La trentenaire

Avis sur Idéal Standard

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Ça faisait longtemps que j'vais envie de le lire cet album. Suis un peu déçu.

L'intrigue manque de structure : c'est souvent décousu, l'auteure se disperse en petites scènes et prend trop de temps pour mettre en place son intrigue (une si longue exposition alors qu'on a vite cerné le personnage principal). Picault semble vouloir aborder plein de choses, du coup on se retrouve avec plusieurs thèmes intéressants mais assez vite expédiés et le tout paraît assez anecdotique (comme la question de l'orgasme), alors qu'il y a des choix narratifs intéressants et un message qui me paraît assez important... mais en même temps, il faut le dire l'auteure s'emmêle les pinceaux et va à l'encontre de son récit.

En effet, elle joue fort sur l'image que l'on a de la femme et du couple, le fait qu'être célib à 32 ans, c'est mal vu, ça signifie qu'on est périmé, elle parle aussi du fait qu'on doive faire des concessions non stop dans un couple, à chacun de poser ses limites. Et il y a plein de petits détails qui vont dans ce sens : le clochard qui n'a apparemment fait aucune concession et qui assume son statut social, la gonzesse sur-maquillée qui attend son mec... et tout cela c'est bien même si c'est maladroitement intégré. Mais là où l'auteure va à contre-sens et déforce son histoire, c'est quand elle dresse un portrait général du mec assez lamentable ; on sent que ce n'est pas sa volonté, puisqu'elle intègre, pour contre-balancer, des amoureux sympas, des pères de famille responsables etc., mais elle n'appuie pas autant dessus que lorsqu'elle nous montre combien les mecs pensent juste à poser leurs fesses en fin de journée ou ne participent pas à la vie de maison (et quand ils essaient, ils font des conneries)... Elle le fait aussi avec des personnages féminins, mais on sent moins le doigt accusateur sur elles : quand l'héroïne met mal l'étagère, ça fait sourire, quand les filles reprochent aux mecs de mal faire et les corrigent, on n'en tire pas un constat aussi négatif. Dès lors, elle entre dans le jeu de ces stéréotypes. Ce n'est pas que son personnage le fasse qui dérange, c'est que l'auteur semble cautionner cela au travers du ton employé.

Pour en revenir au scénario en lui-même, ça manque un peu de conflits, tout se passe trop vite et trop bien. On ne s'arrête pas sur les choix importants, sur les confrontations, sur les problèmes de couple. Quitte à être décousu, autant y aller à fond, s'arrêter de façon plus nette sur cette relation, décortiquer leurs échanges, leurs manières, voir comment l'un commence à saouler l'autre plutôt que d'adopter maladroitement le point de vue du mec pour juste lui faire dire son ressenti à un personnage servant de faire-valoir et ainsi permettre au lecteur de comprendre si 'ça va' ou si 'ça va pas'.

Le graphisme est un peu inégal. Et c'est dommage parce qu'il y a de jolies choses. j'aime bien le look du peso principal, ses rondeurs, son style, ses attitudes. Mais par moment l'auteure change les proportions, bâcle l'encrage, ne parvient pas à créer un contexte mettant en valeur le personnage. Sur al deuxième moitié, c'est mieux maîtrisé, heureusement. Le jeu de couleur est simple et suffisamment efficace. Le découpage manque parfois un peu d'aération, l'auteure aurait pu jouer davantage avec sa mise en page.

Bref, ça se lit, y a des idées intéressantes, mais le tout est mal ficelé et le récit est assez anecdotique au final car rien n'est approfondi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 162 fois
0 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper Idéal Standard