Reprise éphémère…

Avis sur L'Envoyé spécial - Les Tuniques bleues, tome 65

Avatar Playmo44
Critique publiée par le

Parce qu’il chroniquait une grève pour le Times, en prenant partie pour les ouvriers londoniens, William Howard Russel est expédié sur les champs de bataille américains pendant la guerre de sécession. Son journal répond ainsi à l’invitation de l’Etat-Major du Nord qui espère valoriser l’image de son camp auprès des populations du vieux continent. Alors qu’il compte les morts sur le terrain des hostilités, le reporter rencontre par hasard le caporal Blutch ainsi que le sergent Chesterfield qui lui serviront de chaperons par la suite. Accompagné de nos deux compères, il va relater de manière objective, l’horreur des batailles, ce qui déplait aux officiers nordistes qui avaient espéré faire un « coup de communication » à leur avantage…

Les tuniques bleues ont bercé toute mon enfance. Avec « Sammy », c’était une des séries de Dupuis que j’affectionnais particulièrement et qui m’a fait aimer la bande dessinée. Suivre les aventures de Blutch et de Chesterfield était un réel plaisir à chaque album. Je dois vous avouer que même si le trait de José Luis Munuera n’est pas totalement identique à celui des tuniques bleues que je connaissais, il en est assez proche, régulier et fort agréable à regarder. Ce qui est moins le cas de l’extrait du prochain et dernier tome de Willy Lambil, qui se trouve à la fin de l’album, dont je trouve que le coup de crayon est devenu moins précis voire hésitant. Pour ma part, je verrais bien JL Munuera reprendre le flambeau, c’est un dessinateur qui en a toutes les qualités.

Nous apprenons dans la préface de cet album que tout a commencé devant un plateau de Sushis à Bruxelles, il y a maintenant 1 an, en novembre 2019. Au début, il s’agissait de réaliser uniquement un scénario à la place de Raoul Cauvin dont le 64ème tome (qui sortira en 2021) devait être le dernier de sa longue carrière dans la BD. Mais très vite, il s’est imposé à José Luis Munuera qu’il ne pouvait se limiter à scénariser (avec le duo de scénaristes BéKa), il devait également le dessiner. Ces auteurs expérimentés ont décidé de moderniser la franchise en mettant en scène un homme communément considéré comme le premier correspondant de guerre. Il aurait d’ailleurs notamment couvert la guerre de sécession durant sa carrière. C’est cette information qui a été le point de départ de cette nouvelle aventure rafraichissante de nos amis en bleus.

Le trio Munuera / BéKa (Bertrand Escaich et Caroline Roche), ne s’est pas limité à raconter une simple histoire avec le personnage de William Howard Russel mais ils ont inclus plusieurs nœuds dramatiques pour donner de l’épaisseur à leur scénario. Pour façonner leur récit, ils font croiser la route de nombreux personnages secondaires aux personnages principaux, ce qui enrichit le paysage de cet album. Bien qu’ils instillent un peu de nouveauté, cela n’empêche pas nos scénaristes chevronnés de garder l’esprit et les codes de la série afin de rester fidèle aux ingrédients qui en ont fait le succès. A n’en pas douter les fans comme les nouveaux lecteurs seront plutôt satisfait au final.

En ce qui concerne les dessins, le coup de crayon humoristique et tout en rondeur de José Luis Munuera s’adapte parfaitement à la physionomie et à la psychologie des personnages. J’avais beaucoup apprécié son trait dans les Zorglub ou les Campbell, je ne suis pas déçu ici. Son dessin s’exprime aussi bien dans les scènes plus calmes comme celles de l’orphelinat que dans les scènes de combat qu’il magnifie. On a l’occasion de voir quelques très belles cases notamment une double page, avec des champs de bataille qui me semblent être assez nouveaux par rapport aux tuniques bleues, que j’ai pu lire précédemment. De plus, le découpage et le cadrage des cases me donnent l’impression d’être moins classiques et plus visuels, ce qui donne un petit aspect cinématographique à l’ensemble. Enfin, à la lecture, vous pourrez découvrir un hommage sous forme de petit clin d’œil à Raoul Cauvin et Willy Lambil.

Version illustrée : http://www.artefact-blog-bd.com/serie-a-suivre/les-tuniques-bleues-tome-65-l-envoye-special/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 195 fois
5 apprécient

Autres actions de Playmo44 L'Envoyé spécial - Les Tuniques bleues, tome 65