Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Life of Pablo

Avis sur ye

Avatar Gargantues
Critique publiée par le

La listening party se déroulait à Jackson Hole dans le Wyoming, à quelques encablures du parc Yellowstone, ou à quelques milliers de kilomètres de New-York. On se méprendrait presque au rassemblement d'une secte maléfique, Candace Owens échange de courtes blagues avec Kim Kardashian, Nas et 2 Chainz peuvent être aperçu au beau milieu d'une foule constituée de journalistes et d'heureux fans, Jonah Hill guette l'arrivée du jubilé : ça y est, Kanye West fait son apparition. Il est 22h EST, la nuit enveloppe désormais les collines enneigées qui bordent le ranch, la vingtaine de chevaux présents dans la prairie arrière se sont évaporés en une poignée d'ombres floues. La masse d'invités se rassemble autour d'un feu de camp, cette masse est uniforme. Les langues sont plutôt silencieuses, mais les regards peinent à cacher cette excitation indicible qui les anime.

"Hip-hop is the first art form created by free black men. And no black man has taken more advantage of his freedom than Kanye West". Ces paroles énoncées par Chris Rock annoncent le lancement des festivités, les techniciens allument les baffles pour laisser s'échapper les premières notes du nouvel opus de Kanye West, ye. Le fredonnement distordu du premier morceau fait taire l'assemblée, et pendant trois minutes, tous dirigent le regard vers ce gros nounours flanqué d'un chasuble vert fluorescent. Le mouvements de ses lèvres trahit la joie qu'il peine à contenir. Un drop inattendu vient chambouler le calme ambiant, c'est là un sample tiré de la compilation Mono No Aware de Pan. Le beat est irresistible, le gros nounours au chasuble vert fluorescent commence à crier et sautiller tel un gamin présentant à ses parents un dessin bancal qu'il aurait fait lui même. Les âmes s'échauffent alors et accompagnent le quarantenaire dans une transe qui durera vingt minutes. Kanye West est roi, il est le centre, il est le feu de joie. Son sourire ne le quittera pas de toute la soirée. Après une année éreintante où de multiples controverses s'additionnent, couronnées par des troubles psychologiques alarmants et par des batailles infructueuses dirigées contre son addiction aux drogues dures, Kanye met un terme à son exode rural dans cette lointaine contrée qu'est le Wyoming. Kanye semble guéri, Kanye semble heureux, et il profite de cette soirée pour contaminer tout le monde de son énergie bienfaisante et renouvelée. Un nouveau départ pour Kanye.

Du haut de ses vingt minutes et des poussières, ye il constitue un album facile à ingérer (plus que The Life of Pablo), parsemé de samples régalants, de choeurs d'église et de punchlines irréfléchies. Il faudra attendre encore quelques semaines avant de le juger justement, à l'aune de ses trois autres projets qui tomberont en ce mois de juin (la collaboration avec Kid Cudi, et les albums de Nas et de Teyena Taylor dont il a assuré la production).

Le fait est que ye est un événement plus qu'un album. Je n'ai pas réellement envie de rentrer dans les détails de l'album en soi, d'autres chroniqueurs plus doués que moi vous serviront d'alléchantes critiques dans les jours qui suivent, qui défricheront l'album pour vous et vous réserveront les lyrics les plus croustillants. ye ne doit peut-être pas s'envisager comme un album. Il est une experience dont la réelle saveur s'est révélée lors de cette listening party du 31 mai 2018. Cela fait six fois que j'écoute l'album, et je ne retrouve toujours pas ce frisson d'excitation qui m'a secoué de la tête au pied lors du visionnage de cette petite fête. Ce n'est pas tant la musique que j'aime, c'est Kanye West lui même. Chris Rock le rappelait lors de l'ouverture de la session d'écoute, Kanye West est l'homme le plus libre de la communauté hip-hop. Son authenticité en fait le personnage le plus attachant du monde, et ye renforce une fois de plus ce caractère d'homme sans limites. ye ne sera pas une révolution du niveau de My Beautiful Dark Twisted Fantasy, Yeezus ou The Life of Pablo. Mais ye leur est égal en son terrifiant pouvoir d'introspection. ye est une nouvelle ouverture qui invite l'auditeur à lire dans l'esprit de Kanye, à comprendre sa logique. Alors, si vous tenez à vous en délecter pleinement, regarder la rediffusion de la listening party. Il n'y a pas de plaisir aussi savoureux que de regarder Kanye West entouré de ses amis et de ses fans, s'en donnant à coeur joie de leur montrer son dernier bébé.

L'album constituera un bon antidote durant mes périodes de faiblesse, me rappelant ainsi cette soirée fastueuse durant laquelle j'ai été témoin de la gaieté enfantine, terriblement communicative, du plus grand et plus controversé musicien/producteur/rappeur du XXIe siècle. Depuis mon petit appartement situé quelque part en Europe, je me suis jamais senti aussi proche d'un artiste qu'en cette soirée du 31 mai 2018. Plus que n'importe quel concert auquel j'ai assisté. Kanye, son public, ses proches, les journalistes, les spectateurs, tous communiaient une passion réciproque.

Kanye, tu mérites tout l'amour du monde. Gros bisous de ma part.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1168 fois
26 apprécient · 4 n'apprécient pas

Gargantues a ajouté cet album à 1 liste ye

Autres actions de Gargantues ye