Marsault est grand. Mais l'édition est pitoyable.

Avis sur Breum, tome 1

Avatar Mini Baron
Critique publiée par le

Allez 9/10 pour Marsault et 2/10 pour l'édition.

J'errais comme une merde dans Paris, en proie à la morosité, lisant deux-trois trucs par-ci par-là, sans conviction et quand j'ai finis par tomber sur Breum, ça m'a tout simplement refait ma journée. L'humour fait mouche, c'est brutal, c'est direct, ça défoule. Bref, un bon remède à la morosité et aux journées un peu trop grises. Et c'est dans le propos de la bande dessinée puisque Eugène, la coqueluche de la bande-dessinée va faire goûter de ses chaussures de sécurité, du 48, à la dépression.

Breum, c'est une série de strip où Eugène, dans son char d'assault (tel Lemmy, le chanteur de Motörhead dont est fan le dessinateur) explose la tronche à des gens avec son char, son flingue et en balançant des répliques décisives. Mais il n'y a pas que ça. Différentes scènes absurdes qui tendent à infliger une fessée aux moralistes, aux nombrilistes, aux hypocrites ou tout simplement aux gens qui se laissent trop facilement abattre.

Non, Marsault n'est pas facho. On lui a fait un procès en le faisant passer pour un misogyne mais on a oublié de dire que Marsault tirait bien sur les adeptes de la "culture du viol" ou les sexistes. On a dit de lui qu'il était de droite car il ciblait les altermondialistes alors que les racistes et les libéraux en prennent pour leur grade.

On le dit violent alors qu'Eugène a quelque chose de vraiment cathartique. Plusieurs fois, je me suis personnellement retrouvé dans la position du gars qu'Eugène vient réveiller et après un rire bruyant, je peux vous dire que ça fait du bien de voir ces strip qui vous disent "baissez pas les bras, envoi les tous se faire foutre"

Mais... l'édition, c'est la cata. Passons outre la matière qui évoque plus un cahier de vacance qu'autre chose. Vous avez le simple fait qu'on ait 2 tomes de 96 pages à 18€ chacun. C'est cher, surtout que les strips prennent une page complète, ce qui n'est pas forcément utile. Pire, la dernière partie de chaque album est composée de strip horizontaux qui sont également disposés horizontalement. Du coup, il faut tourner la BD pour lire, ce qui est désagréable, mais surtout, ce n'est pas utile car le dessin pourrait être plus petit que ça serait même plus agréable. De même, s'il y a quelques strips de taille normale, on passe très vite à d'autres de plus grande taille. Et du coup, ces variations ont tendance à gâcher la lecture.
Inutile d'ajouter que cela implique aussi une perte d'espace énorme et donc une stratégie vraiment grotesque pour faire en 2 tomes ce qui était faisable en un seul. 1 tome bien rempli à 18€ j'aurai prit, mais 36€ pour 2 tomes assez maigrichons, ça fait mal au cul quand même.

Autre problème, certains dessins datant du fb de Marsault ne sont pas contextualisés, alors que le contexte est justement utile pour apprécier pleinement la lecture. Ce qui est dommage.

Donc Bravo à Marsault pour son travail, et gros blâme à RING pour son édition mercantile, grossière et fainéante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 984 fois
15 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de Mini Baron Breum, tome 1