Couverture L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4

L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4

(2010)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 2
  2. 8
  3. 7
  4. 21
  5. 104
  6. 405
  7. 1390
  8. 2144
  9. 1056
  10. 415
  • 5.6K
  • 437
  • 702
  • 23

Années 1950, La Nouvelle-Orléans, où la fête de Mardi gras bat son plein. Grâce à Weekly, un producteur de jazz dénommé Faust fait la connaissance de Blacksad. Faust demande à ce dernier de s'occuper d'une affaire : un de ses musiciens, le pianiste Sebastian, a disparu. Il n'a pas donné signe de...

Match des critiques
les meilleurs avis
L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4
VS
L'enfer de l'attente

Est-ce parce que je l'ai trop attendu ? Après deux premiers excellents tomes, ainsi qu'un troisième album un peu en deçà de mes espérances, j'attendais beaucoup de la dernière œuvre du tandem Díaz Canales et Guarnido. Attente à moitié satisfaite. Graphiquement, Blacksad reste un exemple de maîtrise. Dessins impeccables, ce nouvel album offre quelques scènes absolument sublimes. Par exemple, la bagarre entre John Blacksad et le tenancier d'un bar sordide est un régal pour les yeux. Surtout la...

26 1
Drugs and Blues

Le plus décevant des albums pour l'instant. D'ailleurs, pour une fois, mon souvenir correspond à mon sentiment après relecture. Le scénario est le gros point faible : brouillon et décousu, difficile de vraiment s'intéresser à l'intrigue malgré un univers musical très intéressant en soi. Les facilités sont de mises et les résolutions ne laissent qu'un goût amer. En plus, les dialogues sont très mauvais, trop pompeux, sans réel double sens. Côté dessin, si certaines ambiances sont assez bien... Lire l'avis à propos de L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4

2 1

Critiques : avis d'internautes (82)

L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La chaude nuit de l'inspecteur Blacksad

Après les albums noir, blanc et rouge, voici l'album bleu. Si les auteurs de Blacksad donnent dans le monochromatique pour leurs couvertures, leurs histoires sont elles bariolées de personnages hauts en couleurs. Mais ne vous inquiétez pas: cet album est bel et bien teinté d'une couleur dominante: un noir aussi profond que le pire de vos cauchemars. Pour qui connaît déjà la série, inutile de... Lire l'avis à propos de L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4

18
Avatar citizenk
9
citizenk ·
L'enfer c'est les autres

Après avoir transposé la chasse aux communistes des années 1950 aux États-Unis, Blacksad, avec ce quatrième opus, nous emmène tout droit en Nouvelle-Orléans où son enquête sera mêlée à la drogue et au jazz. Si dans les épisodes précédents, l'intrigue était parfois résolue un peu trop facilement et cousu de quelques fils blancs, c'est la première fois que ça me dérange... Lire la critique de L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4

18
Avatar Docteur_Jivago
6
Docteur_Jivago ·
Sans grands enjeux...

Le choc initial de la découverte de "Blacksad" - avec son principe séduisant d'appliquer un graphisme très Disney à l'univers du polar noir, très noir - passé, la fièvre est largement tombée autour de la série de Canales et Guarnido, aussi c'est sans grands enjeux que paraît ce quatrième tome d'une série qui semble avoir fait long feu. Et... Lire l'avis à propos de L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4

6
Avatar Eric Pokespagne
5
Eric Pokespagne ·
Découverte
Pente descendante...

Je n'ai découvert Blacksad que récemment, alerté par le bruit qui a entouré la sortie de ce quatrième opus de la série. Si j'ai pris le temps de lire les albums "dans l'ordre", je n'ai donc pas eu, comme la plupart des fans de l'inspecteur félin, à vivre la difficile attente, chargée d'espoir et de crainte, de ce nouvel album. C'est probablement ce qui m'autorise à noter aujourd'hui cette BD la... Lire l'avis à propos de L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4

20 8
Avatar Samanuel
7
Samanuel ·
Quand les notes sont l'héroïne...

Ce quatrième opus, plus longtemps attendu que ses prédécesseurs, se dénote par son immersion dans la Nouvelle-Orléans. Notre détective félin se voit engagé dans une enquête une fois de plus bien glauque où rien n'est tout blanc (sauf la drogue) ou tout noir... sauf la musique ! La musique jazz, qui n'est pourtant pas ma tasse de thé, se voit offrir là une magnifique ode à ses artistes, à ses... Lire la critique de L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4

8 6
Avatar Apostille
9
Apostille ·
Toutes les critiques de la BD L'Enfer, le silence - Blacksad, tome 4 (82)
Vous pourriez également aimer...