Mais que font-ils de Superman depuis les New52??!!

Avis sur À toute épreuve - Superman, tome 2

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

Superman, depuis les New52, souffre pas mal. Que ce soit le titre Superman, ou Action Comics, ici, les titres n’emballent pas. Et avec ce tome 2 d’Action Comics, et non Superman comme c’est écrit simplement sur la couv, les lecteurs français risquent, eux aussi, de ne pas s’enthousiasmer pour le super-héros par excellence. Pire après la lecture de ce second volet (le premier n’était déjà pas super mais la pilule passait bien) j’ai l’impression d’avoir lu un comics traitant d’un nouveau super-héros, qu’un écrivain lançait une nouvelle idée, un nouveau personnage, et partait dans tous le sens, s’éparpillant dans des trucs sans queue ni tête pour nous en mettre plein la vue… Dommage…

Ayant depuis peu appris à maîtriser ses pouvoirs, Superman enquête sur une mystérieuse civilisation qui se destine à conquérir l’univers. Mais, suite au « décès » de Clark Kent, le super-héros va devoir retrouver une nouvelle identité secrète, avant de découvrir les effets terribles que produit sur lui la Kryptonite (contient les épisodes #0, 9 à 12 et Annual #1 d’Action Comics).

Une fois n’est pas coutume, je commence avec un petit mot sur les dessins. Quel désastre ! Mais quel désastre ! Cela n’est pas forcément la faute aux dessinateurs, mais à leur nombre ! Pas moins de 7 dessinateurs au casting ! C’est énorme pour un tome d’un peu plus de 200 pages. Les styles sont si différents, si loin des uns des autres et malheureusement aucun d’entre eux n’arrive à élever le niveau… Un Ben Oliver bien terne, un Gene Ha peu inspiré, un Cully Hammer très vilain et surtout un Rags Morales qui semble de plus en plus en manque totale d’envie, c’est mou au possible, et tous ses personnages semblent tirer la tronche. Ce mélange de nombreux dessinateurs, ajouté à l’esprit tordu de Grant Morrison, ne font qu’accentuer une impression de grand bazar.

Des idées, Grant Morrison, et Sholly Fisch (de plus en plus présent sur le titre), en fourmille. Retour du multivers, un Superman président des Etats-Unis et qui n’est pas sans rappeler un certain Barack Obama, la mort de Clark Kent, l’arrivée de la Kryptonite et j’en passe… Les idées sont louables, la plupart du temps, mais elles vont, viennent et disparaissent sans réelles justifications, sans fondement voir même très souvent sans intérêt. Et Superman dans tout ça ? C’est un peu le personnage central du titre et pourtant j’ai l’impression de ne pas l’avoir vu… Hormis celui de la Terre-23… Alors oui on voit les pouvoirs de sa cape… Super ! Oui on découvre là où il a fait fabriquer ses t-shirts… Whaouh ! Mais à quand du Superman, du vrai ! J’avais aimé le premier tome d’Action Comics, car on y découvrait un Superman touchant de par sa fragilité, ses doutes. Là on se retrouve avec une sorte de pleureuse indécises. Cela ne colle pas à l’image du héros.

L’intérêt du multivers je ne l’a vois pas à l’heure actuelle, et pourtant c’est peut-être l’histoire qui m’a le plus plu.
La mort de Clark Kent est d’une niaiserie sans nom, et le temps que j’essaie de comprendre pourquoi, ben ce n’était plus d’actualité… Cela n’a rien apporté au personnage, si ce n’est nous rendre ce Superman un peu plus ridicule peut-être.
La Kryptonite arrive comme un cheveu sur la soupe avec la création des K-Men.
On assiste à l’arrivée, en vrac, du Crâne Atomique, d’Adam qui en a après la nièce aux superpouvoirs de Lois Lane, des xénomorphes Métalek…
Tout cela se suit sans aucune cohérence entre les histoires, ça fait très brouillon, et il faut ajouter à cela des épisodes principaux et des épisodes de compléments, le tout dans un choix de publication plus que perturbant voir chaotique.

Ce qui manque en fait, c’est une trame de fond, une histoire centrale, principale. Quelque chose que le lecteur puisse suivre, ne pas à avoir l’impression de suivre une version comics de « Nos chers voisins », avec des épisodes courts qui ne se suivent pas et qui ont pour seul lien entre eux, le titre de la série. Du coup on n’arrive pas à éprouver la moindre empathie pour Superman ou un autre personnage. On passe du coq à l’âne à chaque chapitre, les dessins changent tout le temps, et même les costumes de Superman ne sont, la plupart du temps, pas raccord.
Le pire c’est que les histoires en elles-mêmes ne sont pas mauvaises. J’ai aimé le SuperBarack, j’ai apprécié la mort de Clark Kent (même si Superman est vraiment niais par moment, surtout face à Batman), mais ce n’est pas assez travaillé, pas assez approfondi, on passe trop vite à autre chose, et l’histoire perd tout intérêt, tout attrait.

Bref, ce deuxième tome d’Action Comics est une réelle déception, voir peut-être même pire. A tel point, que je me réjouis de l’arrivée de la série dans le futur mensuel Superman Saga, pour voir ce que devient la série avant de prendre un éventuel tome 3. Le mensuel existerait déjà, ce tome 2 n’aurait pas trouvé sa place chez moi, même peut-être pour l’aspect collection.
Beaucoup d’idées, des bonnes et moins bonnes, mais trop nombreuses, trop bâclées et trop à la queue leu leu, pour déclencher un véritable enthousiasme…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 480 fois
1 apprécie

Romain Bouvet a ajouté ce comics à 1 liste À toute épreuve - Superman, tome 2

Autres actions de Romain Bouvet À toute épreuve - Superman, tome 2