Couverture Jusqu'au dernier

Jusqu'au dernier

(2019)
12345678910
Quand ?
7.3
  1. 0
  2. 0
  3. 1
  4. 0
  5. 3
  6. 12
  7. 23
  8. 16
  9. 6
  10. 2
  • 63
  • 9
  • 62
  • 0

L’époque des cow-boys tire à sa fin. Bientôt, ce sont les trains qui mèneront les vaches jusqu'aux abattoirs de Chicago. Accompagné de Benett, un jeune simplet de 20 ans, Russell a décidé de raccrocher ses éperons pour devenir fermier dans le Montana. En route, ils font halte à Sundance. Au petit...

Critiques : avis d'internautes (4)

Jusqu'au dernier
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Jusqu'au dernier par Kab

Russel est un cowboy, un vrai, et quand son gagne pain prend fin suite à l'expansion du train, il prend sa retraite avec le jeune Benett un garçon simplet qu'il recueilli. Quand ce dernier est retrouvé mort dans une petite ville ou ils ont fait halte, Russel réclame vengeance et est prêt à tout pour l'obtenir. Un excellent western qui sonne comme la fin crépusculaire d'une époque....

2
Avatar Kab
8
·
Chef d'oeuvre de western classique

Je trouvais jusqu’ici l’année BD un peu faiblarde après la sortie du magnifique Nympheas noirs dès janvier… puis plus grand chose de très remarquable. La fin d’année étant propice aux grosses sorties, je n’attendais pourtant pas ce joyau de western classique qui montre que les grande genres (western, SF, fantastique) accouchent souvent des plus grands albums et que la différence entre un très... Lire la critique de Jusqu'au dernier

Avatar Etagère imaginaire
10
Etagère imaginaire ·
Voyage avec les derniers cow-boys

Russell est un cow-boy à l’ancienne. Cela fait des dizaines d’années que ce dur à cuire conduit des troupeaux de vaches d’un bout à l’autre du pays pour les mener aux abattoirs de Chicago. Le bétail, il sait y faire: quand les bêtes sont trop nerveuses, il demande tout simplement à ses gars de chanter pour les calmer. Hélas, l’heure de la retraite a sonné pour Russell. Avec le chemin de fer... Lire la critique de Jusqu'au dernier

Avatar matvano
8
matvano ·
Très belle BD, totalement pessimiste

Un western sombre et particulièrement cruel. C'est graphiquement splendide, mais tellement nihiliste que je ne relirai sans doute jamais cette BD, le souvenir de cette excellente lecture me suffira. Lire l'avis à propos de Jusqu'au dernier

Avatar Rody Sansei
7
Rody Sansei ·
Toutes les critiques de la BD Jusqu'au dernier (4)