanc se trouvant tout au fond et le laisser retomber lentement au sol. quand vous levez la tête, un rayon de soleil vous éblouit et vous réchauffe, le mouvement des vagues rendant chaque rayon étincelant, renvoie les ombres sur le sable blanc du fond pour donner naissances à de magnifique taches plus foncées dans lesquelles vous y verrez tout ce que vous voulez.

One Day At Home c'est un voyage de 9 morceaux tous aussi beaux les uns que les autres. "Chromatic Bird", le premier morceau, vous fera plonger la tête la première dans cette océan dont je vous ai tant parlé, le beat démarre et le morceau représente exactement ce que l'on pourra entendre tout au long de l'album.
On se retrouvera donc en plein dans cet univers particulièrement relaxant et souriant, les beats sont particulièrement syncopés et travaillés, la qualité sonore étant d'une grande finesse, il sera d'autant plus agréable de pouvoir discerner chaque sonorité, car elles ont effectivement toutes leurs rôle à jouer.
Les mélodies sont belles et travaillées et la redondance de certaines est vite effacée par la qualité des nappes et des sonorités alentours, rien ne sonne jamais pareil et on à vraiment le sentiment d'être face à une oeuvre sincère et un auteur aux tendances perfectionnistes, car rien n'est laissé au dépourvu et chaque brindille de sonorité a sa place au sein du morceau.
"Dream Factory" sonne alors la fin de l'album, elle se termine doucement, comme si l'on remontait à la surface, que l'on rejoignait la terre ferme, que la plongée paradisiaque se terminait et que l'artiste nous ramenait à la vie réelle.

One Day At Home est très certainement un inmanquable dans le style. C'est un album magnifique, un merveilleux moment à passer, un véritable chef-d'oeuvre, dont vous ne vous lasserez jamais.

Le 4 avril 2014

8 j'aime

1 commentaire

One Day at Home
Kliban
9

Stases

Juste l'entre-deux flottant des rêves, au dedans calmé, comme au dehors, et l'on dérive dans la saison immobile. A réveiller sans heurt la familière étrangeté des quotidiens.

il y a 11 ans

3 j'aime

1

One Day at Home
Estiti
10

Viens, sortons de la Voie Lactée.

Saycet, c'est le nom auquel il manque un "S" pour former l'anagramme de ce à quoi le groupe est comparable: ECSTASY. Avant d'être un trio, Saycet est avant tout le projet de Pierre Lefeuvre, jeune...

il y a 9 ans

3 j'aime

One Day at Home
AL_ice
9

Critique de One Day at Home par AL_ice

Rare sont les albums dont l'écoute si répété ne finit pas par m'écoeurer, mais celui ci réussit après 7 ans d'écoute sur mon mp3 et 2 concerts à me mettre dans le même état à chaque écoute: me faire...

il y a 11 ans

Higurashi: When They Cry
Maxime_Pin-pin
9

Quand ton hamster essaie de te trancher la gorge

Imaginez, qu'une de vos amies proche, sonne un jour à votre porte. Vous la laissez entrer bien qu'elle tienne une lame de rasoir dans sa main, puis qu’après tout c'est plus intriguant que dérangeant...

il y a 8 ans

20 j'aime

1

Steins;Gate
Maxime_Pin-pin
10

I am mad Scientist, IT'S SO COOL !!

Après l'avoir vu encore, encore, encore et encore. Je décide enfin d'écrire mes ressentis sur cette série que l'on a très vite appelée "Chef - d'oeuvre". Tout d'abord, le charisme des personnages...

il y a 8 ans

15 j'aime

2

The Garden of Sinners
Maxime_Pin-pin
10

Cette sensation de flottement, comme porté par les violons.

Lors de mon second visionnage de la saga, je me suis simplement rendu compte que mon amour pour l'animation avait énormément évolué, et que je commençais à faire la différence entre animé que je...

il y a 5 ans

12 j'aime

1